DVD (5)

Reviews (2)

DVD Covers

Videos (1)

Posters

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 JASON X

 Année

 2001

 Nationalité

 Etats-Unis

 Réalisation

 James Isaac

 Scénario

 Todd Farmer

 Musique

 Harry Manfredini

 Acteurs

 Kane Hodder
 Lexa Doig
 Lisa Ryder
 Jonathan Potts
 Melyssa Ade
 Peter Mensah
 Dov Tiefenbach
 Todd Farmer
 Chuck Campbell
 David Cronenberg
 Melody Johnson

 

 DVD INFOS

 

Editeur

Format Disque

Double Couche

Durée

88 minutes

Format Image

Format Sonore

English

Francais

Francais

Sous-titrages

Francais

 

 SUPPLEMENTS

 • Commentaire audio de Jim Isaac, Todd Farmer et Noel Cunningham
 • Les Différentes Vies de Jason Voorhees (29mn40 )
 • Making Of (17mn30)
 • Les scènes mortelles
 • Bandes-annonces
  • Jason X
  • Entre Chiens et Loups
  • Les Neuf Reines
  • Scary Scream Movie
  • Le Seigneur des Anneaux : Les Deux Tours

 

 ON AIME

• La mise à jour de Jason
• Une transposition SF de VENDREDI 13
• L'humour et la décontraction
• Très bon transfert audio/vidéo

 ON N'AIME PAS

• Difficile de trouver un mauvais côté à un film qui s'avère être l'un des meilleurs épisodes d'une qui en compte dix et pour la plupart peu extraordinaires

 VIDEOS

 Bande-annonce

 
 JASON X

 

Emprisonné dans un complexe secret, Jason Voorhees pose un problème aux autorités qui ne savent pas trop quoi faire de ce tueur increvable. Faute de lui faire expirer son dernier soupir, la décision de le cryogéniser est donc envisagée. Après une courte échappée meurtrière, il finit tout de même pas être congelé pendant quelques siècles !

Photo : JASON X

Donner une suite à la série des VENDREDI 13 n’est pas chose aisée. Il suffit pour s’en convaincre de se taper les huit opus précédant JASON X. Piégé par son personnage monolithique, la plupart des épisodes de la série suivent donc une recette se résumant à ramener Jason à la vie et lui faire éliminer un maximum d’adolescents libidineux avant de le mettre échec et mat jusqu’à la prochaine escapade. Une recette efficace qui donne des résultats répétitifs et à longueur de film ne fait plus tellement illusion. Et pourtant, JASON X, déjà le dixième film, suit la même recette en adoptant l’attitude décontractée de l’un des meilleurs films mettant en scène le tueur de Crystal Lake, c’est à dire JASON LE MORT-VIVANT.

Photo : JASON X

Pour se renouveler, JASON X ajoute un maximum d'ingrédients en provenance de tout le cinéma fantastique de ces dix ou vingt (trente ?) dernières années ! Du SILENCE DES AGNEAUX à MATRIX en passant par ALIEN, GALAXINA ou STAR TREK (plus particulièrement NEXT GENERATION) et d'innombrables autres, sans oublier un clin d'œil à MONTY PYTHON : SACRE GRAAL, ce nouvel épisode pète les plombs à un tel point que tout le monde pourra y trouver à boire et à manger. Pour la trouille, il faudra pourtant repasser ! De toutes façons, la série n'a jamais vraiment foutu la pétoche à d'autres spectateurs qu'à ceux de treize ans en 1980. C'est donc plutôt vers le second degré et la parodie que se tourne JASON X, sans pour autant virer à la gaudriole. JASON X ne se moque à aucun moment de son personnage et le quintal meurtrier de Jason fonce toujours dans le tas sans hésiter un moment à asséner de bons coups de machette bien sanglants (que ce soit de manière consciente ou pas !). D'ailleurs, pour les amateurs de statistiques, si l'on prend en considération une astuce du scénario, on peut facilement considérer JASON X comme l'épisode où le tueur au masque de hockey se fait le plus gros tableau de chasse… et ce très largement ! Enfin, toujours au niveau clin d’œil, la réalité virtuelle permet de parodier l’un des meurtres du septième film de la série (VENDREDI 13 : UN NOUVEAU DEFI) pour ce qui restera le passage le plus goûteux de JASON X.

Photo : JASON X

Ce nouvel opus, c'est aussi l'heure du passage au vingt-et-unième siècle et Jason se paie une mise à jour 2.0 de son look plutôt impressionnante même si ce passage s’avère assez bref. L'opportunité aussi de nous expliquer pourquoi Jason est aussi limité sur le plan intellectuel et aussi fort physiquement, même si sur ce dernier point cela relève tout de même de l'énigme. En fait, le seul point noir, c'est le constat que l'on n'est pas prêt de retrouver de véritable Scream Queen dans la nouvelle génération d'actrices. Elles ont beau s'époumoner, ça retentit comme dans une cour de récréation en maternelle.

Photo : JASON X

Le nouveau terrain de chasse de Jason se trouve dans le futur. On ne sait d’ailleurs pas trop combien d’années se sont écoulées avant son réveil puisque les personnages, donc le dialoguiste, s’est semble t’il emmêlé les pinceaux (faites le calcul selon les informations données dans le film pour vous en rendre compte). Cela n’est finalement pas très important puisque l’essentiel est surtout de placer Jason dans un environnement spatial auquel il s’adaptera assez facilement car c’est à peine si des projections virtuelles le perturbent. JASON X affiche ainsi vaisseaux et bases spatiales, androïdes et nanotechnologie pour changer radicalement le cadre du carnage alors que la recette, déjà explicitée, ne change pas ! D’autres s’étaient essayés à transposer Jason dans un autre environnement, comme dans VENDREDI 13 : L’ULTIME RETOUR, mais sans se creuser la tête pour tirer partie des opportunités offertes. Au contraire, Todd Farmer s’est amusé comme un petit fou pour cette version très futuriste de VENDREDI 13.

Photo : JASON X

Rien à redire, le transfert audio et vidéo de JASON X est une belle réussite. L’image est retranscrite sans véritable faille alors que les pistes sonores en Dolby Digital 5.1 en font des tonnes. Normal, il y a de quoi entre la musique de Harry Manfredini, les explosions et autres effets sonores qui viennent renforcer l’action. Outre la version originale d’excellente facture et le doublage français en Dolby Digital 5.1, une troisième piste sonore propose du DTS. Manque de bol pour les férus de version originale, cette piste est dévolue au seul doublage français !

Photo : JASON X

JASON X se paye un commentaire audio du réalisateur, du scénariste et du producteur. Les trois hommes discutent de leur collaboration sur le film et abordent entre autre l’écriture du scénario et son évolution, l’ajout des effets spéciaux numériques en post-production ou l’inévitable relation entre Jason et le MPAA (sorte de comité de censure américain). C'est là aussi que le réalisateur parle un peu de sa relation avec David Cronenberg pour lequel il a travaillé entre autre sur LA MOUCHE, LE FESTIN NU ou EXISTENZ.

Photo : JASON X

Depuis que New Line a récupéré la licence d’utilisation de Jason Voorhees, seuls deux films ont été produits : JASON VA EN ENFER et JASON X. Deux films qui sont mis en avant par un grand nombre d’extraits dans le documentaire retraçant la carrière du fameux tueur. Quasiment aucune image des autres films, dont les droits sont détenus aux Etats-Unis par la Paramount, ne viendra se montrer. Pour pallier à ce problème, Sean S. Cunningham est interviewé ainsi que de nombreux intervenants dont Robert Shaye, l’historien David Del Valle ou des fans dont certains sont plutôt étranges. Pour l’iconographie, diverses affiches de films d’horreur mais aussi des dessins des effets spéciaux du premier VENDREDI 13 ainsi que de nombreux clichés égayent ce petit documentaire où l’on n'apprend finalement pas grand chose de neuf si ce n’est découvrir Kane Hodder au naturel. Il sera tout de même possible de faire un rapide tour d’horizon de la création de la série et de son évolution, pour tout ceux qui n’ont pas suivi avec intérêt les sorties successives des VENDREDI 13 au cinéma.

Photo : JASON X

Le Making Of est une Featurette qui se veut, en théorie, un outil marketing pour le lancement du film. Le genre de segment vidéo qui tourne le plus souvent à l'inintéressant, devant la vacuité des informations dispensées et les propos trop flatteurs pour être honnêtes des personnes interviewées. Bizarrement, ce Making Of contient tout de même pas mal d’éléments plus qu’informatifs comme la partie consacrée à la technique de tournage orientée vers la post-production numérique. Bien sûr, la quinzaine de minutes n’a pas le temps de trop s’attarder mais ce gros passage sait rester simple et éducatif sans ennuyer.

Photo : JASON X

Pour en terminer avec les bonus, l’option «Les scènes mortelles» dresse la liste des morts violentes dépeintes dans le film avec un accès direct à la scène correspondante. Une sorte de chapitrage sanglant qui ne mène finalement à rien de plus qu’un simple gadget qui enrichira la seule interactivité du DVD. N’oublions pas d’évoquer la présence de plusieurs bandes-annonces : celle de JASON X mais aussi celles d’autres films déjà édités ou à venir chez l’éditeur sur DVD. La plupart d’entre elles sont d’ailleurs proposées au choix en version originale ou avec le doublage français.

Photo : JASON X

Une belle réussite que ce JASON X puisqu'il arrive à remettre au goût du jour un tueur cinématographique de plus de vingt ans d'âge. A un tel point que cela donne même envie de se replonger dans les épisodes précédents, pourtant loin d’être toujours glorieux. Le petit Jason y réaffirme haut et fort son statut de slasher-master après quelques années d'insipides SOUVIENS TOI... L'ETE DERNIER et autres URBAN LEGEND. JASON X réussit le tour de force d’être l’un des meilleurs films d’une série au potentiel pourtant bien maigre ! Et mine de rien, même si la fin du film risque de donner quelques soucis aux scénaristes, avec une telle vigueur Jason pourrait bien être relancé pour quelques aventures supplémentaires dont l’arlésienne FREDDY VS JASON qui ne devrait plus tarder à montrer le bout de sa machette.

Christophe "Arioch" Lemonnier

MENUS

JASON X - Menu DVD JASON X - Menu DVD JASON X - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS


 Il y a 5 DVD/HD en DB...

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Horreur
Slasher
Gore
Science-fiction

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com