LIVRE INFOS

 

 Titre

 MIDI-MINUIT FANTASTIQUE - L'INTEGRALE, VOL. 1

 Auteur

 Michel Caen & Nicolas Stanzick

 Editeur

 Rouge Profond

 Format

 26,8 x 22,8 cm

 Pages

 672

 Illustrations

 Couleurs et N&B

 Prix

 58 Euros

 Parution

  Fev. 2014


 AUTRES CHRONIQUES LIVRE

 MIDI-MINUIT FANTASTIQUE - L'INTEGRALE, V…

Alors que le cinéma est traité dans divers magazines, il n’existe qu’un seul pan cinématographique qui a réussi à se démarquer sérieusement chez les marchands de journaux et ce depuis de nombreuses années. Bien avant L’Ecran Fantastique ou Mad Movies, il y avait Midi-Minuit Fantastique. A l’époque de son lancement, au début des années 60, le cinéma fantastique est souvent ignoré voire carrément méprisé. La revue faisait donc preuve d’un véritable militantisme mené par de véritables érudits. Pour preuve, le premier numéro du magazine s’intéresse à Terence Fisher. A l’époque, évoquer le réalisateur britannique du CAUCHEMAR DE DRACULA ou de LA NUIT DU LOUP-GAROU n’a rien d’une évidence, particulièrement pour analyser sa filmographie et donc le traiter en tant que Auteur avec un grand «A» ! Une cinquantaine d’années plus tard, les pages de Midi-Minuit Fantastique ont d’ailleurs conservé un aspect moderne. Pas tout, bien sûr. Les filmographies des personnalités ont souvent évoluées. Mais il est bon de garder à l’esprit que durant les années 60, il n’y a pas d’ordinateur personnel pas plus que d’internet. Rassembler les informations nécessitent un travail de fourmi, aux travers de diverses sources, qui ne peut inspirer que le respect. Mais hormis cela, les points de vue et informations exprimées gardent aujourd’hui encore une validité et une pertinence. Pas étonnant, dès lors, que les numéros de la revue fut recherchés avidement, parfois à un prix élevé, par des collectionneurs durant toutes ces années ! De même que le nom de Midi-Minuit Fantastique devenait incontournable pour quiconque s’intéresse de manière approfondie au cinéma fantastique. D’ailleurs, le projet d’une réédition de tous les numéros de Midi-Minuit Fantastique va naître de la rencontre de deux personnes issues de génération totalement différente : Michel Caen et Nicolas Stanzick. Le premier est l’un des fondateurs de Midi-Minuit Fantastique alors que le second va naître alors que la revue a déjà disparu depuis plusieurs années, une nouvelle preuve que l’héritage de Midi-Minuit Fantastique perdure encore de nos jours. Le tout se matérialisant par une imposante réédition de l’intégralité des magazines au travers de quatre volumes !

Dans le premier tome, un pavé de plus de 600 pages, on retrouve donc les «six» premiers numéros de la mythique revue. Rien de poussiéreux, bien au contraire ! Ce rassemblement nous donne surtout un magnifique livre illustré de photos et d’affiches à même de faire rêver les lecteurs passionnés par le cinéma de l’imaginaire. D’autant plus surprenant que la majeure partie des photos exposées ici était déjà reproduite dans la revue d’époque. Certains documents gagnent toutefois de la couleur alors que Midi-Minuit Fantastique était, à l’origine, en noir et blanc. Le livre nous permet de nous replonger dans les numéros de la revue dans d’excellentes conditions avec un papier glacé qui renforce l’aspect classieux de ce qu’il nous est permis d’y consulter. Car ne nous y trompons pas, autour de magnifiques photos, on peut aussi y lire des textes souvent pertinents ou tomber sur des décorticages surprenants tels que la liste des perversions notées dans les métrages de Terence Fisher. Curieux, intrigant et passionnant de bout en bout. Surtout qu’au XXIème siècle, l’approche imagée de la revue est tout aussi visionnaire qu’une partie des points de vue exprimée. Ainsi, à l’époque du zapping et de l’image, on s’aperçoit que dans les années 60, l’équipe de Midi-Minuit Fantastique proposait d’étonnants parallèles photographiques et ce dès son premier numéro. On peut ainsi voir les monstres mythiques face à leurs versions cinématographiques antérieures. Une idée de pur génie qui propose ainsi de troublants parallèles comme celui d’Oliver Reed dans LA NUIT DU LOUP-GAROU avec Jean Marais incarnant le monstre de LA BELLE ET LA BETE. S’il apparaît difficile d’imaginer le sentiment ressenti à la découverte des pages de Midi-Minuit Fantastique au moment de leur parution durant les années 60, il n’en reste pas moins que feuilleter le premier tome de cet intégrale est un véritable bonheur pour le Fantasticophile amoureux des belles (et horribles) choses de l'imaginaire.

Puisqu’il s’agit d’une réédition, on retrouve donc des publicités d’époques pour des ouvrages oubliés et publiés par les mêmes auteurs ou la même maison d’édition. On peut aussi y lire une amusante lettre de Ernest Beaumont Schoedsack qui s’étonne de certaines informations parues dans un numéro précédent. Les revues sont ainsi présentées telles quelles l’étaient mais avec le soin d’un livre d’art. Toutefois, il est bon de préciser que s’il s’agit d’une intégrale, ce premier volume fait tout de même une entorse à la reproduction littérale. En effet, la traduction raccourcie de Dracula parue dans le numéro double «4-5», n’est pas reprise ici. Raison invoquée, cette traduction est devenue obsolète puisque depuis l’ouvrage de Bram Stoker se trouve facilement en français et en version intégrale. A la place, on nous propose une analyse plus longue de ce qui est parue à l’origine. Du matériel inédit qui vient s’ajouter à des textes récents qui évoquent l’aventure Midi-Minuit Fantastique. A ce titre, il est intéressant de découvrir le paradoxe qui lie Michel Caen et Nicolas Stanzick autour de STAR WARS. L’univers de George Lucas marquant pour l’un la fin d’une ère alors que pour l’autre il s’agissait d’un point de départ.

Le livre en lui-même est une aubaine. Soit pour découvrir Midi-Minuit Fantastique ou bien pour remplacer ses vieux numéros par une version à la facture plus agréable. Mais l’ouvrage recèle un trésor supplémentaire. Il s’agit d’un DVD présentant plus de trois heures et demi de programmes rares ! Chacune des vidéos est visible avec, ou sans, une présentation qui remet dans son contexte le document qui nous est présenté. Ce DVD n’a qu’un seul défaut. Faisant partie intégrante du livre, il est simplement jeté avec une pochette cartonnée dans l’ouvrage. Il aurait été plus sympathique de lui offrir une pochette intégrée directement dans la pagination. Un détail ou une faute de goût qui ne doit pas faire oublier l’intérêt de son contenu. Des documentaires d’époques où l’on retrouve diverses personnalités de Midi-Minuit Fantastique en interview mais aussi Roman Polanski, Georges Franju ou encore, fait rare, Terence Fisher ! Mais on peut aussi y découvrir des curiosités comme un segment d’une émission féminine où Barbara Steele joue les dominatrices devant la caméra d’Ado Kyrou. On peut aussi suivre Maurice Ronet interprétant le rôle principal du PUIT ET LE PENDULE, une adaptation sous forme de moyen métrage de la nouvelle d’Edgar Allan Poe. Ou encore, toujours plus étonnant, Jean Rochefort incarnant Dracula pour une adaptation radiophonique en deux parties. A cela, on peut encore ajouter deux clips vidéo, l’un de Serge Gainsbourg et l’autre de Stella. Ce DVD additionnel permet de mettre en avant la contamination de l’œuvre Midi-Minuit Fantastique à la télévision ou à la radio française !

A lui seul le livre valait le prix d’achat, largement, mais avec l’adjonction du DVD ce premier tome de Midi-Minuit Fantastique devient carrément incontournable pour les Fantasticophiles qui se respectent !

Pour plus d’informations sur Midi-Minuit Fantastique, vous pouvez vous reporter à notre dossier paru en avril 2007 : Souvenirs de Midi-Minuit Fantastique.

Christophe "Arioch" Lemonnier

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com