LES CICATRICES DE DRACULA

LES CICATRICES DE DRACULA
SCARS OF DRACULA


Une chauve-souris déverse du sang sur la tombe de Dracula. Grâce à ce liquide, le comte revient d'entre les morts et recommence à saigner la région. Quelques villageois décident de brûler son repaire ce qui déclenchera la colère du vampire…

La Hammer avait révolutionné le cinéma d'épouvante en son temps avec FRANKENSTEIN S'EST ECHAPPE de Terence Fisher déjà avec Christopher Lee dans le rôle du monstre. Après avoir remis au goût du jour le personnage de Dracula, le studio continua de produire un grand nombre de films d'épouvante dépoussiérant vampires, loup-garous et momies tout en continuant à créer de véritables séries marquantes avec les personnages de Frankenstein et Dracula. Les années passaient et la formule ne se renouvelait pas. Avec LES CICATRICES DE DRACULA, les producteurs décidèrent de mettre encore plus de violences graphiques et d'érotisme. A vrai dire, pour l'érotisme, il faudra se contenter de Delta Lindsay intégralement nue mais de dos et de plans suggestifs sur les décolletés généreux des actrices. Il faut dire que nous sommes à la charnière des années 60 et 70. Par contre, pour la violence, même aujourd'hui, LES CICATRICES DE DRACULA est plutôt corsé. On peut ainsi assister à quelques effets particulièrement gore dont le résultat de la vengeance de Dracula dans une petite église. Après 30 ans, il est probable que le film se verrait toujours interdit aux moins de 12 ans, c'est dire !

Parmi les bonnes idées des CICATRICES DE DRACULA, par rapport aux épisodes précédents, on notera la présence d'un coureur de jupons séduisant toutes les femmes qu'il rencontre. Une sorte d'alter-ego de Dracula en ce qui concerne l'aspect purement sexuel. Le scénario peut paraître par moments simplet (la chute dans un fiacre qui mène un personnage vers la suite du film !) mais au contraire, c'est cet aspect débridé qui fonctionne à merveille. Surtout lorsqu'un simple objet "anodin" devient un rouage important de l'histoire.

Christopher Lee a été marqué par le rôle de Dracula. Le prince des ténèbres étant un rôle qui lui colle à la peau. Que ce soit dans la série de films produits par la Hammer ou d'autres productions telles qu'un DRACULA PERE ET FILS où il partage la vedette avec Bernard Menez (aïe !). L'acteur n'a d'ailleurs jamais caché le fait qu'il trouvait toutes les adaptations réalisées par la Hammer en deça des possibilités offertes par un tel personnage. Passé le premier épisode, on ne lui demandait finalement que de faire acte de présence, souvent de manière quasi muette pour perpétuer une série à succès. Pour qu'il accepte de reprendre le rôle, la maison de production britannique n'hésitait pas à l'époque à exercer un chantage émotionnel auprès de l'acteur ce dont il parle dans le commentaire audio. Etrangement, on apprend aussi que Christopher Lee n'a semble t'il jamais vu LES CICATRICES DE DRACULA avant de réaliser le commentaire audio. Pourtant, tout comme Roy Ward Baker, il semble content d'avoir apporté des éléments en provenance du livre original, de Bram Stoker, dans LES CICATRICES DE DRACULA. Bien, qu'en fait, ce soit dans un film de Jesus Franco, LES NUITS DE DRACULA, que l'acteur approche le plus la version écrite par Bram Stoker. Oui, Jesus Franco avec lequel Christopher Lee travailla plusieurs fois, ne serait-ce que sur les deux derniers épisodes des FU MANCHU.

Dracula et Christopher Lee sont tellement indissociables que trois films sortent la même année avec l'acteur en tête d'affiche dans ce rôle : UNE MESSE POUR DRACULA, LES CICATRICES DE DRACULA et LES NUITS DE DRACULA.


L'image des CICATRICES DE DRACULA a de quoi satisfaire amplement. Bien définie et avec des couleurs éclatantes, elle retranscrit merveilleusement les décors du film. Quelques petits soucis de compression ne suffisent pas à gacher l'impression d'ensemble.
N'en demandez pas trop à la piste sonore en Mono, elle ne fait rien de plus que son boulot. Plate mais claire sur les dialogues ainsi que la musique.

Un commentaire audio est censé parler du film et des anecdotes qui s'y rapportent. A vrai dire, celui que l'on retrouve sur ce DVD tire souvent à côté, en dehors de la présentation des différents acteurs. Pas que cela soit dénué d'intérêt puisque Christopher Lee et Roy Ward Baker parlent de la Hammer et du personnage de Dracula, que l'acteur incarna à plusieurs reprises à l'écran. Alors que l'on pourrait penser que la présence de Marcus Hearn, auteur d'un ouvrage sur la Hammer, recentrerait la discussion sur le film lui-même, il faut bien avouer que c'est l'inverse qui se produit. Cela n'empêche pas ce commentaire d'être informatif, ne comprenez pas cela de travers. Ainsi, on apprend l'existence d'une séquence finalement coupée au montage (Dracula buvant le sang de Tanya après sa mort…) dont il existe des photos (la preuve ci-dessous). Ce qui nous amène à nous demander pourquoi de telles photos n'apparaissent pas dans la galerie à défaut de pouvoir découvrir la séquence en question. Pire, de nombreuses photos connues pour ce film ne sont pas inclues dans une galerie qui s'avère très courte (Une affiche et six clichés en noir et blanc !). Pour en revenir au commentaire audio, les participants parlent souvent de ces photos connues réalisées sur le tournage (la mort de Dracula, la torture de Klove…). Vous n'en trouverez hélas aucune trace sur ce disque. Pas plus que des photos utilisées sur les menus que l'on ne retrouve pas dans la galerie...

Après lecture des notes de production, on a finalement l'impression qu'il y a bien peu de chose à dire à propos des CICATRICES DE DRACULA. Est-ce étonnant si l'on considère qu'il s'agit d'un épisode de plus dans la série, il ne s'agissait plus dès lors que de tourner un film de plus. On s'intéresse dès lors plus à la Hammer et à la série de films plutôt qu'aux CICATRICES DE DRACULA. En dehors de cela, il est enfin possible de visionner la présentation de Jean-Pierre Dionnet via le menu des suppléments et non plus seulement à l'insertion du DVD comme c'était le cas sur les quatre premiers disques de la collection. Une bande-annonce et des filmographies viennent compléter le disque.

Il y a donc un côté décevant à cette édition des CICATRICES DE DRACULA. Surtout si l'on considère l'édition américaine proposant quelques petits extras de plus. Toutefois, il faut rappeler que le DVD français propose une belle copie du film, un sous-titrage français (y compris sur le commentaire audio) et un doublage français. Autant dire que les anglophobes peuvent se jeter les yeux fermés dessus… A défaut d'obtenir LE CAUCHEMAR DE DRACULA, ce sera tout de même la possibilité de voir l'un des meilleurs films de la série.

Christophe "Arioch" Lemonnier


ON AIME
Scénario débridé
Un Dracula particulièrement sadique et violent
Le commentaire audio

ON N'AIME PAS
Une galerie de photos un peu chiche

Meilleures scènes

  • La vengeance de Dracula
    (Chapitre 1 [0'09'42)
  • Le châtiment de Klove
    (Chapitre 8)
Année : 1970

Durée : 96 minutes

Acteurs :
Christopher Lee
Dennis Waterman
Jenny Hanley
Christopher Matthews
Patrick Troughton
Michael Ripper

Wendy Hamilton
Anouska Hempel

Réalisateur :
Roy Ward Baker

Scénario :
John Elder

Musique :
James Bernard

Format disque :
Double Couche

Format Image :

Format sonore :
Anglais : 
Français : 

Les bandes-son codées sur 2 canaux sont en Mono.

Sous-titrage :
Français

Les Suppléments

  • Commentaire audio de Christopher Lee, Roy Ward Baker et Marcus Hearn
  • Présentation du film par Jean-Pierre Dionnet
  • Bande-annonce
  • Galerie de photos
  • Notes de production
  • Filmographies
    • Roy Ward Baker
    • Christopher Lee
    • Dennis Waterman
    • Jenny Hanley

Vous pouvez vous amuser en découvrant les menus respectant l'interactivité de ce DVD. Cliquez ici pour y accéder.

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS


 Il y a 7 DVD/HD en DB...

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Horreur
Gothique
Vampire
Hammer Films

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com