Header Critique : EVIL DEAD 2

Critique du film et du DVD Zone 2
EVIL DEAD 2 1987

 

Ash et sa compagne se rendent dans une cabane, au coeur de la forêt, pour y prendre un peu de repos. A cause d'un magnétophone, ils vont déclencher une puissance maléfique…

Après l'électrochoc EVIL DEAD, Sam Raimi se lance dans la réalisation d'une comédie pour le compte de Embassy. Malheureusement pour lui, l'expérience tourne au cauchemar lorsque les exécutants du studio commencent à mettre leur nez dans le film, pour donner leur avis ou imposer leurs vues au jeune réalisateur. A l'arrivée, MORT SUR LE GRIL n'est pas le reflet de ce qu'aurait voulu Sam Raimi, mais reste tout de même une comédie frappadingue assez jouissive. Le public du milieu des années 80 ne l'entend pas de cette oreille et le film est un énorme flop. Pour repartir du bon pied, Sam Raimi et son équipe (Robert Tapert et Bruce Campell) décident donc de ne prendre aucun risque en réalisant une suite à leur premier succès. Pendant un temps, Dario Argento doit produire le film mais c'est finalement Dino De Laurentiis qui lâche un peu plus de trois millions et demi de dollars pour la réalisation de EVIL DEAD 2.

Sur ce projet, le producteur italien imposera quelques petites modifications mais dans l'ensemble laissera finalement l'équipe du film tenir la barre. Le scénario original de EVIL DEAD 2 lançait directement Ash au Moyen-Age, pour ce qui aurait dû être L'ARMEE DES TENEBRES. En raison d'un budget serré, Sam Raimi et Scott Spiegel revoient la copie à la baisse. Et même ainsi, quelques séquences ne seront jamais tournées, telle une mort largement plus spectaculaire pour Bobbie Joe, et remplacée au final par des séquences moins onéreuses. Pour des questions de droits, Sam Raimi est obligé de retourner une partie de l'histoire originale puisqu'il lui est impossible d'utiliser des images du premier film. Ce qui explique la petite partie du film qui s'avère être une version plus intimiste, seulement deux personnages, de EVIL DEAD.

Les suites de films à succès sont rarement égales au métrage original. EVIL DEAD 2 fait partie de ces exceptions qui confirment la règle. Sam Raimi y redouble d'efforts pour renouveler l'expérience des montagnes russes horrifiques de son tout premier film. Techniquement, il met en boîte quelques tours de force avec la caméra, qui restent proprement incroyables sur grand écran. Sam Raimi essayera d'ailleurs de se débarrasser de son image de réalisateur virtuose en tournant des films plus intimistes à la fin des années 90 (UN PLAN SIMPLE, POUR L'AMOUR DU JEU ou INTUITIONS). Mais force est de constater qu'en terme de maestria technique déployée dans la réalisation, Sam Raimi signe son chef-d'œuvre avec EVIL DEAD 2.

EVIL DEAD 2 diffère de son prédécesseur dans l'esprit. Largement plus démonstratif et survolté, la suite de EVIL DEAD se lance toutefois dans la comédie. Là ou le premier film faisait office d'expérience horrifique traumatisante, sa suite sollicite beaucoup les zygomatiques. Le gore outrancier et la folie surréaliste se sont ainsi emparés de l'histoire pour nous donner une vision aussi proche que différente de l'original. Sam Raimi ne parlerait pas lui-même de son film sans l'intellectualiser, on pourrait percevoir EVIL DEAD comme une version objective de l'histoire, et donc forcément plus atroce, alors que EVIL DEAD 2 serait la vision subjective d'un Ash qui sombre dans la folie face à tant d'horreurs. A elle seule, la séquence des rires de la cabane est un pur moment de folie qui donne un ton très dérangé à son personnage principal !

L'humour, Sam Raimi le manipule depuis très longtemps. Déjà dans ses premiers courts métrages, il s'inspire des comédies des 3 Stooges lorsqu'il ne les reproduit pas purement et simplement. Cette influence de la comédie imprègne en grande partie EVIL DEAD 2 comme il finira de s'installer complètement dans l'aventureux L'ARMEE DES TENEBRES. La même année, un autre petit génie de la pellicule terminera son tout premier film en suivant une recette assez similaire qui consiste à mélanger gore et comédie dans BAD TASTE. Si les parcours des deux hommes, Sam Raimi et Peter Jackson, ne sont pas totalement identiques, on sera agréablement surpris de s'apercevoir qu'à force de volonté en bricolant de petits films, il est possible un jour de se retrouver à la barre de SPIDER-MAN, pour l'un, ou du SEIGNEUR DES ANNEAUX pour l'autre.

En terme de gore, Sam Raimi s'est lui-même auto censuré puisque des séquences furent tournées pour être supprimées à l'arrivée. C'est le cas par exemple du démembrement de Ed qui se voit dans le montagne final découpé hors champ. Dans les magazines de l'époque, et à présent dans le livret du DVD, il était possible de découvrir des clichés où le pauvre diable possédé cherchait du bout des doigts la moitié de sa tête qui s'était envolée après un méchant coup de hache. A l'époque, Sam Raimi aurait aussi déclaré avoir pensé au public du Festival du Film Fantastique de Paris pour certaines séquences, dont celle de l'œil volant, parce que le-dit public avait accueilli triomphalement quelques années auparavant EVIL DEAD. Une déclaration faite sur la scène du Grand Rex où EVIL DEAD 2 était projeté en avant-première. A vrai dire, en dehors de cette allocution et des diverses interviews dans la presse française, cette information n'a apparemment jamais été reconfirmée par le réalisateur et il n'en est aucunement fait mention dans le commentaire audio ou le Making Of. En lieu et place, celui-ci se réfère plutôt à un gag du trio comique des 3 Stooges.

Disponible sur DVD depuis pas mal de temps déjà un peu partout dans le monde, EVIL DEAD 2 fait enfin son apparition en France. Pas de grandes surprises, le transfert s'avère identique à celui utilisé dans la plupart des pays dont les Etats-Unis et l'Angleterre. Et pour cause puisque le master utilisé est le même dans les trois cas. Il ne faut d'ailleurs pas s'étonner de voir un logo Studio Canal sur les éditions américaine et anglaise puisqu'il semblerait que le transfert provienne de France à la base. Alors pourquoi avoir attendu autant de temps pour sortir le film par ici ? Mystère ! En tout cas, ce transfert 16/9 est très réussi et nous serions des "enculeurs" de mouches si nous devions pointer de minimes anicroches.

<- DVD Studio Canal
DVD Anchor Bay
DVD Momemtum

Apport de taille de cette édition française, le sous-titrage en français du film mais aussi de tous les suppléments, ainsi que la présence du doublage français. D'ailleurs Studio Canal a pris le parti de proposer des remix en Dolby Digital 5.1 pour la version originale et le doublage mais nous donne le choix puisque les mixages originaux sont aussi présents dans les deux cas, ce qui ravira les puristes !

Premier des suppléments, le commentaire audio n'est pas pour autant bien nouveau puisqu'il date de l'ère du Laserdisc. En effet, il est issu de l'édition américaine d'ailleurs pressée sur un Laserdisc de couleur rouge ! Repris par la suite pour le DVD américain puis anglais, il se retrouve donc enfin en France avec un sous-titrage qui permettra à ceux qui ne maîtrisent pas la langue anglaise de le suivre. Celui-ci donne la parole à Sam Raimi, Bruce Campell, Scott Spiegel et Greg Nicotero. L'ambiance est pour le moins débridée et décontractée. Les quatre intervenants ressemblent plus à une bande de copains qui nous font partager leur expérience plutôt qu'à de studieux techniciens. Le commentaire est donc convivial mais pas toujours pointu. Cela reste néanmoins un témoignage de choix pour ce film devenu culte !

Après la bande-annonce, il faut passer au second disque pour continuer l'exploration de cette édition de EVIL DEAD 2. Ca commence par un Making Of, déjà disponible sur les autres éditions DVD, mais qui propose cette fois un sous-titrage. Celui-ci est pour le moins passionnant puisque l'on peut y découvrir de larges vidéos datant du tournage ou de la préparation du film. Il s'agit d'un véritable documentaire sur l'envers du décor qui n'hésite pas à pointer les défauts techniques, encore une fois, sur un ton bon enfant !

Studio Canal innove puisque l'éditeur propose deux suppléments inédits. Tout d'abord une interview de Bruce Campell réalisée spécialement pour l'occasion, où l'acteur raconte ce qui manquait aux autres éditions DVD. C'est à dire un historique de sa rencontre avec Sam Raimi, la genèse de EVIL DEAD et bien entendu de EVIL DEAD 2. Autre surprise inédite, une émission de télévision anglaise consacrée à la sortie de EVIL DEAD 2 dans laquelle on peut retrouver, entre autres, Sam Raimi en interview et même quelques interventions de celui-ci sur le tournage du premier film de Scott Spiegel, INTRUDER, où le réalisateur interprète un petit rôle. Le ton ressemble plus à une Featurette mais ce document d'époque est un ajout non négligeable dans la section des suppléments !

On regrettera tout de même la disparition des deux galeries de photos qui étaient sur le disque américain. Les biographies et filmographies auront un peu de mal à éclipser ces documents qui permettaient de voir quelques-unes des scènes coupées (la tête tranchée en diagonale…). La majeure partie de ces clichés sont pourtant dans l'édition française mais reproduits dans l'épais livret de 80 pages qui apporte des informations un peu mieux structurées, certaines étant expliquées moins clairement dans le commentaire audio, sous la forme d'un grand nombre de petits textes richement illustrés. Notons aussi le soin apporté aux menus, tous animés et parfois qui risque de vous surprendre si vous resté trop longtemps dessus comme celui de l'équipe du film.

Difficile de rivaliser avec la boite métal en édition limitée sortie chez Anchor Bay aux Etats-Unis il y a quelques années déjà, mais Studio Canal relève le défi avec un digipack plutôt classieux dont le lettrage, sur la face avant, est écrit dans un rouge sang brillant du plus bel effet ! Il est évident que l'éditeur a donc soigné son double DVD, même s'il a pris son temps après de multiples annonces de sorties et annulations. A l'arrivée, le jeu en valait quand même la chandelle pour ce qui fait partie de l'une des pierres angulaires du gore des années 80.

Rédacteur : Christophe Lemonnier
Photo Christophe Lemonnier
Ancien journaliste professionnel dans le domaine de la presse spécialisée où il a oeuvré durant plus de 15 ans sous le pseudonyme "Arioch", il est cofondateur de DeVilDead, site d'information monté en l’an 2000. Faute de temps, en 2014, il a été obligé de s'éloigner du site pour n'y collaborer, à présent, que de manière très sporadique. Et, incognito, il a signé de nombreuses chroniques sous le pseudonyme de Antoine Rigaud ici-même.
52 ans
10046 news
562 critiques Film & Vidéo
4 critiques Livres
On aime
Un chef-d'oeuvre du Gore
Une belle édition
Des suppléments inédits
Très beau packaging accompagné d'un livret
On n'aime pas
Trois ans d'attente, quand même !
RECHERCHE
Mon compte
Se connecter

S'inscrire

Notes des lecteurs
Votez pour ce film
Vous n'êtes pas connecté !
8,00
22 votes
Ma note : -
L'édition vidéo
EVIL DEAD 2 : DEAD BY DAWN DVD Zone 2 (France)
Editeur
Support
2 DVD
Origine
France (Zone 2)
Date de Sortie
Durée
1h21
Image
1.85 (16/9)
Audio
English Dolby Digital 5.1
English Dolby Digital Stéréo Surround
Francais Dolby Digital 5.1
Francais Dolby Digital Mono
Sous-titrage
  • Français
  • Supplements
    • Commentaire audio de Sam Raimi, Scott Spiegel, Bruce Campbell et Greg Nicotero
    • Making Of : The Gore The Merrier (31mn54)
    • The Incredibly Strange Film Show (émission de TV - 27mn12)
    • Interview de Bruce Campbell (23mn40)
    • Bande-annonce
      • Biographies
      • Ted Raimi
      • Rob Tapert
      • Scott Spiegel
      • Josh Becker
      • Bio/Filmographies
      • Sam Raimi
      • Bruce Campbell
    Menus
    Menu 1 : EVIL DEAD 2
    Autres éditions vidéo