DVD (2)

Reviews (2)

DVD Covers (2)

Videos (1)

Posters

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 ALTERED

 Autres titres

 ALTERED : LES SURVIVANTS
 

 Année

 2006

 Nationalité

 Etats-Unis

 Réalisation

 Eduardo Sanchez

 Scénario

 Jamie Nash
 Eduardo Sanchez

 Musique

 Tony Cora
 Exiquio Talavera

 Acteurs

 James Gammon
 Brad William Henke
 Adam Kaufman
 Catherine Mangan
 Paul McCarthy-Boyington
 Misty Rosas
 Joe Unger
 Michael C. Williams

 

 DVD INFOS

 

Editeur

Format Disque

Double Couche

Durée

84 minutes

Format Image

Format Sonore

English

Francais

Sous-titrages

Francais

 

 SUPPLEMENTS

 •Scènes coupées (5mn40)
 • Bandes-annonces
  • Altered
  • Les Passagers
  • Les Cavaliers de l’Apocalypse
  • Meurtres à la St Valentin
  • Amusement
  • Saw V
  • Catacombes

 

 ON AIME

• Une sympathique série B
• Un concept astucieux

 ON N'AIME PAS

• ...

 FORUM

Donnez-nous votre avis et discuter du film dans notre Forum. Pour cela, cliquez sur
SUJET CONSACRE AU FILM SUR LE FORUM
 

 VIDEOS

 Bande-annonce

 
 ALTERED

 LES SURVIVANTS

En pleine nuit, trois amis d’enfance réussissent à piéger un dangereux gibier en forêt. Après l’avoir ligoté, ils décident de l’amener auprès d’une connaissance qui ne s’attend pas à voir surgir dans sa vie ce qui l’a traumatisé plusieurs années auparavant !

Photo : ALTERED : LES SURVIVANTS

Eduardo Sánchez est l’un des deux créateurs du PROJET BLAIR WITCH, sa campagne marketing et accessoirement le film. Le cinéaste va attendre quelques années avant de passer de nouveau derrière la caméra et réaliser, cette fois en solo, un nouveau long métrage. On lui fait passer un scénario qu’il trouve intéressant et c’est ainsi qu’il fait la connaissance du scénariste Jamie Nash. Les deux hommes vont travailler ensemble mais il faudra encore attendre environ trois ans avant que ne débute le tournage de PROBED, titre prévu à l'origine, durant le printemps 2005. Après six semaines de prises de vue, la post-production débute et tout semble se dérouler comme sur des roulettes. Néanmoins, Eduardo Sánchez va être confronté à une dure réalité qu’il n’avait pas prévu. Focus Features qui a fait l’acquisition du film en vue de le distribuer en salles n’est pas vraiment emballé par le premier montage qu’il découvre. Pensant probablement récupérer un phénomène du même niveau que LE PROJET BLAIR WITCH, les dirigeants font grise mine. On demande ainsi à ce que le film change de titre pour devenir ALTERED (ironiquement cela signifie «changé» ou «altéré») et une projection test est organisée de manière à évaluer le métrage sur un vrai public. Le résultat n’est pas en faveur du film, bien au contraire. A partir de là, il n’est donc plus question de distribuer ALTERED dans les salles américaines et le métrage est donc orienté vers une exploitation directe en vidéo et donc en DVD. De plus, ALTERED changera aussi de main en se retrouvant alors sous la bannière de Rogue Pictures, une autre division de Universal moins connotée «auteur» ou «indépendant» mais bien plus spécialisée dans un cinéma de genre commercial.

Photo : ALTERED : LES SURVIVANTS

Après avoir vu ALTERED, on peut comprendre la désillusion de ceux qui s’attendaient à un film ambitieux ou bien à un nouveau produit à même de créer un gigantesque engouement. Car le second long métrage d’Eduardo Sánchez n’a strictement rien à voir avec LE PROJET BLAIR WITCH, pas plus sur la forme que sur le fond. Relativement classique, ALTERED se distingue surtout par un côté résolument modeste. Le film lorgne d’ailleurs assez clairement en direction des petits films d’horreur des années 80 à base de monstres. Les auteurs n’en oublient pas pour autant de mélanger leurs ingrédients à des genres un peu plus actuels. Certains passages évoquent un peu les films de tortures avec des exactions commises sur un personnage ligoté. Mais Jamie Nash et Eduardo Sánchez sont assez malins pour inverser les rôles entre victimes et bourreaux. En ce sens, le film va d’ailleurs aussi à contre courant des histoires où des personnages sont enlevés par des créatures venues d’ailleurs. Cela fait d’ailleurs partie des qualités d’un ALTERED qui expose de jeunes adultes obligés de se confronter à une traumatisante expérience de leur enfance. On pourrait presque croire qu’il s’agit de personnages issus de l’imaginaire d’un Stephen King.

Photo : ALTERED : LES SURVIVANTS

Mais si ALTERED a été réalisé dans des conditions largement plus confortables que celles du PROJET BLAIR WITCH, il se montre tout de même assez limité. La majeure partie de l’intrigue est un huis clos dans une bâtisse isolée et le nombre de comédiens est réduit au strict nécessaire. A ce niveau, ALTERED ne fait pas dans l’opulence mais se rattrape avec des idées parfois étranges qui s’égarent même du côté du grand guignol. Une séquence nous présente ainsi une créature s’accrochant de manière franchement très particulière à sa victime. Si l’effet pourra paraître très bizarre, les maquillages de ALTERED sont, en tout cas, plutôt de bon niveau ce qui permet de rattraper le manque de faste d’une production que l’on sent assez limitée. Enfin, le traitement de l’histoire n’est pas toujours d’une grande cohérence mais en mettant bout à bout les qualités du film, il faut reconnaître que ALTERED est une sympathique série B.

Photo : ALTERED : LES SURVIVANTS

Comme d’habitude chez Metropolitan, le film est présenté dans son format d’origine avec un transfert 16/9 de qualité. ALTERED se déroule durant une seule nuit et, de fait, l’action se situe assez souvent dans des environnements sombres. Durant les passages les plus obscurs, on pourra alors déceler un petit grain plutôt naturel. Dans l’ensemble, l’image est donc vraiment jolie. Deux pistes audio viennent sonoriser le film avec d’un côté une version originale anglaise sous-titrée et de l’autre un doublage français. Les deux pistes sont encodées en Dolby Digital 5.1 plutôt solides mais sans pour autant être époustouflantes. Elles assurent au moins leur boulot et ce sans faille.

Photo : ALTERED : LES SURVIVANTS

En supplément, le DVD propose de découvrir un trio de scènes coupées. Pas de quoi être transporté par le contenu de ces séquences. Elles viennent surtout mettre un peu de gras à des passages déjà présents dans le film sans apporter quoi que ce soit de vraiment décisif. Au passage, on pourra noter que contrairement à ce que l’on voit parfois, la qualité de l’image de ces scènes coupées est très bonne même si le transfert est en 4/3 (mais au bon format du film). Le reste des suppléments est composé d’une demi-douzainee de bandes-annonces présentées, pour la plupart, avec le choix entre la version originale ou le doublage français.

Antoine Rigaud

MENUS

ALTERED : LES SURVIVANTS - Menu DVD ALTERED : LES SURVIVANTS - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Horreur
Science-fiction
Extra-terrestre

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com