CRONOS : COLLECTOR 2 DVD (http://www.devildead.com)

CRONOS
(COLLECTOR 2 DVD)


Déjà sorti sur DVD chez le même éditeur, CRONOS réapparaît dans une version plus étoffée. Cela tient d'ailleurs un peu du miracle puisque la toute première édition s'était vue expédiée dans les supermarchés entre un RETOUR DES MORTS-VIVANTS 3 pour le meilleur et un REDLINE pour le pire ! A ce moment-là, personne ne faisait grand cas de Guillermo del Toro puisque celui-ci n'avait alors sur son CV que ce tout premier film en provenance de Mexico et MIMIC, une production américaine peuplée de cafards mutants. Entre-temps, le réalisateur mexicain n'a pas chômé et a réalisé deux films qui lui ont rapidement donné une réputation : d'un côté la reconnaissance critique avec L'ECHINE DU DIABLE et de l'autre un succès commercial avec BLADE II. Il n'en faut pas plus pour donner un coup de jeune à CRONOS et lui adjoindre quelques suppléments non négligeables. En gros sur la jaquette, on peut lire "PAR LE REALISATEUR DE BLADE 2". Un argument commercial qui risque de susciter pas mal de déconvenues parmi les acheteurs qui s'attendraient à retrouver l'énergie de BLADE II dans cette histoire d'un grand-père, de sa petite fille et d'une pièce de collection dont les rouages recèle un incroyable secret.

Pas la peine de vous reparler en détail de CRONOS puisque Nadia l'avait déjà fait dans sa critique du tout premier DVD sorti. Le mieux, si vous voulez en savoir plus sur le film, est donc de vous reporter directement à sa critique qui s'intéresse d'ailleurs en majeure partie à CRONOS plutôt qu'au disque lui-même. Avec cette nouvelle édition, il ne reste plus qu'à se poser des questions d'ordre plus techniques qu'artistiques.

Certains éditeurs n'auraient pas hésité à nous ressortir le même transfert que sur la première édition DVD. Pourtant Seven 7 a revu sa copie. A vrai dire, le rendu de l'image des deux éditions est assez semblable en dehors de la disparition de la plupart des petits défauts de pellicule. Il en reste toujours ici ou là, de manière largement moins notable, mais les disgracieuses marques de fin de bobine ont, par exemple, disparu. Au passage, le chapitrage a été revu, nous offrant quelques arrêts supplémentaires.

Quitte à revoir le transfert de l'image, l'éditeur s'est aussi attaqué aux pistes sonores. De nouveaux mixages en Dolby Digital 5.1 ont été créés à partir des pistes en stéréo surround d'origine. Toutefois, les deux pistes Dolby Digital 5.1 sont d'une grande sobriété. Le rendu général gagne très légèrement en clarté, probablement parce qu'il n'y a plus de "dé-matriçage" du surround à partir des deux canaux d'origine, mais reste très proche de pistes Dolby Stéréo traditionnelles.

DVD simple
DVD collector


Beaucoup de réalisateurs sont de véritables somnifères dès qu'il s'agit de commenter leurs films. Guillermo del Toro est tout le contraire. Nous nous en étions déjà aperçu avec ces interventions audio sur L'ECHINE DU DIABLE et BLADE II. Ce troisième commentaire audio du réalisateur, dont les DVD sont sortis presque en même temps, ne déroge pas à la règle. Il sait être intéressant du début à la fin avec toujours cet esprit décontracté qui rend le personnage éminemment sympathique ! De la genèse du film où le réalisateur s'est engagé plus de que raisons financièrement en passant par le casting, les défis techniques et autres anecdotes comme pointer le doigt sur une référence d'après lui peu subtile à VIDEODROME, c'est du tout bon !

Sur le second DVD, Guillermo del Toro a encore de nombreuses informations à nous donner. C'est le cas dans une très longue interview qui contient, faut-il s'en étonner, quelques redondances avec le supplément audio du premier disque. Mais encore une fois, on tombe sous le charme de ce grand bonhomme jamais en panne d'une anecdote ou de réflexions sur son travail ou celui des autres. C'est ainsi qu'il nous livre quelques morceaux de son enfance, ses influences (David Cronenberg, George Romero…) ou sa fascination pour les insectes. A noter que cette interview est chapitrée, ce qui permet d'accéder directement à un passage de celle-ci sans devoir jouer de l'avance rapide sur près de quarante minutes où le cinéaste s'exprime.



Dans le commentaire audio, Guillermo del Toro évoque la perte de l'un de ses carnets de notes après l'avoir donné à James Cameron un soir de beuverie ! Le petit segment vidéo, où l'on retrouve le réalisateur en compagnie d'un journaliste autour d'un verre à Paris, nous donne justement l'occasion de voir en détail les fameux carnets dont il ne se sépare jamais, et ce de bien meilleure façon que sur le disque de BLADE II. Et il faut bien le reconnaître, voilà le type d'objet que n'importe quel fan aimerait posséder. Rien à voir avec un bloc-notes où le cinéaste pourrait griffonner vulgairement ses notes, l'un des carnets que nous pouvons admirer brièvement fait carrément figure d'œuvre d'art avec des airs de livres cabalistiques du genre de celui de EVIL DEAD II. D'ailleurs, on peut y découvrir quelques croquis concernant le prochain film du réalisateur, à savoir HELLBOY. Mais avant de le découvrir, Guillermo del Toro parle quelques minutes de plusieurs sujets sans que cet entretien ne soit vraiment dirigé vers l'un de ses films en particulier. L'occasion pour lui de nous parler de la façon dont il a découvert le cinéma des films de monstres, de la Universal à ceux de la Hammer.

Caroline Vié nous donne une vision extérieure du film ainsi que du cinéaste mexicain puisque jusqu'ici seul Guillermo del Toro s'est exprimé dans les suppléments. On peut y apprendre par exemple quelques-uns des projets que Guillermo del Toro n'a jamais pu réaliser dont l'un avec George Romero. Par contre, l'une des réflexions concernant le fait que le réalisateur serait le seul à aimer le cinéma fantastique et à ne l'avoir jamais renié pour le voir comme un tremplin dans sa carrière est assez étrange puisqu'il existe de nombreux autres cinéastes qui sont toujours restés dans le genre sans jamais aspirer faire autre chose !

Deux galeries de photos nous sont offertes mais à vrai dire, elles ont l'art de nous laisser sur notre faim. La première, et la plus étoffée (enfin ?), présente des clichés pris sur le tournage. Alors que la seconde à l'intitulé alléchant, "Les Dessins", ne contient que neuf esquisses. Difficile de croire qu'il n'en existe pas d'autres, ne serait-ce que ceux de la machine (Cronos) à moins que ceux-ci ne soient dans le carnet à présent entre les mains de James Cameron.

Les filmographies sont comment souvent bien peu intéressantes. Cela devrait tout de même resituer certains des acteurs même si l'on ne présente plus Ron Perlman, tout le monde ne connaît pas forcément la carrière de Claudio Brook et encore moins celle de Federico Luppi. Néanmoins, la filmographie de Guillermo del Toro s'avère être la plus intéressante puisque l'on peut y retrouver la bande-annonce de tous les longs métrage du réalisateur de CRONOS à BLADE II en passant par MIMIC et L'ECHINE DU DIABLE. Quatre autres bandes-annonces se trouvent sur le disque mais elles n'ont aucun rapport avec Guillermo del Toro et encore moins avec CRONOS. En fait, il s'agit de quatre films à sortir prochainement chez l'éditeur sur DVD comme JASON X.

S'il y a bien eu un travail de fait sur le transfert audio/vidéo de CRONOS, les différences avec l'ancienne édition ne sont pas gigantesques. Une image nettoyée des petits défauts de la précédente édition et des pistes Dolby Digital 5.1 assez sobres ne sont peut-être pas des arguments suffisants pour susciter un rachat de CRONOS. Par contre, le commentaire audio et la longue interview sont à même de le faire pour peu que l'on apprécie Guillermo del Toro. Dans ce cas, cette édition double DVD est plus que désirable !

Antoine Rigaud


ON AIME
La relation entre le grand-père et sa petite-fille.
Un nouveau transfert image
Le commentaire audio

ON N'AIME PAS
Devoir racheter le DVD d'un film que l'on a déjà

Meilleures scènes

  • La dînette
    (Chapitre 8)
  • Nouvel an
    (Chapitre 9)
  • L'employé des pompes funèbres
    (Chapitre 10)
Année : 1993

Durée : 88 minutes

Acteurs :
Federico Luppi
Tamara Shanath
Ron Perlman
Claudio Brook
Margarita Isabel

Réalisateur :
Guillermo del Toro

Scénario :
Guillermo del Toro

Musique :
Javier Alvarez

Format disque :
2 DVD - Double Couche

Format Image :

Format sonore :
Anglais/Espagnol : 
Français : 

Sous-titrage :
Français

Les Suppléments

  • Commentaire audio de Guillermo del Toro
  • Interview de Guillermo del Toro (38mn)
  • Guillermo del Toro à Paris (7mn)
  • La présentation du film par Caroline Vié (7mn)
  • Bandes-annonces
  • Galeries de photos
  • Filmographies
    • Federico Luppi
    • Ron Perlman
    • Claudio Brook
    • Tamara Shanath
    • Guillermo del Toro

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS


 Il y a 4 DVD/HD en DB...

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Horreur
Vampire
Drame

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com