DVD (2)

Reviews (2)

DVD Covers (2)

Videos (1)

Posters

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 BEAST OF HOLLOW MOUNTAIN, THE

 Année

 1956

 Nationalité

 Etats-Unis /  Mexique

 Réalisation

 Edward Nassour
 Ismael Rodriguez

 Scénario

 Robert Hill
 Jack DeWitt
 Willis O'Brien

 Musique

 Raul Lavista

 Acteurs

 Guy Madison
 Patricia Medina
 Carlos Rivas
 Mario Navarro
 Pascual García Peña
 Eduardo Noriega
 Julio Villarreal
 Lupe Carriles

 

 DVD INFOS

 

Editeur

Artus

Format Disque

2 DVD

Durée

80 minutes

Format Image

Format Sonore

English

Sous-titrages

Francais

 

 SUPPLEMENTS

 •Diaporama THE BEAST FROM HOLLOW MOUNTAIN (1mn24)
 • Diaporama KING DINOSAUR (1mn06)
 • The Ghost Of Slumber Mountain (1918 - 16mn04)
 • Film annonces£
 • White Zombie
 • Voodoo Man
 • Mysterious mr. Wong
 • Human Monster
ʥ Les Envahisseurs de la Plan̬te Rouge
 • Red planet Mars
 • Rocketship X-M
 • Flight to Mars
 • The Beast from hollow Moutain
 • King Dinosaur
 • Lost Continent
 • Two lost Worlds
 • L’ile Inconnue
 • La planète des Dinosaures§
 • THE BEAST OF HOLLOW MOUNTAIN
 • KING DINOSAUR
 • LOST CONTINENT (1951)

 

 ON AIME

• un film pionnier mixant format Scope, Western et dinosaure
• Un esprit années 50 naïf
• Le coffret complet

 ON N'AIME PAS

• Une copie affreuse

 VIDEOS

 Bande-annonce

 
 THE BEAST OF HOLLOW MOUNTAIN

 

Indit en France et sorti en Belgique sous le titre LA MONTAGNE MYSTERIEUSE, THE BEAST OF HOLLOW MOUNTAIN appartient un sous-genre assez peu couru, croisant le Western et le film de monstres. Ide priori ingnieuse, les deux genres tant particulirement populaires au milieu des annes 50. Mais cette bte de la montagne creuse la langue pendante cache aussi une curieuse co-production mexicano-amricaine tourne au Mexique et dans les studios Nassour de Californie. Donc permettant avec un budget triqu de donner quelque peu de grandeur et de figurants cette histoire de cow-boy amricain (Guy Madison) levant son troupeau au Mexique. Notre hros ne tardera pas constater que ses animaux se font dvorer par un monstre prhistorique.

Photo : BEAST OF HOLLOW MOUNTAIN, THE

Le grand Willis O'Brien, matre de la stop motion et crateur de KING KONG, vendit l'histoire de BEAST OF HOLLOW MOUNTAIN au producteur, spcialiste des effets spciaux et ralisateur Edward Nassour. Les plus cinphiles verront de suite la similarit du sujet, qui donnera un bien meilleur rsultat avec LA VALLEE DE GWANGI de Jim O'Connolly, de surcroit avec une animation en stop motion par Ray Harryhausen ? disciple de Willis O'Brien.

L o la technique prend le pas sur le film : le gnrique annonce galement un trs pompeux Nassour Regiscope qui faisait en ralit rfrence au procd de stop motion utilis pour l'animation de la bestiole. Le Scope fut ajout pour d'videntes questions de marketing, (Scope tant largement la mode en 1956 !) mais certainement pas pour des raisons qualitatives, comme on va le voir par la suite.

Photo : BEAST OF HOLLOW MOUNTAIN, THE

Tout ce qui faisait la fluidit des animations pour MONSIEUR JOE, par exemple, fait cruellement dfaut ici. Le monstre, trs rigide et anim de manire saccade, ne tient pas la route en terme de comparaison. L'un des responsables des effets spciaux du film se nomme Louis DeWitt, autre homme tout faire de la srie B fantastique. Il cra les effets pour le KRONOS de Kurt Neumann, ou encore pour THE GIANT BEHEMOTH, ainsi que les effets photographiques de THE 30 FOOT BRIDE OF CANDY ROCK et le ATOMIC SUBMARINE de Spencer Gordon Bennett. Mais parler de vritable stop motion parat un poil exagr tant les modles miniatures ne semblent pas tre parfaitement anims pour recrer le mouvement. Cela donne l'impression d'assister une succession de modles rigides sur certaines squences ? dont de ce fait l'autre composante du fameux Regiscope : savoir une marionnette anime. Qui plus est, les clairages n'aident en rien : aucune ambiance particulire ni de posie (voire d'effroi) ne se dgage de l'ensemble. Ce que Willis O'Brien avait pourtant su si bien faire avec KING KONG et MONSIEUR JOE, par exemple. Des mtrages o les cratures paraissaient sortir de l'ombre la lumire au propre, comme au figur.

Ici, le pauvre dinosaure ? dont on ne saura jamais ce qu'il est, se trimballe comme il peut. Il aura pu provoquer quelques cris il y a 60 ans mais l, il demeure un tmoin d'un autre temps. Symbole d'une technologie balbutiante, toujours mouvante et sympathique voir ? mais le trop-plein d'amateurisme accompagn du manque de professionnalisme donne rire (et non pas Sommer).

Photo : BEAST OF HOLLOW MOUNTAIN, THE

Enfin, parti de la 56me minute (56mn44 pour tre exact), une troisime technique fait son apparition : celle choisie par les crateurs de GODZILLA, savoir un homme dans un costume. Enfin ici, il s'agit plutt des pieds du monstre qui sont films, signalant l'attaque imminente de deux cowboys soiffards. Les problmes de raccords et d'chelle achvent la peu de crdibilit de l'entreprise et il s'agit uniquement d'un œil nostalgique (et bienveillant) qui pourra apprcier le travail.

A noter par ailleurs qu'Edward Nassour a produit un autre film avec la technique stop motion et prsent dans le coffret DVD dit par Artus contenant THE BEAST OF HOLLOW MOUNTAIN : LOST CONTINENT.

Si THE BEAST OF HOLLOW MOUNTAIN se distingue du lot, c'est surtout parce qu'il s'agit du premier film avoir t tourn en stop motion ET au format anamorphique. Un choix complexe et audacieux, qui sera en fait trs peu repris ? Ray Harryhausen tentera le coup avec LES PREMIERS HOMMES DANS LA LUNE de Nathan Juran en choisissant la technique Panavision (2.35 :1), avant de se rabattre sur du format panoramique (1.85:1).

Photo : BEAST OF HOLLOW MOUNTAIN, THE

Ambiance western, mchant d'oprette, amours contraries, chappe de buffles (ou stampede en version originale), cavalcades, liesse populaire, sables mouvants, cantina joyeuse, hros aux grosses cojones, second couteau moiti ivre... On sent comme une rminiscence du SIGNE DE ZORRO avec Tyrone Power, tout comme on retrouvera par ailleurs ces influences dans la trs populaire srie tlvise ZORRO entre 1957 et 1961. On y rajoute un enfant courageux mais en danger, des mariachis qui dansent, on agite le shaker et hop ! le monstre arrive un quart d'heure avant la fin pour tout bousculer. Une spectacle d'une navet aujourd'hui dsarmante qui donne dans le strotype le plus 50's qui soit. Ce qui donne toutefois une scne de panique en pleine fte villageoise du plus bel effet (environ la 60me minute).

Mais concrtement, on se contrefiche un peu de cet aspect western qui trane en longueur. Ce qu'on veut, c'est le monstre !

Photo : BEAST OF HOLLOW MOUNTAIN, THE

Le plus intressant du film demeure donc ses dernires vingt minutes. La premire heure se rvle molle et dote d'un scnario de Western des plus convenus. En tous cas, rien qui n'ait pas dj t vu et revu ? rien ne sortant des westerns de sries B ordinaires. Ce ne sont pas les joutes amoureuses entre Jimmy (Guy Madison), le lonesome cowboy qui se pme d'amour pour la beaut lectrique locale nomme Sarita (Patricia Medina). Ce qui est vu d'un trs mauvais œil par le baron local Enrique (Carlos Rivas). Tout cela va se prcipiter en drame Westerno-dramatico-guacamolo-vas-y-mollo imbib d'alcool via le tandem Pacho/Panchito ? le pre alcoolo et son fils courageux qui vont se mler de l'ensemble pour donner la fois le ressort comique et le courage de lutter. C'est beau... En fait, les ralisateurs en oublient jusqu' nous prsenter la bbte. En fait, c'est bien le monstre qui va sauver le film de l'ennui total. Parce que qu'on est quand mme au bord de sombrer dans les bras de Morphe.

Les amateurs de film de genre peuvent ainsi aisment faire avance rapide/sauter les chapitres jusqu'au dernier quart du mtrage. L'attaque du monstre subitement trpidante sort le spectateur de sa torpeur. Les rebondissements abondent, les mises en danger, mises mort, cavalcades et autres cascades se succdent un rythme effrn ! Jusqu' se permettre des plans mobiles tonnants (la scne o Guy Madison se balance le long d'une corde 1h13mn)... c'est l o on se dit que deux ralisateurs ont mis la main la pte. Ismael Rodriguez pour les scnes d'exposition et Nassour pour les scnes avec effets spciaux. La diffrence est criante, autant que les stocks de films utiliss.

Photo : BEAST OF HOLLOW MOUNTAIN, THE

THE BEAST OF HOLLOW MOUNTAIN arrive chez Artus Films via leur coffret LES DINOSAURES ATTAQUENT !, avec trois autres dinosaureries : LOST CONTINENT, KING DINOSAUR et TWO LOST WORLDS.

L'norme bmol reste la qualit de la copie prsente. Le film est au format 2.35:1 avec transfert 16/9e, respectant ainsi le vritable CinmaScope d'origine. Notons que le film n'a pas t mix en 4 pistes strophoniques, notre connaissance. Reste que la copie fait trs mal aux yeux car positivement abominable : plans flous, moirage en abondance, dfinition mdiocrissime, couleurs passes... un vrai massacre. On ne sait pas o Artus s'est procur le master, mais c'est une des pires choses qui puisse tre faite. Ce parasitage permanent de l'image rend la vision parfois difficile.

Photo : BEAST OF HOLLOW MOUNTAIN, THE

Un paradoxe de taille : mme la copie prsente sur le Laserdisc NTSC du film intgr dans le coffret United Artists SciFi Matinee, Vol 2 sorti en mai 1997 donnait aussi un format 2.35:1, mais de qualit largement meilleure. Des couleurs plus clatantes et la fixit vidente, des plans clairs malgr une dfinition moindre, des contours de personnages mieux perceptibles : clairement, une vision bien plus agrable l'œil et l'oreille ? sans les sous-titres franais amovibles que propose l'dition DVD franaise. La version anglaise en mono encod sur deux canaux (Dolby Digital) reste de qualit honorable, bien que certains dialogues semblent parfois hachs.

Photo : BEAST OF HOLLOW MOUNTAIN, THE

L'abominable bte des bonus rde galement sur la galette ! Car THE BEAST OF HOLLOW MOUNTAIN est sur le mme disque que KING DINOSAUR o le menu permet d'accder aux deux mtrages. Comme pour l'autre disque du coffret (LOST CONTINENT et TWO LOST WORLDS) on retrouve les mmes films annonces de chez Artus, un diaporama consacr chacun des films gravs, le tout gliss dans le coffret quatre films doubl du livret de 12 pages (voir la chronique du DVD de TWO LOST WORLDS pour cela)... Et, galement, un court mtrage de Willis O'Brien, largement cit ci-dessus.

Photo : BEAST OF HOLLOW MOUNTAIN, THE

THE GHOST OF SLUMBER MOUNTAIN (1918) dbarque donc ici. Et l'on constate le chemin parcouru entre ses premiers courts mtrages (PREHISTORIC POULTRY, THE DINOSAUR AND THE MISSING LINK, ...) et celui-ci. Une narration mieux intgre, tout comme les humains mais surtout une stop motion dj bien matrise et faire plir d'envie par moments avec les effets de THE BEAST OF HOLLOW MOUTAIN, notamment sur la posie se dgageant de l'apparition du brontosaure, la bataille des tricratops (vers la 13me minute des 16mn04 totale) ou l'apparition du T-Rex la 14me minute. L aussi, un comble. Mais la compltude des travaux de Willis O'Brien et de ceux effectus par Edward Nassour et ses quipes 40 ans aprs montrent cette volont de prolonger l'imagination via des moyens quasi artisanaux. C'est bien l l'un des pouvoirs de la srie B, de dfricher le terrain de l'imagination et d'en repousser les frontires.

Francis Barbier

MENUS

BEAST OF HOLLOW MOUNTAIN, THE - Menu DVD BEAST OF HOLLOW MOUNTAIN, THE - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Horreur | Western

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com