DVD (4)

Reviews (4)

DVD Covers

Videos (1)

Posters

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 NATURAL BORN KILLERS

 Autres titres

 TUEURS NES
 

 Année

 1994

 Nationalité

 Etats-Unis

 Réalisation

 Oliver Stone

 Scénario

 David Veloz
 Richard Rutowski
 Oliver Stone
 Quentin Tarantino

 Musique

 Brent Lewis
 Trent Reznor
 Peter Gabriel
 Tomandandy

 Acteurs

 Woody Harrelson
 Juliette Lewis
 Robert Downey Jr.
 Tommy Lee Jones
 Tom Sizemore

 

 DVD INFOS

 

Editeur

Format Disque

2 DVD

Durée

117 minutes

Format Image

Format Sonore

English

English

Sous-titrages

Francais

 

 SUPPLEMENTS

 •Commentaire audio de Oliver Stone
 • Chaos rising (26mn50)
ʥ Sc̬nes coup̩es
(avec ou sans présentation d'Oliver Stone)£
ʥ Le d̩sert (2mn31)
 • Le tribunal (8mn48)
 • Le Drive-in (2mn34)
 • Steven Wright (1mn52)
 • Les jumeaux Hun (2mn48)
 • Denis Leary (1mn24)§
ʥ Fin alternative avec pr̩sentation d'Oliver Stone (4mn46)
ʥ Publicit̩ am̩ricaine du DVD Director's Cut

 

 ON AIME

• Un film d'Oliver Stone intéressant
• Une bonne édition

 ON N'AIME PAS

• ...

 VIDEOS

 Bande-annonce

 

 POSTERS

 

 LOBBY CARDS

 
 TUEURS NES : DIRECTOR'S CUT

 NATURAL BORN KILLERS

Pour Oliver Stone, la premire moiti des annes 1990 est agite. Son JFK, consacr l'assassinat du prsident Kennedy, connat un succs public considrable aux USA, mais y soulve aussi une norme controverse quant au srieux des thories avances. Puis, avec ENTRE CIEL ET TERRE, il choisit de prsenter la guerre du Vietnam du point de vue d'une villageoise indigne : c'est un grave chec commercial. Son oeuvre suivante va nous rvler un Oliver Stone trs en colre : TUEURS NS Bas sur un scnario de Quentin Tarantino (tellement remani que ce dernier se dclarera trs mcontent du rsultat final), il est produit par la major Warner et financ hauteur de 50 millions de dollars, ce qui est trs confortable au vu du projet en question. Pour incarner le serial killer Mickey, c'est d'abord Michael Madsen (LES DOORS, RESERVOIR DOGS...) que pense Oliver Stone. Mais Warner exige un acteur plus populaire, et le ralisateur se tourne vers Woody Harrelson (PROPOSITION INDCENTE...). Il choisit, pour incarner sa compagne Mallory, Juliette Lewis (KALIFORNIA...). Le journaliste Wayne Gale est incarn par Robert Downey Jr., tandis que la directeur de la prison est jou par Tommy Lee Jones (bien que Stone envisage d'abord Jack Palance pour ce rle, mais ce dernier refuse car il juge le script trop violent).

Photo : TUEURS NES : DIRECTOR\'S CUT (NATURAL BORN KILLERS)

Mallory, une adolescente dont abuse son propre pre, s'prend de Mickey, un garon-boucher. Mais ce dernier est mis en prison pour un menu larcin. A sa sortie, il se rend chez Mallory, et, ensemble, ils tuent les parents de la jeune fille. Commence alors une cavale sanglante et archi-mdiatise travers le sud des USA. Mallory et Mickey croisent un jour, en plein dsert, un berger amrindien qui les invite passer la nuit dans son refuge. C'est le dbut de la fin pour cette course folle...

Photo : TUEURS NES : DIRECTOR\'S CUT (NATURAL BORN KILLERS)

Inspir par l'quipe sanglante de Charles Starkweather et Caril Fugate, dans les annes 1950 (laquelle a aussi influenc LA BALLADE SAUVAGE, SAILOR ET LULA ou KALIFORNIA), TUEURS NS s'inscrit dans une tradition classique du Film Noir, mettant en scne la fuite en avant, dsespre, d'un jeune couple un peu paum, pris dans l'engrenage du crime. Nicholas Ray, ds 1949, propose, dans ce style, LES AMANTS DE LA NUIT. Mais l'exemple type reste BONNIE ET CLYDE d'Arthur Penn, de 1966, qui impose un nouveau standard de reprsentation de la violence au cinma, avec sa fusillade finale. Mme Steven Spielberg s'est frott ce genre avec son premier long mtrage pour le cinma : SUGARLAND EXPRESS.

Toutefois, l o ces films s'achvent en gnral avec la fin, souvent tragique, de la fuite des criminels, TUEURS NS prend un parti diffrent en sparant nettement son droulement en deux actes distincts : la cavale en tant que telle ; la dtention de Mickey et Mallory, une fois qu'ils ont t attraps. La premire heure du film, donc, nous fait suivre le cheminement sanglant du jeune couple, qui laisse derrire lui plus d'une cinquantaine de cadavres, pour la plupart des badauds ne leur ayant strictement rien fait. Mickey et Mallory, tel les Bonnie et Clyde de Penn, sont dcrits comme des simples d'esprits, des jeunes gens totalement irresponsables et peu prs incultes. Le tout est sous-tendu par leur histoire d'amour, absolue, mise en valeur aussi bien par le comportement romantique de Mickey que par la jalousie de Mallory.

Photo : TUEURS NES : DIRECTOR\'S CUT (NATURAL BORN KILLERS)

Puis, vient l'pisode de l'exorcisme par le shaman indien, crmonie cense chasser les dmons qui les hantent, et, ainsi, les librer. Ds lors, selon les propos tenus par Oliver Stone au sujet de son film, Mickey et Mallory ne se comportent plus comme des tueurs dnus de morale : comme Eve et Adam aprs avoir croqu la pomme, ils ont acquis la connaissance, une connaissance qui leur permet de diffrencier le bien du mal, et donc de peser les consquences de leurs actes.

A partir de ce moment, toujours selon le ralisateur, leurs comportements sont supposs devenir responsables. Pourtant, pour le spectateur, cela n'a rien d'vident. Mickey et Mallory agissent toujours de faon aussi violente et tuent toujours des gens aussi arbitrairement (le professeur de yoga). Au cours de l'interview qu'il accorde la tlvision, Mickey ne semble pas spcialement avoir rgl ses comptes avec les dmons de son enfance, qui le perturbent encore. Cette csure, si importante dans la structure du film telle que l'a voulue Stone (Mickey passant du statut de bte irrflchie et assoiffe de sang celui de leader rvolutionnaire anti-systme, menant les prisonniers une juste rvolte) peut tre difficilement perceptible pour le spectateur la premire vision du film.

Stone lui-mme semble d'ailleurs avoir hsit adopter cette structure, puisque du matriel tourn et disponible parmi les scnes coupes (le tribunal) tait conu dans une autre optique : Mickey et Mallory, mme aprs leurs exorcismes, restaient, trs nettement, de dangereux tars. De mme, une fin alternative, trs diffrente, tire le film dans une direction diffrente. Il dcoule de tout cela un propos qui peut rester opaque, et donner l'impression d'un film abordant un sujet dlicat au travers d'un discours confus et imprcis.

Photo : TUEURS NES : DIRECTOR\'S CUT (NATURAL BORN KILLERS)

Quoi qu'il en soit, sur certains points, les intentions de Stone sont videntes. La question nettement pose par la premire heure de TUEURS NS est : pourquoi devient-on un serial killer ? La partie la plus souligne de la rponse relve du domaine de l'"acquis". Mallory et Mickey sont ns dans des familles dtraques, o ils sont maltraits et dtests par leurs propres parents. Surtout, l'influence de la tlvision amricaine, la seule fentre ouverte, pour eux, sur le reste du monde, est dsastreuse : elle filtre frntiquement la ralit, jusqu' en donner un reflet compltement fauss ; elle mlange allgrement l'information et le spectacle ; elle rduit l'articulation des images un simple bombardement sensoriel.

Photo : TUEURS NES : DIRECTOR\'S CUT (NATURAL BORN KILLERS)

Pour Mickey et Mallory, la seule faon de s'accomplir est d'acqurir la clbrit, clbrit qui les place au centre des mdias, et tmoigne ainsi de leur "russite". Ainsi, chacun de leurs massacres, ils laissent une victime en vie pour qu'elle tmoigne que c'est bien eux qui ont commis le crime. Cela assure ainsi le compte exact de leurs "victimes", c'est--dire le relev vrifiable de leur "performance". Quant la structure sociale, elle n'est gure plus gte : entre un policier aussi drang que Mickey et Mallory d'une part, et un directeur de prison adepte de la manire forte, les institutions politiques et sociales du pays ne leur sont d'aucune aide.

Mais au-del de l"acquis", il y a aussi, chez les serial killer d'Oliver Stone, l'"inn". Selon Stone, et travers le discours de Mickey la tlvision, le propos est clair : n'importe qui a en lui la violence suffisante pour se rvler un tueur en srie. Qu'est-ce qui diffrencie un serial killer d'une autre personne ? Des circonstances, un environnement familial et culturel. Si Mickey est un tueur-n, alors nous somme tous des tueurs-ns, avec la mme aptitude la cruaut.

Photo : TUEURS NES : DIRECTOR\'S CUT (NATURAL BORN KILLERS)

Cet environnement favorable l'closion des serial killers est, en grande partie, celui cr par l'univers des mdias. La charge de Stone, son endroit, ne fait pas de dtails. Caricatur l'extrme par le personnage du journaliste Wayne Gale, interprt par un Robert Downey Jr. ultra-cabotin, ce milieu se comporte, on l'a vu, de faon totalement irresponsable. Il transmet une culture dangereuse dont Mickey et Mallory sont les produits.

Photo : TUEURS NES : DIRECTOR\'S CUT (NATURAL BORN KILLERS)

Surtout, il jette les spectateurs dans un maelstrm d'images confuses et irrflchies, dans lequel la vitesse et l'impact sensoriel l'emportent de loin sur toute tentative de rflexion. Stone donne alors son film la forme d'un gigantesque "zapping", o l'on passe sans cesse, au sein d'une mme scne, d'un style un autre, d'un plan en noir et blanc austre un dessin anim, par exemple. Le ralisateur multiplie les exprimentations qui, si elles n'ont rien de nouveau (superpositions, usage psychologique des couleurs, panachage des formats...) apportent nanmoins, par leur profusion exceptionnelle, une force visuelle et une originalit imparable TUEURS NS.

Photo : TUEURS NES : DIRECTOR\'S CUT (NATURAL BORN KILLERS)

Toutefois, ce style, revendiquant haut et fort son artificialit, a l'inconvnient de rduire ses personnages des archtypes grimaants, des figures de bande-dessine aussi maigres que peu attachantes. Ainsi, personne n'attire la sympathie dans le film, pas mme Mickey et Mallory que Stone tente de rendre aimable par leur romantisme (pourtant assez lger, en comparaison des actes barbares qu'ils commettent) ou par leur rvolte finale (encore, une fois, il est quand mme difficile d'y voir des personnages en route vers la rdemption, ou vraiment conscients de leurs actes).

Photo : TUEURS NES : DIRECTOR\'S CUT (NATURAL BORN KILLERS)

TUEURS NS est un film part... Quelque part entre le vido-clip et le tract agitateur, il semble ralis par un Oliver Stone extrmement remont, assemblant dans la plus grande agitation (et souvent avec une grande virtuosit, comme pour l'meute dans la prison), les lambeaux d'un film parcouru par des comdiens possds. Malgr un propos pour le moins confus, il reste une oeuvre tmoignant de la relle intgrit de son ralisateur.

Se revendiquant comme un film ultra-violent, TUEURS NS connat de gros problmes face la commission amricaine de classification des films. Le MPAA exige plus de 150 coupures, faisant perdre au film trois minutes de mtrage. Produit par une major, il est hors de question d'envisager la distribution d'une version "Unrated". Oliver Stone doit se rsoudre laisser sortir son film dans cette forme abme.

Photo : TUEURS NES : DIRECTOR\'S CUT (NATURAL BORN KILLERS)

L'accueil commercial de TUEURS NS est, aux USA, bien mitig. Cette oeuvre donne pourtant lieu plusieurs scandales dans des affaires criminelles (aussi bien aux USA qu'en France), dans lesquelles de jeunes assassins affirment avoir t influencs par le film. Aprs une sortie classique en Laserdisc chez Warner, dans sa version censure, le film sort, en 1996, toujours en laserdisc, dans son montage complet. Cette version "Uncut" est distribue par Pioneer, Warner refusant de la publier. Ce Laserdisc est accompagn de plusieurs bonus, parmi lesquels un commentaire audio d'Oliver Stone, un Making Of, des scnes coupes, une bande-annonce et une fin alternative.

Le film a ensuite t publi en DVD, aux USA et en France, avec la plupart de ces supplments, mais dans son montage censur. La version "Uncut" a, elle, t publie en Zone 1 par Trimark Home Video, toujours avec les mmes bonus : ce disque a dj t test sur DeVilDead. Son seul gros dfaut est de ne pas proposer un transfert 16/9.

Metropolitan propose, pour la premire fois en DVD franais, le montage "Uncut" du film, au sein d'une collection ddie Quentin Tarantino (co-scnariste de TUEURS NS, rappelons-le). Le titre est propos dans un botier incluant le film sur un DVD double-couche et les bonus sur un DVD une seule couche.

Photo : TUEURS NES : DIRECTOR\'S CUT (NATURAL BORN KILLERS) Photo : TUEURS NES : DIRECTOR\'S CUT (NATURAL BORN KILLERS)
DVD amricain
DVD franais
Photo : TUEURS NES : DIRECTOR\'S CUT (NATURAL BORN KILLERS) Photo : TUEURS NES : DIRECTOR\'S CUT (NATURAL BORN KILLERS)

Le film est grav sur le premier DVD. Il est montr dans un cadrage 1.77 (proche du format 1.85 d'origine) avec, enfin, une option 16/9 ! La copie est parfaitement propre et le tlcinma s'en tire trs bien au vu des nombreuses difficults poses par ce titre (multitude des formats, notamment...). Il restitue fidlement les diffrences de texture entre des passages en vidos ou en Super-8 par exemple. On peut "griller" quelques plans la compression visible, mais ils sont trs rares. Il s'agit d'un travail de trs bonne qualit.

La bande-son n'est disponible qu'en anglais, ce montage du film n'ayant, en effet, jamais t doubl en franais. Le sous-titrage franais est impos. On peut choisir entre une piste Dolby Digital 5.1 et une piste DTS, toutes les deux d'excellente facture.

Photo : TUEURS NES : DIRECTOR\'S CUT (NATURAL BORN KILLERS)

Au niveau des supplments, on retrouve les mme bonus que sur le DVD Zone 1 Trimark, lesquels avaient t conus l'occasion du Laserdisc de 1996. Ils sont intgralement sous-titrs en franais. Comme vous en trouverez un descriptif trs complet sur le test du disque amricain, on se contentera ici d'en faire un rapide rcapitulatif.

On retrouve donc le commentaire audio d'Oliver Stone, lequel revient essentiellement sur le sens des squences et donne quelques anecdotes de tournage. Sur le DVD de supplments, on peut consulter un "Making-Of" intressant de 27 minutes, ainsi que six scnes coupes (avec prsentation optionnelle par Oliver Stone), une fin alternative (idem) et une bande-annonce pour le "Director's cut". Certains supplments du Laserdisc "Uncut" ou du DVD Warner ne sont pas prsents (clip du groupe Nine Inch Nails, notamment), mais ce n'est pas une raison suffisante pour bouder son plaisir.

Photo : TUEURS NES : DIRECTOR\'S CUT (NATURAL BORN KILLERS)

Pour le public francophone, Metropolitan propose donc une version amliore du DVD Trimark, en offrant des options qui faisaient un peu dfaut comme une piste DTS et, surtout, une option 16/9.

Emmanuel Denis

MENUS

TUEURS NES : DIRECTOR\'S CUT (NATURAL BORN KILLERS)  - Menu DVD TUEURS NES : DIRECTOR\'S CUT (NATURAL BORN KILLERS)  - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS


 Il y a 4 DVD/HD en DB...

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Thriller | Serial Killers

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com