CRONOS


Lors d'un tremblement de terre, au Mexique, on dcouvre dans les dcombres d'un immeuble un vieil homme dont le coeur a t transperc par une pointe. Sa maison et ses biens sont vendus aux enchres. Un antiquaire rcupre ainsi une statuette contenant un objet d'or finement cisel, dont le mcanisme complexe a t invent par le dfunt quelques 400 ans plus tt. L'antiquaire, essayant d'en comprendre l'utilit, dclenche le mcanisme. L'objet s'agrippe sa main et la lui transperce violemment. Le lendemain, il se sent trangement en forme, la grande surprise de son pouse qui le trouve rajeuni. L'homme ayant ras sa moustache, elle ne s'en tonne pas davantage. En fait, l'antiquaire, prnomm Jesus, devient immortel malgr lui, par accident, sous les yeux de sa petite-fille Aurora. Mais l'objet est convoit depuis prs de quarante ans par Dieter, un industriel vnal souffrant d'un cancer en phase terminale, prt tout pour vivre ternellement. Celui-ci demande son neveu Angel, de rcuprer le prcieux objet.

Un film d'horreur dont les hros sont un vieux bonhomme et sa petite-fille, il fallait oser. Pourtant, c'est sans dplaisir qu'on se laisse embarquer dans cette histoire de... vampires. CRONOS, comme son nom le suggre, s'intresse au temps, et plus prcisment au fantasme d'immortalit. Car il s'agit d'une version trs personnelle et inventive du mythe qui a inspir plthore de films d'horreur. On ne peut que saluer le talent de Guillermo Del Toro, qui remporta un franc succs avec ce premier film. En effet, il tait risqu de mettre en jeu l'un des plus gros budgets de l'histoire du cinma mexicain avec un film mi-chemin entre la comdie et le film d'horreur, mlange subtil d'humour et de tendresse mtin d'horreur. Il en résulte un métrage qui n'est pas sans rappeler, par certains thèmes abordés, les films d'pouvante de la Hammer ou de la Universal, qui ont berc la jeunesse du ralisateur. Il en a gard un got prononc pour un cinma horrifique o le facteur humain occupe une place prpondrante, assorti d'une affection particulire pour les "gentils monstres" d'antan. Ici, le monstre n'tant rien de plus qu'un papy-gteau adorable aid par sa petite-fille.



Si le scnario est vraiment inventif et intressant, le grand intrt de CRONOS rside aussi dans les particularits des personnages. Un embaumeur compltement loufoque qui utilise des mthodes bien lui pour s'occuper des corps de ses "clients", un malabar, interprt par Ron Perlman, dont la carrire avait t lance grce sa prestation dans LA GUERRE DU FEU, obsd par la forme de son nez, et un industriel mgalomaniaque qui s'entoure des pots contenant ses diffrents organes malades. Des personnages dcals et outranciers que l'on ne croise bien souvent que dans les productions des pays latins. Les Etat-Unis n'ont pas les mêmes priorités en matière de cinéma, surtout lorsqu'il s'agit de faire une coûteuse super-production. On y fait souvent l'impasse sur les traits de caractère des personnages, pour se concentrer sur l'action. C'est tout le contraire des films latins, qui privilégient traditionnellement la dérision par le biais de héros souvent grand-guignolesques, citons pour exemple ceux de Alex de la Iglesia (ACCION MUTANTE, EL DIA DE LA BESTIA) ou encore de Pedro Almodovar. Voil srement la raison pour laquelle MIMIC, son film suivant produit par les amricains quelques annes plus tard, est loin d'avoir la mme richesse que CRONOS. Trs bien ralis, MIMIC n'a que peu de rapport avec son premier film si ce n'est un ventuel intrt pour les insectes.

Un seul supplment est propos sur ce DVD relativement bon march : une bande-annonce prsente en version franaise. En dehors de cela, il y a tout de mme de quoi tre aux anges de se voir proposer un film tel que CRONOS pour une somme si modique, avec la possibilit de le regarder dans son format cinma d'origine et en version originale sous-titre. Un doublage franais est également propos, pour ceux qui rechigneraient couter le film avec les dialogues en espagnol et en anglais. Toujours en considérant le prix de ce disque, les défauts mineurs de l'image sont plus qu'excusables. A choisir entre un film obscur dans les rayonnages des supermarchs ou un CRONOS, il n'y a pas photo...

Nadia Derradji

ON AIME
La relation entre le grand-père et sa petite-fille.
Le prix.

ON N'AIME PAS
Petits défauts d'image

Meilleures scènes

  • La dînette
    (Chapitre 5 [0'33'35])
  • Nouvel an
    (Chapitre 5 [0'39'00])
  • L'employé des pompes funèbres
    (Chapitre 7 [0'49'36])
Année : 1993

Durée : 88 minutes

Acteurs :
Federico Luppi
Tamara Shanath
Ron Perlman
Claudio Brook
Margarita Isabel

Réalisateur :
Guillermo del Toro

Scénario :
Guillermo del Toro

Musique :
Javier Alvarez

Format disque :
Simple Couche

Format Image :

Format sonore :
Anglais/Espagnol : 
Français : 

Les bandes-son codées sur 2 canaux sont en Surround et il est possible de les décoder en

Sous-titrage :
Français

Les Suppléments

  • Bande-annonce

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS


 Il y a 4 DVD/HD en DB...

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Horreur
Vampire
Drame

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com