DVD (2)

Reviews (2)

DVD Covers

Videos

Posters

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 SHE

 Autres titres

 DEESSE DE FEU, LA
 

 Année

 1964

 Nationalité

 Angleterre

 Réalisation

 Robert Day

 Scénario

 David T. Chantler

 Musique

 James Bernard

 Acteurs

 Ursula Andress
 Peter Cushing
 Bernard Cribbins
 John Richardson
 Rosenda Monteros
 Christopher Lee
 Andre Morell

 Adapté d'une oeuvre originale de :

 H. Rider Haggard

 

 DVD INFOS

 

Editeur

Format Disque

Simple Couche

Durée

101 minutes

Format Image

Format Sonore

English

Sous-titrages

Aucun

 

 SUPPLEMENTS

Aucun

 

 ON AIME

• Un agréable film d'aventures

 ON N'AIME PAS

• Pas de 16/9

 POSTERS

 
 SHE

 LA DEESSE DE FEU

Une femme mystrieuse invite des aventuriers britanniques se rendre la cit de Kuma, une ville antique perdue dans le dsert, sur laquelle rgne une puissante souveraine : "Elle-qui-doit-tre-obie"...

Photo : SHE (LA DEESSE DE FEU)

L'crivain britannique H. Rider Haggard rentre dans l'Histoire de la littrature populaire aprs avoir publi, en 1886, le roman d'aventures "Les mines du roi Salomon", qui, rdig suite un pari, connat rapidement un succs de librairie. Ds l'anne suivante, il crit un autre ouvrage, appel lui aussi devenir un classique : "La source de feu". C'est encore un triomphe. En voici l'argument :

Photo : SHE (LA DEESSE DE FEU)

Leo Vincey, son tuteur Horace Holly et leur domestique Job se rendent, comme le leur demande le testament laiss par le pre de Leo, sur la cte orientale africaine, o ils dcouvrent, aprs maintes aventures, le royaume de Kor. Celui-ci est dirig d'une main de fer par la fascinante Ayesha, alias "Elle", qui prtend tre immortelle et avoir dj vcu plus de deux mille annes. Elle voit en Lo la rincarnation de Kallikrats, un homme qu'elle aima si fort, plus de vingt sicles auparavant, qu'elle l'assassina par jalousie... Ce livre connat un tel succs que Haggard lui donne plusieurs suites, avec "Le retour d'Elle", "La fille de la sagesse", puis "Elle et Allan Quatermain", ce dernier relatant la rencontre entre Ayesha et le hros des "Mines du roi Salomon".

Photo : SHE (LA DEESSE DE FEU)

"La source de feu" voit son final transpos l'cran ds 1899, par George Mlis lui-mme, dans le trs court mtrage LA DANSE DU FEU. Puis, les pays anglo-saxons vont en proposer plusieurs adaptations muettes de 1908 1925. Cette dernire anne, celle de l'insuccs de l'onreux SHE (co-production anglo-allemande, titre LA REINE IMMORTELLE en Belgique), impose un temps d'arrt ces transpositions. La premire version parlante du roman de Haggard sera LA SOURCE DE FEU, en 1935. Tourn par une quipe regroupant quelques-uns des plus grands talents de la RKO (le ralisateur Irving Pichel, le producteur Merian C. Cooper, la scnariste Ruth Rose, le compositeur Max Steiner...), ce film (dont l'action ne se droule plus en Afrique, mais au Ple Nord) connat nanmoins un accueil public mitig. Ds lors, l'exception d'une version indienne appele MALIKA SALOMI, "Elle" disparat des crans.

Photo : SHE (LA DEESSE DE FEU)

Mais "Elle" rapparat au milieu des annes 1960, grce la firme Hammer. Pour la petite compagnie britannique, il s'agit d'un projet fort ambitieux : bnficiant du soutien de Seven Arts et de la MGM (distributeur amricain du film), elle s'loigne de ses studios de Bray pour le tourner dans ceux, plus professionnels, d'Elstree. Certains extrieurs exotiques sont films en Isral, ce qui correspond un luxe assez inou pour un film Hammer. Ayesha est incarne par Ursula Andress, surgie de "l'onde" trois ans auparavant dans JAMES BOND CONTRE DR. NO. Leo est interprt par John Richardson, qu'on retrouvera pour le rle de Tumak, l'homme des cavernes, dans une autre production Hammer : UN MILLION D'ANNEES AVANT JSUS CHRIST. Les seconds rles sont assurs par quelques habitus de la firme, parmi lesquels, bien sr, les incontournables Peter Cushing et Christopher Lee, accompagns par Andr Morel (Watson dans LE CHIEN DES BASKERVILLE). Le ralisateur britannique Robert Day s'est auparavant illustr dans l'pouvante (GRIP OF THE STRANGLER, avec Karloff, LE PIONNIER DE L'ESPACE...), l'aventure exotique (TARZAN LE MAGNIFIQUE...) et les sries tlvises (CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR...).

Photo : SHE (LA DEESSE DE FEU)

Aprs la premire guerre mondiale, trois soldats britanniques, Leo Vincey, le major Holly et Job, se retrouvent, dsœuvrs, dans une taverne de Palestine. Une trange sductrice, Ustane, invite Leo aller faire une promenade nocturne dans la rue. Il y est assomm par des inconnus. A son rveil, une femme superbe, Ayesha, remet au jeune homme une bague antique, ainsi qu'un plan indiquant la localisation d'une mystrieuse cit : Kuma. Peu aprs, Leo et ses deux amis partent dos de chameau dans le dsert, la recherche de la ville perdue. Aprs moult pripties (ils manquent d'tre rtis vifs par une tribu peu accueillante), ils atteignent enfin Kuma, qui est en fait un royaume antique, constitu d'un rseau de cavernes creuses dans les parois d'un gigantesque volcan teint. Ayesha en est la reine, qui soumet ses sujets et les peuplades des environs son autorit inflexible. "Elle" dclare aux voyageurs qu'elle est une immortelle, ne il y a presque deux mille ans. Quant Leo, elle le considre comme la rincarnation du beau Kallikrats, l'amour de sa vie, mort du temps de Cloptre...

Photo : SHE (LA DEESSE DE FEU)

Par bien des aspects, LA DESSE DE FEU prend certaines liberts par rapport au roman "La source de feu". Le dmarrage n'a ainsi plus grand chose voir. Alors que Leo tait le fils adoptif de Holly (le narrateur), ces deux hommes ne sont plus, ici, que des frres d'armes, ce qui amoindrit nettement l'importance du vieux savant. De mme, la faon dont Leo est inform de l'existence de Kuma (Kor dans le roman) est bien diffrente, ce qui permet, dans ce long-mtrage, d'introduire Ayesha plus tt que dans le livre. Des changements chronologiques et gographiques sont signaler : Ayesha et Kallikrats sont ns quelques sicles plus tard ; l'action se droule en 1918 ; la cit est dans une rgion dsertique, et non plus dans une zone marcageuse... Certains de ces ajustements s'avrent heureux, comme le dnouement tragique, qui rserve une surprise astucieuse aux lecteurs de Haggard.

Photo : SHE (LA DEESSE DE FEU)

Ces mme lecteurs pourraient, dans un premier temps, s'inquiter du choix d'Ursula Andress pour interprter Ayesha, en se disant qu'il lui manque tout de mme l'autorit et le talent dramatique ncessaire un rle aussi fort. Et pourtant, l'actrice d'origine suisse s'impose de faon inattendue. Sa beaut devient ici surnaturelle, et son jeu, mlancolique et apais, imprime son personnage une fragilit et une douceur, en partie trompeuses, dont seront dupes les hommes qu'elle sduira. A nouveau, LA DESSE DE FEU se permet quelques liberts, assez discutables, par rapport au matriel d'origine. Alors que dans "La source de feu", "Elle", clotre dans son royaume sauvage, ignorait tout de l'histoire humaine depuis deux millnaires, Ayesha voyage ici librement (on la rencontre dans une ville contemporaine) et n'ignore rien des tragdies mondiales les plus rcentes. Elle se permet mme quelques prophties pessimistes semblant annoncer les dangers de l'arme atomique ! Toutefois, les modifications apportes par le travail d'adaptation permettent de ramener le rcit sur une dure raisonnable, sans, pour autant, trahir le principal lment du roman : la passion sublime, absolue, intemporelle et inhumaine d'Ayesha pour son amant rincarn.

Photo : SHE (LA DEESSE DE FEU)

La Hammer n'oublie pas certains traits qui ont fait sa rputation. Quelques pointes d'rotisme, plus ou moins justifies (les danseuses dans le cabaret...), sont introduites, tandis que des passages horrifiques sont invents (les dtails de la mise mort des indignes) ou souligns (le spectaculaire dnouement). Enfin, le compositeur James Bernard rdige une excellente partition, laquelle doit beaucoup l'atmosphre envotante et menaante de ce film.

Photo : SHE (LA DEESSE DE FEU)

Pourtant, LA DESSE DE FEU semble ne pas aller au bout de son potentiel. Si les moyens mis en oeuvre sont fort confortables pour une production Hammer, ils sont nanmoins insuffisants la restitution convaincante d'une telle aventure. De nombreuses pripties spectaculaires sont ainsi escamotes (le voyage jusqu' la flamme), tandis que les dcors, mme s'ils sont trs soigns, manquent de la diversit et de l'ampleur qu'on est en droit d'attendre pour la reconstitution du royaume de Kor. En effet, seule l'entre des cavernes, garde par un colosse de pierre, voque les descriptions grandioses de Haggard. Ce ne sont pas non plus les quelques momies vnres par Billali qui rendent justice aux immenses visions macabres de l'crivain. Ds lors, une fois que les voyageurs sont arrivs Kuma, l'action stagne et se limite trop souvent des bavardages un peu ennuyeux et impersonnels.

Photo : SHE (LA DEESSE DE FEU)

LA DESSE DE FEU reste un film d'aventures agrable, valant notamment par le talent de certains de ses interprtes principaux (essentiellement Andress et Cushing). Il connatra un norme succs commercial, ce qui lancera dfinitivement la carrire d'Ursula Andress, et encouragera la Hammer produire d'autres films d'aventures fantastiques mettant en scne des vedettes sexy, comme UN MILLION D'ANNEES AVANT JSUS CHRIST avec Raquel Welch, ou LE PEUPLE DES ABMES avec Dana Gillespie. Surtout, cette compagnie tournera une suite, LA DEESSE DES SABLES, dans laquelle on retrouve John Richardson, mais pas Cushing, Lee ou Ursula Andress, cette dernire tant remplace par Olga Schoberova.

Photo : SHE (LA DEESSE DE FEU)

Au dbut des annes 1970, la Hammer tenta de revenir aux oeuvres de H. Rider Haggard, en voulant produire ALLAN QUATERMAIN, HIS QUEST FOR THE HOLY FLOWER, mais ce projet ne devait pas aboutir. Quant Ayesha, elle revint, une premire fois, dans SHE, une mini-srie sud-africaine de 1979, rpute fidle au roman. Avec SHE d'Avi Eshner, le cinma bis italien devait lui faire subir les derniers outrages en transposant son personnage dans des aventures hsitant entre les modes du sous-MAD MAX et du sous-CONAN ! Enfin, une adaptation rcente, la production de laquelle a particip Harry Alan Towers, aurait t tourne en 2001 en Bulgarie, avec, dans le rle de SHE, notre Ophlie Winter nationale !

Photo : SHE (LA DEESSE DE FEU)

Si LA DEESSE DE FEU n'est toujours pas sorti en DVD aux USA ou en France, il a nanmoins eu droit une dition britannique (PAL, Zone 2), peu fournie, mais dont le prix est raisonnable. Distribu par Warner, ce disque est nanmoins un produit Studio Canal, dont le logo apparat au lancement du DVD et, de manire fort voyante, sur la jaquette.

Le film est propos dans son format 2.35 d'origine, mais, hlas, on ne trouve pas d'option 16/9. Le tlcinma laisse franchement dsirer. L'mage semble un peu trop lumineuse, les couleurs sont ternes et les contrastes bcls (un fondu au "noir" laisse le spectateur face un cran... vert !). La copie n'est pas de premire fracheur, puisqu'on y relve quelques taches et autres poinons. Surtout, des problmes de moirage envahissants gnent la vision de la quasi-intgralit du film. On ne relve pas de problme de compression et la dfinition est assez correcte, mais le rsultat final est plus proche d'une diffusion tlvise que de ce qu'on est en droit d'attendre d'un DVD. La bande-son, propose en mono d'origine code sur deux canaux, est, elle, tout fait honnte. Quand l'interactivit, c'est bien simple : il n'y a aucun bonus.

Photo : SHE (LA DEESSE DE FEU)

Cette dition minimaliste laisse un peu dsirer, c'est certain. Nanmoins, elle permet aux anglophones de redcouvrir ce sympathique film Hammer, en attendant que son diteur, Studio Canal, se dcide ventuellement exploiter ce titre sur le march franais...

PS : A propos de "La desse de feu" et de ses diverses adaptations au cinma, "L'cran fantastique" numro 57 propose une excellente tude rdige par Herv Dumont.

Emmanuel Denis

MENUS

SHE (LA DEESSE DE FEU) - Menu DVD SHE (LA DEESSE DE FEU) - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Aventure | Hammer Films

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com