DVD (2)

Reviews (2)

DVD Covers (2)

Videos (1)

Posters (2)

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 SEXYKILLER, MORIRAS POR ELLA

 Autres titres

 SEXY KILLER

 Année

 2008

 Nationalité

 Espagne

 Réalisation

 Miguel Martí

 Scénario

 Paco Cabezas

 Musique

 Fernando Velázquez

 Acteurs

 Macarena Gomez
 Alejo Sauras
 César Camino

 

 DVD INFOS

 

Editeur

Format Disque

Double Couche

Durée

85 minutes

Format Image

Format Sonore

Spanish

Francais

Sous-titrages

Francais

 

 SUPPLEMENTS

 •Making-of
 • Bande-annonce

 

 ON AIME

• La bonne humeur
• Des séquences surréalistes
• C'est rigolo et gore

 ON N'AIME PAS

• Certains gags pas toujours très fins ou drôles

 VIDEOS

 Bande-annonce

 

 POSTERS

 
 SEXY KILLER

 

Sur le campus d’une école de médecine, les cadavres des étudiants et des professeurs commencent à s’accumuler dangereusement. Un tueur en série semble s’être approprié les lieux pour en faire son terrain de chasse. Cela n’a rien de bien surprenant puisque le fameux tueur n'est autre qu'une étudiante qui prend un certain plaisir à trucider son prochain…

Photo : SEXY KILLER

Très surprenant d’aborder SEXY KILLER en gardant à l’esprit LES DISPARUS, précédent film écrit et réalisé par l’Espagnol Paco Cabezas. Car si le métrage est une comédie, elle ne fait que rarement dans la finesse et la subtilité. Autant dire que c’est le jour et la nuit avec LES DISPARUS, métrage prêtant beaucoup moins à la rigolade. Dans le cas de SEXY KILLER, le cinéaste se contente toutefois de signer l’écriture d’un scénario qui sera mis en image par un autre réalisateur, Miguel Martí. La forme du film se fait d’ailleurs vaguement atypique puisque son personnage principal n’hésite jamais à s’adresser directement au spectateur. Cette approche, tout comme pas mal d’idées de mise en scène, semblent en général plus à sa place dans des sketches télévisuels. Cela n’empêche pourtant pas la recette de fonctionner en donnant un aspect très coloré qui se marie à merveille avec le sujet acidulé du film. Tout cela a, dans une certaine mesure, tendance à rapprocher ce SEXY KILLER du britannique SHAUN OF THE DEAD. L’auteur en profite pour ajouter une couche musicale enjouée avec, entre autres, des déclinaisons d’un «hit» pop, Barbie Girl de Aqua, ou encore de saupoudrer son film de références cinématographiques aux films d’horreur. Sur ce dernier point, le SEXY KILLER se plante un peu et ne réussit pas vraiment à intégrer de manière très satisfaisante ces clins d’oeils cinéphiles qui se limitent à une demi-douzaine de films qui n’ont rien d’obscurs. Le film le moins connu qui vient à l’esprit lors de la vision de SEXY KILLER n’est autre que le RE-ANIMATOR de Stuart Gordon, qui n'est pas vraiment un métrage inconnu des amateurs. Et encore, RE-ANIMATOR n’est pas explicitement cité puisqu’on lui emprunte surtout, l’air de rien quelques idées. Jusqu’à une très courte séquence au milieu du générique de fin qui rappelle évidemment l’épilogue du film de Stuart Gordon. Un lien avec le cinéaste américain, on peut aussi en trouver un autre en s’intéressant à l’actrice principale du film. Sur ce coup-là, il s’agit plus que certainement d’une coïncidence mais cette dernière apparaissait justement dans un rôle marquant de l’excellent DAGON, métrage d’ailleurs produit en Espagne.

Photo : SEXY KILLER

Si l’on pense à SHAUN OF THE DEAD, l’humour de SEXY KILLER n’est hélas pas du même niveau. Une partie des répliques ou situations lorgnent plutôt vers les AMERICAN PIE et autres comédies trash américaines qui ont suivi. Ca vole donc souvent au ras des pâquerettes et au niveau de la ceinture. Evidemment, en plaçant la barre à cet endroit, pas mal de gags ont bien du mal à décoller et tombent directement à plat. Cela pourrait être un vilain défaut qui enfonce SEXY KILLER mais il s’avère que le rythme du film et l’aspect truculent du métrage emporte assez vite l’adhésion. Cerise sur le gâteau, l’actrice principale, Macarena Gomez, en fait des tonnes au même titre que le reste de la distribution. C’est donc la bonne humeur qui l’emporte dans cette comédie dont la construction se fait aussi anarchique que logique. Le parfait exemple est une séquence se déroulant dans un amphithéâtre durant un cours. La narration fait une digression délirante sur les magazines féminins qui se voit interrompue par le professeur qui interpelle alors l’héroïne afin la ramener à la réalité. Le dialogue qui s’ensuit devient alors une chute carrément absurde à la séquence, ce qui lui donne un côté très inattendu et plutôt savoureux. Malgré ses défauts ou encore la lourdeur de certains gags, SEXY KILLER est donc un petit plaisir fort goûteux qui n’en oublie pas non plus l’aspect horrifique de son sujet. L’occasion d’exposer à l’écran des effets gores bien saignants, que ce soit par les méfaits meurtriers de l’héroïne ou encore par des morts-vivants qui font irruption dans l’histoire à mi-chemin. Avec SEXY KILLER, on ne va pas révolutionner le cinéma mais simplement passer un bon moment de rigolade !

Photo : SEXY KILLER

Deux ans après sa sortie en Espagne, SEXY KILLER évite les salles obscures pour se montrer directement en vidéo. Universal propose seulement une édition DVD affichant l’image dans son format cinéma respecté. Le transfert 16/9, au format large, se montre coloré et contrasté, donnant tout le peps nécessaire aux délirantes images qui s’affichent à l’écran. La sonorisation se fait par l’entremise de deux pistes audio. On passera rapidement sur le doublage français qui ne nous apparaît pas très réussi et qui ne parvient pas, comme souvent, à reproduire l’exubérance du phrasé espagnol. La piste originale, avec sous-titrage français, est ainsi bien plus convaincante, naturelle et surtout enjouée. Dans les deux cas, les pistes sont encodées en Dolby Digital 5.1. Les effets sonores ainsi que les passages musicaux y gagnent un certain punch.

Photo : SEXY KILLER

En supplément, il faudra se contenter de la bande-annonce et d’une making-of. Ce petit documentaire donne, durant quelques minutes, la parole aux comédiens, au réalisateur ou encore au scénariste. Si l’on survole de manière floue la genèse du film, le propos paraît dans l’ensemble plutôt vide. Ce n’est, bien sûr, pas désagréable à suivre mais il faut bien reconnaître que cela n’est pas des plus informatifs !

Antoine Rigaud

MENUS

SEXY KILLER - Menu DVD SEXY KILLER - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Horreur
Comédie
Zombie

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com