DVD (2)

Reviews (2)

DVD Covers (2)

Videos (2)

Posters (3)

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 RATCHET & CLANK

 Autres titres

 RATCHET ET CLANK
 RATCHET AND CLANK

 Année

 2015

 Nationalité

 Etats-Unis /  Hong Kong /  Canada

 Réalisation

 Jericca Cleland
 Kevin Munroe

 Scénario

 T.J. Fixman
 Kevin Munroe
 Gerry Swallow

 Musique

 Evan Wise

 

 DVD INFOS

 

Editeur

Format Disque

Blu-Ray (Double Couche)

Durée

94 minutes

Format Image

Format Sonore

English

Francais

Sous-titrages

Francais

 

 SUPPLEMENTS

 •Scènes coupées
 • Dans les coulisses du doublage

 

 ON AIME

• L'univers de Ratchet & Clank
• La 2D et la 3D sur le même disque

 ON N'AIME PAS

• Une adaptation sympathique mais bancale

 VIDEOS

 E3 Teaser

 

 POSTERS

 
 RATCHET & CLANK

 

Ratchet est un jeune Lombax impétueux qui rêve d’aventures où il rejoindrait l’équipe des Rangers galactiques. En attendant, il oeuvre en tant que mécanicien jusqu’à sa rencontre accidentelle avec un petit robot qui doit à tout prix contacter les Rangers galactiques...

Photo : RATCHET AND CLANK

Insomniac Games développe le jeu vidéo Ratchet & Clank sur Playstation 2 pour le compte de Sony. A sa sortie en 2002, le succès est immédiat et des suites lui sont données. Ratchet & Clank devient une franchise exclusive de Sony. De 2002 à 2016, on compte ainsi plus d’une dizaine de jeux répartis sur les diverses consoles du constructeur sans oublier deux petits jeux développés spécialement pour les téléphones portables. Du coup, une adaptation cinématographique est envisagée mais le projet peine à se concrétiser avec une valse de réalisateurs attachés plus ou moins sérieusement au projet, dont Guillermo Del Toro. Entre-temps, Sony s’est associé avec Blockade Entertainment pour adapter un jeu vidéo, HEAVENLY SWORD, sous la forme d’un long-métrage animé. Cette première collaboration va débloquer la transposition sur grand écran de Ratchet & Clank et c’est naturellement Blockade Entertainment qui va s’en occuper en partenariat avec Rainmaker Entertainment. Ces derniers ont déjà confectionné un film pour le cinéma, LES ZEVADES DE L’ESPACE, mais ils ont essentiellement travaillé sur des dessins animés pour le marché de la vidéo et en particulier sur de nombreuses aventures de Barbie. Le scénario du film se base sur le tout premier jeu vidéo datant de 2002. Cela tombe bien, la longue période de gestation du projet permet, au final, de développer en parallèle une version revue et corrigée du premier jeu pour la console Playstation 4. La sortie du jeu vidéo coïncidera, à quelques jours d’écarts, avec l’arrivée du film dans les salles. Un jeu vidéo et un film, ce sont deux manières très différentes d’appréhender une narration. Là où l’on va jouer durant plusieurs heures, une adaptation cinématographique se conforme à une durée de projection standard. Et c’est un écueil souvent difficile à surmonter !

Photo : RATCHET AND CLANK

Dans le cas de RATCHET & CLANK, la difficulté n’est pas de réduire l’intrigue, qui est relativement simple, mais plutôt de conserver l’esprit du jeu. Cela s’avère en réalité très délicat et le film en pâtit lourdement ! En effet, la transposition sur grand écran tente de rassembler tout ce qui fait le sel du jeu. Il suffit de prendre un seul exemple pour comprendre en quoi il apparaît difficile d’adapter correctement l’univers de Ratchet & Clank. Dans le jeu, les personnages utilisent une impressionnante galerie d’armes. Elles sont ajoutées petit à petit, au fil des niveaux, à l’arsenal du joueur. A chaque fois, elles sont introduites par un petit film animé au design enfantin et vantant leurs mérites respectifs. Cette progression dans le jeu est un élément essentiel du plaisir que l’on peut avoir en avançant au travers du jeu. Dans le film, elles sont expédiées à grande vitesse, réduites à une seule et unique séquence d’entraînement. Impossible dès lors de s’approprier l’aspect amusant de ces armes et de les manipuler à loisir. Au contraire, hormis cette minuscule présentation, elles sont à peine discernables dans le chaos des affrontements dépeints à l’écran. A vrai dire, sur le papier, adapter au cinéma Ratchet & Clank était pour le moins une idée enthousiasmante. Mais la vision du film prouve que certains jeux auront beaucoup de mal à se laisser apprivoiser sous une forme narrative où l’on n’est que spectateur. RATCHET & CLANK en est l’amère démonstration. Le film reproduit l’humour du jeu, les personnages et leurs caractéristiques et d’une manière générale tout l’univers de science-fiction de la franchise. Mais sans les phases ludiques, on finit par ne percevoir que les influences très marquantes du jeu. Difficile de ne pas penser à TOY STORY pour le personnage de Qwark alors que de nombreux éléments de l’histoire ramènent le souvenir de LA GUERRE DES ETOILES : un robot en détresse embrigade un jeune garçon en quête d’aventures pour sauver l’univers d’un méchant utilisant une arme à même de détruire des planètes ! RATCHET & CLANK, le film, conserve tout de même quelques passages amusants où l’on discerne pas mal de clins d’oeil. Que ce soit aux films (LA FOLLE JOURNEE DE FERRIS BUELLER...), aux jeux vidéo... On peut ainsi entre-apercevoir un personnage de Jak & Daxter ou encore le héros de Sly Cooper. Dans ce dernier cas, c’est même logique puisque Kevin Munroe, qui coréalise le film, travaille déjà à l’adaptation cinéma de Sly Cooper. Pour les fans du jeu vidéo, RATCHET & CLANK paraît bien décevant. Il faut donc approcher ce dessin animé en images de synthèse sans trop d’attente. Correctement fait, par moment amusant, RATCHET & CLANK ne brille pas spécialement mais n’est pas déshonorant pour autant. Le relief, puisqu’il a été produit en 3D, lui donnera un petit plus non négligeable pour ceux qui auront la possibilité de le voir ainsi !

Photo : RATCHET AND CLANK

TF1 Vidéo commercialise deux éditions vidéos de RATCHET & CLANK : un DVD et un Blu-ray. Si vous optez pour le Blu-ray, vous trouverez dans la même boîte le disque en haute définition mais aussi le DVD. Evidemment, le Blu-ray est le plus attrayant puisqu’il permet de voir le film avec un transfert 1080p/24 où les couleurs chatoyantes éclatent à l’écran. On discerne tout de même ici ou là quelques petits soucis vidéos décelables par les plus perfectionnistes. Les autres n’y verront que du feu et ne bouderont pas leur plaisir. Surtout que le Blu-ray a l’avantage de donner le choix entre la version 2D et la version 3D. Côté son, rien à redire, les pistes audio en DTS HD Master Audio 5.1 sont assez impressionnantes. D’un point de vue technique, pas de jaloux, le doublage français n’a rien à envier à la version originale sous-titrée. D’un point de vue artistique, c’est un autre problème car le doublage français ne reprend pas les voix françaises originales des personnages des jeux vidéo, même pas de celui sorti en même temps sur Playstation 4. Probablement pour être plus vendeur, il a été choisi d’intégrer quelques Youtubeurs et une personnalité de la télévision dans les voix françaises. Squeezie double Ratchet alors que Nikos Aliagas donne lui aussi de la voix pour cette version française. Evidemment, les fans des jeux risquent de l’avoir un peu mauvaise. Mais soyons francs, contre toute attente, le doublage est plutôt réussi même si l’on peut noter de petits changements par rapport à la version originale anglaise. Cette dernière, bien plus fidèle, reprend d’ailleurs une grande partie des comédiens qui ont prêté leurs voix aux jeux.

Photo : RATCHET AND CLANK

Puisque l’on parle du doublage français, TF1 Vidéo propose un supplément totalement inédit dans le monde. Rien de surprenant puisqu’il s’agit d’une poignée de minutes où l’on retrouve les Youtubeurs français ainsi que Nikos Aliagas lors des sessions de doublage. Que l’on apprécie ou pas ce doublage français de RATCHET & CLANK, ce petit supplément nous montre que cela a été fait sérieusement et avec pas mal d’enthousiasme. A côté, on trouve aussi plusieurs scènes coupées du film. Quelques passages sont de minuscules bouts excisés du film. On peut aussi découvrir une séquence qui ne semble pas entièrement finalisée ainsi que de petits passages inédits et amusants qui auraient très bien pu être intégrés au montage final. Si la version originale anglaise a déjà été évoquée, il est bon de rappeler qu’il s’agit, en quelque sorte, d’un véritable bonus inédit en France. En effet, lors de sa sortie dans les salles françaises, RATCHET & CLANK n’a pas été exploité en version originale, privilégiant exclusivement le doublage français !

Antoine Rigaud

MENUS

RATCHET AND CLANK - Menu DVD RATCHET AND CLANK - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Science-fiction
Aventure
Animation

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com