DVD (2)

Reviews (2)

DVD Covers

Videos (1)

Posters

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 FINAL DESTINATION 2

 Autres titres

 DESTINATION FINALE 2
 

 Année

 2003

 Nationalité

 Etats-Unis

 Réalisation

 David R. Ellis

 Scénario

 J. Mackye Gruber
 Eric Bress
 Jeffrey Reddick

 Musique

 Shirley Walker

 Acteurs

 Ali Larter
 A.J. Cook
 Michael Landes
 Terrence 'T.C.' Carson
 Keegan Connor Tracy
 Enid-Raye Adams
 Sarah Hattingh
 David Paetkau
 Tony Todd

 

 DVD INFOS

 

Editeur

Format Disque

Double Couche

Durée

87 minutes

Format Image

Format Sonore

English (ES)

English (EX)

Francais

Sous-titrages

English
Francais

 

 SUPPLEMENTS

 • Commentaire audio de David Ellis, Craig Perry, Eric Bresse et Jonathan Gruber
 • Morceaux Choisis (Documentaire - 30mn26)
 • Les effets de la peur (Featurette -13mn56)
 • Voyage dans l'au-delà(Featurette - 18mn05)
 • Scènes coupées avec ou sans commentaire audio
  • Après le carambolage (1mn48)
  • Entretien avec le croquemort (4mn)
  • Le mari d'Isabella (1mn18)
  • Nora et Eugene (0mn34)
  • La Poursuite / L'Hôpital (2mn06)
 • Bandes-annonces
  • Destination Finale
  • Destination Finale 2
  • L'Expérience
  • Un Homme à Part
  • Cube 2 : Hypercube
  • Re-Animator
  • 8 Jours et 8 Nuits à Cancun
 • Clips vidéo
  • The Blank Theory "Middle of Nowhere"
  • The Sounds "Seven Days a Week"

 

 BONUS CACHES

Screen-test des acteurs avec interviews du réalisateur et du producteur (15mn26)

 ON AIME

• Une suite très réussie même s'il n'y a pas de réelle innovation
• La qualité de la retranscription audio/vidéo

 ON N'AIME PAS

• Quelques suppléments peu judicieux

 FORUM

Donnez-nous votre avis et discuter du film dans notre Forum. Pour cela, cliquez sur
SUJET CONSACRE AU FILM SUR LE FORUM
 

 VIDEOS

 Bande-annonce

 
 DESTINATION FINALE 2

 FINAL DESTINATION 2

Conduisant des amis à bord de la voiture de son père, Kimberly a soudain la vision d’un carambolage meurtrier. Petit à petit les détails ne font que confirmer qu’elle est en train de rouler vers l’accident qui lui coûterait la vie, mais aussi celles de ses passagers... Elle panique et coince une file de voiture dont les conducteurs s’énervent avant d’être les spectateurs horrifiés d’un gigantesque carambolage.

Photo : DESTINATION FINALE 2 (FINAL DESTINATION 2)

DESTINATION FINALE était issu de l’imagination du scénariste Jeffrey Riddick et de deux anciens rédacteurs de la série télévisée X-FILES. Jeffrey Riddick, James Wong et Glen Morgan partaient du principe qu’il était très difficile d’échapper à la mort une fois que l’heure était venue. Et si par chance vous évitiez votre échéance fatidique, la mort se chargerait de vous faire avaler votre bulletin de naissance dans les plus brefs délais. L’occasion de découvrir avec quelle ingéniosité les objets et évènements du quotidien peuvent devenir mortels lorsqu’ils se combinent les uns avec les autres. Entre l’effet papillon et la théorie des dominos, ceux qui avaient donc échappé à un crash aérien terminaient leur existence dans une poignée d’accidents aussi anodins que tordus !

Photo : DESTINATION FINALE 2 (FINAL DESTINATION 2)

L’histoire de DESTINATION FINALE ne brillait pas forcément par une trame complexe. A vrai dire, tout l’intérêt provenait en grande partie de ces réactions en chaîne meurtrières auxquelles les personnages se devaient d’échapper ou succomber ! Un film qui proposait d’ailleurs une façon de revisiter le slasher pour ados tout en laissant de côté les assassins démoniaques et autres tueurs en série de rigueur. L’idée aussi radicale qu’il n’est pas possible d’échapper à une mort accidentelle, quoi que l’on puisse faire, ne donnait a priori pas de véritables possibilités quant à un développement futur. New Line ne l’entend pas de cette oreille et se lance dans une suite qui ne sera pas mise en scène par James Wong, cette fois-ci, mais par David Richard Ellis. Un artisan du septième art qui aura bossé à pas mal de postes sur des films comme PEUR BLEUE, WATERWORLD ou HARRY POTTER et dont la seule réalisation précédente était L’INCROYABLE VOYAGE A SAN FRANCISCO pour le compte des studios Disney, où il dirigeait le deuxième volets des aventures de deux clébards et d'un matou. Une référence que l’on peut oublier tant DESTINATION FINALE 2 est sanglant !

Photo : DESTINATION FINALE 2 (FINAL DESTINATION 2)

DESTINATION FINALE 2 repart en gros sur les mêmes bases en multipliant les réactions en chaîne mortelle. Suite oblige, la surenchère est de mise avec un démarrage sur les chapeaux de roue qui restera sans conteste la séquence phare du film. A savoir un traumatisant carambolage routier particulièrement impressionnant et dévastateur, même si l’on ne manquera pas de souligner qu’aux Etats-Unis, la plupart des voitures carburent au kerozene si l’on en juge pas les gigantesques explosions générées par des accrochages. Un détail, comparé à cette suite de morts en série qui illustre le mieux comment un simple incident peut produire une succession de décès. Une séquence évidente et spectaculaire qui immortalise à elle seule tout le sujet des deux DESTINATION FINALE.

Photo : DESTINATION FINALE 2 (FINAL DESTINATION 2)

Une fois que les chanceux ont évité de peu une mort certaine, la faucheuse se met en marche avec le même machiavélisme que dans le premier film. L’occasion d’aligner avec la précision d’un métronome des mises à mort plus ou moins spectaculaires qui, même s’il n’y a aucun tueur physique, rapproche DESTINATION FINALE 2 d’un slasher. Les scénaristes en profitent pour replacer le film comme une suite en impliquant l’un des personnages principaux du premier film et surtout tisser plus avant le schéma de la mort. Au passage, Tony Todd fait un retour, lui aussi, dans DESTINATION FINALE 2, le temps de donner un indice aux victimes en sursis avant de disparaître.

Photo : DESTINATION FINALE 2 (FINAL DESTINATION 2)

Jouissif en raison des enchaînements de petits incidents qui mènent à l’accident con, DESTINATION FINALE 2 l’est assurément. Pourtant, bien que moins spectaculaire, le premier film orchestrait ses rebondissements de façon bien plus subtile. Ainsi, le long passage meurtrier avec l’indice des pigeons semble un peu gratuit même si le résultat est efficace. De plus, le développement du plan de la mort prend des airs fumeux y compris lors du dénouement. Une fin rattrapée par une dernière séquence amusante qui semble nous mener tout droit vers de nouveaux accidents menés de main de maître par la mort.

Photo : DESTINATION FINALE 2 (FINAL DESTINATION 2)

DESTINATION FINALE 2, quoi qu’on en dise, n’innove pas et ne fait que développer son sujet comme tout bon film de série. L’utilisation de séquences plus spectaculaires et un côté bien plus cruel lui donnent un attrait évident, à défaut de raconter une histoire bien ficelée. Ce sont donc les mises à mort très particulières et le suspens qu’elles engendrent qui donnent tout son intérêt au film. Ce deuxième opus s’avère donc largement "réussi" puisqu’il augmente le nombre de décès tout en opérant quelques combos fort sympathiques.

Dire que le boulot a été bien réalisé en ce qui concerne la retranscription de cet amoncellement d’accidents sanglants sur DVD est un euphémisme. Car si l’on omet la disparition inexpliquée d’un petit bout de scène dans le film, le transfert de l’image est de très grande qualité et l’on aura bien du mal à y déceler des failles. Les pistes audio ne sont pas en reste avec des reproductions sonores saisissantes et aussi spectaculaires que les images qu’elles illustrent. Techniquement le doublage français est de haut niveau mais les deux pistes en version originale anglaise sont encore plus démonstratives. L’une en Dolby Digital 5.1 (EX) et l’autre en DTS 6.1 (ES), elles vont ravir les amoureux du gros son et des chocs audio !

Photo : DESTINATION FINALE 2 (FINAL DESTINATION 2)

Il y a donc quelques plans manquants dans le montage présenté sur ce DVD. Ou plutôt sur toutes les versions sorties en vidéo. Le plus amusant, c’est que le plan en contre-plongée d'une vue du broyeur de l’évier est visible sur l’un des menus du DVD mais aussi dans le document «Les Effets de la Peur» qui se trouve sur le disque. Il semblerait que cette omission soit dûe au fait que les DVD sont préparés très en amont lors de la production d’un film. Le réalisateur aurait ainsi ajouté ce plan avant la sortie du film alors que le DVD serait basé sur le montage précédent.

Photo : DESTINATION FINALE 2 (FINAL DESTINATION 2)

En dehors du film, avant de passer dans la section dédiée au supplément, il est possible de faire un détour par «Au-delà de la terreur». Une partie annexe du DVD où l’on trouve deux petits documents pas très passionnants. Le premier, «Les Effets de la Peur», nous permet de suivre une expérience scientifique où trois jeunes gens sont testés à la vision de DESTINATION FINALE 2. Une idée intéressante mais qui est traitée de façon bien trop scolaire et surtout il n’y a pas de réelle conclusion ou de leçon à tirer d’une telle étude au bout de la quinzaine de minutes. Pire, la scientifique en charge de cette expérience va même jusqu'à expliquer que l’un des cobayes humains, fan de films d’horreur, ne devrait pas regarder ce type de spectacle pour préserver sa santé. Le second document, «Voyage dans l’au-delà» ne fait pas mieux puisqu’il y est question des expériences de personnes qui suite à un accident ou à un traumatisme se sont retrouvées entre la vie et la mort. Du type «J’étais hors de mon corps», «J’ai vu de la lumière mais je ne suis pas entré», etc... A la limite du hors sujet avec le film, ce concept y étant plus suggéré qu’évoqué, ce document ne devrait pas passionner ceux qui s’intéressent spécifiquement à DESTINATION FINALE 2.

Photo : DESTINATION FINALE 2 (FINAL DESTINATION 2)

En entrant dans la section dédiée aux suppléments, on s’approche des à-côtés du film bien plus passionnants. En fait, cela se résume à plusieurs scènes coupées dont une version plus longue de la discussion avec Tony Todd ou d’une séquence alternative de l’un des décès à l’hôpital. Cinq scènes coupées dont l’intérêt est discutable mais présentées en 16/9 et en Dolby Digital 5.1. Il est même possible de les voir en écoutant un commentaire audio pour en apprendre un peu plus sur chacune d’elle.

Photo : DESTINATION FINALE 2 (FINAL DESTINATION 2)

En parlant de commentaire audio, le film y a aussi droit et donne la parole au réalisateur David Ellis, au producteur Craig Perry ainsi qu’aux scénaristes Eric Bresse et Jonathan Gruber. C’est avant tout la préparation des mises à mort, le travail d’écriture et de mise en scène qui sont présentés tout du long. On peut par exemple y apprendre des idées non développées, ou à peine, qui pourraient servir pour un troisième opus, comme le dit l’un des intervenants. Comme on peut s’en douter, le coeur de l’histoire n’y est pas vraiment abordé comme s’il n’avait pas une grande importance.

Photo : DESTINATION FINALE 2 (FINAL DESTINATION 2)

Après avoir visionné une sélection de bandes-annonces pour les deux DESTINATION FINALE et d’autres titres à venir chez Metropolitan, il reste deux clips musicaux associés à la bande originale du film mais aussi et surtout un documentaire d’une demi-heure qui dresse pendant cinq minutes un portrait du cinéma sanglant à l’écran, à commencer par BLOOD FEAST dont on peut voir des extraits mais aussi une interview de Herschell Gordon Lewis. Ensuite, ce documentaire se recentre sur DESTINATION FINALE 2 et plus exactement sur les secrets de fabrication des effets spéciaux du film. Un petit documentaire plus orienté vers les effets spéciaux que le commentaire audio et qui n'est donc pas trop redondant. De même, le réalisateur et le producteur parlent de leurs choix concernant les acteurs à partir des images de leurs "screen-test" de façon largement plus développée dans le supplément caché que dans le commentaire audio ou le documentaire.

Photo : DESTINATION FINALE 2 (FINAL DESTINATION 2)

Sans véritable prétention si ce n’est celle de divertir son public, la conclusion du commentaire audio y est d’ailleurs éloquente, DESTINATION FINALE 2 est un film franchement sympathique et qui offre sans complexes ce qu’il promet. C'est à dire une suite au premier film, concoctée avec plus de moyens et d’effets sanglants. En cela, il est donc tout aussi réussi que son édition DVD.

Christophe "Arioch" Lemonnier

MENUS

DESTINATION FINALE 2 (FINAL DESTINATION 2) - Menu DVD DESTINATION FINALE 2 (FINAL DESTINATION 2) - Menu DVD DESTINATION FINALE 2 (FINAL DESTINATION 2) - Menu DVD DESTINATION FINALE 2 (FINAL DESTINATION 2) - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Horreur
Slasher

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com