Header Critique : EVENT HORIZON (LE VAISSEAU DE L'AU-DELA)

Critique du film et du DVD Zone 1
EVENT HORIZON 1997

LE VAISSEAU DE L'AU-DELA 
ATTENTION : Cette critique est très ancienne et est convertie de manière automatique ! Veuillez nous excuser s'il y a des problèmes d'affichage !


Alors que le Docteur Weir est hanté par le souvenir du suicide de sa femme, le EVENT HORIZON, vaisseau spatial au système de propulsion révolutionnaire qu'il a conçu réapparaît en orbite de Neptune. Une mission est alors entreprise pour secourir l'équipage et surtout découvrir les mystères qui entourent les sept années durant lesquelles le vaisseau avait purement et simplement disparu.

Paul Anderson n'a pas de chance. Les derniers films qu'il a réalisés ont été raccourcis. Dans le cas de EVENT HORIZON, on parle d'une bonne vingtaine de minutes qui auraient disparu purement et simplement. La raison ? Les producteurs qui mettent leur grain de sel sur le montage final des films. On ne sait pas vraiment ce que contiennent les minutes sacrifiées et au moment de la sortie du DVD américain, des rumeurs circulaient. Néanmoins, comme à son habitude, Paramount nous livre ici un disque dépourvu de suppléments ou presque. Le montage du film étant celui qui était présenté au cinéma. Le transfert 4/3 respecte le format cinéma (2.35) mais il s'agit du même qui était déjà utilisé sur le Laserdisc sorti un bon moment auparavant. Au point que les chapitrages sont exactement les mêmes ! Une pratique que l'éditeur a finalement abandonnée dernièrement en dehors de quelques rééditions qu'ils jugent probablement moins intéressantes que les titres phares. Dommage ! Dans le cas de EVENT HORIZON, le seul supplément, que vous pourrez regarder à loisir, est la bande-annonce. Un peu maigre pour un film qui donne un grand nombre de possibilités : des acteurs prestigieux à interviewer ? des effets spéciaux détonnants ? des scènes coupées en veux tu en voilà ? Finalement, rien ! Le DVD vous permettra tout de même de redécouvrir le film dans de bonnes conditions. Ainsi que de faire des arrêts sur image pour voir certains des effets saignants qui dans le film passent comme des images subliminales.

Il serait possible de jouer la facilité et dire simplement que EVENT HORIZON est un melting-pot d'influences et de clichés. Pourtant, le film est loin de se fondre dans la masse. Paul Anderson, son réalisateur, a d'ailleurs déjà commis un MORTAL KOMBAT fort sympathique. Déjà, il y utilisait un grand nombre d'effets spéciaux et un montage dynamique mais compréhensible, pour nous offrir un film réussi. Pourtant, MORTAL KOMBAT tout comme EVENT HORIZON ont tout du sujet casse-gueule. Il n'aurait pas fallu grand chose pour que l'un ou l'autre se transforme rapidement en spectacle de série Z. D'ailleurs, la suite de MORTAL KOMBAT sombre lamentablement dans ce domaine. Il faut donc croire que l'amour que porte Paul Anderson à la belle image, au visuel puissant et à l'efficacité, permet de transcender n'importe quel film. Excellent artisan et apparemment amoureux du genre fantastique (sa filmographie ne contient que des films de cette tendance) mais aussi de l'action, il va jusqu'à créer une atmosphère inquiétante avec cet EVENT HORIZON. Mieux, quelques scènes vont jusqu'à faire monter un petit sentiment de peur chez le spectateur. Paradoxalement, ce sont justement les scènes les moins pourvues en effets spéciaux qui sont les plus inquiétantes.


Côté effet spéciaux, EVENT HORIZON est un vrai florilège. De l'effet gore en passant par les images de synthèse, on obtient un panel de tout ce qui peut se faire en matière de trucages au cinéma. Certains plus réussis que d'autres mais l'histoire et l'ambiance du film ne vous laissent pas le temps de vous interroger. Emerveillé par une image, choqué par un effet, surpris par un rebondissement (bien que beaucoup soient prévisibles), l'histoire fait son bonhomme de chemin tout le long de son métrage jusqu'à la dernière pirouette vue pourtant déjà un grand nombre de fois au cinéma.

En effet, EVENT HORIZON présente des élements vus des centaines de fois. L'histoire elle-même pourrait se résumer par un équipage à bord d'un vaisseau spatial dont les membres se font éliminer les uns après les autres. Pourtant EVENT HORIZON ne chasse pas dans les eaux d'un sous-ALIEN mais nous emmène plutot dans une version spatiale de HELLRAISER. L'ambiance ainsi que les décors semblent sortis tout droit de l'esprit de Clive Barker. A tel point qu'on ne serait pas surpris de voir Pinhead se promener à bord de ce vaisseau spatial. Amusant d'ailleurs de voir que HELLRAISER BLOODLINES qui se passe en grande partie dans une base spatiale soit aussi ennuyeux ! L'histoire fait aussi penser au postulat de départ de 2010 (le livre et bien sûr le film). Un équipage qui part en mission pour "sauver" un vaisseau spatial et y découvrir les mystères qui l'entourent. Au bord du Leonov, dans 2010, on trouve le Professeur Chandra qui est le concepteur de HAL. Ici, c'est le Docteur Weir qui retourne vers sa création, le EVENT HORIZON. Pas vraiment des coïncidences. Le scénariste, le réalisateur et le décorateur agissent certainement sous influence des films pré-cités. Décors gothiques et menaçants, victimes sacrifiées, intérieurs qui ne sont pas sans rappeler les entrailles de HAL dans 2001 et 2010, même SHINING y passe... Plagiat ou hommage ? Au spectateur de répondre. Pour nous, c'est une sorte d'hommage dont naît l'un des meilleurs films de science-fiction et d'horreur sortis ces dernières années. On se demande d'ailleurs encore comment le film a pu sortir affublé d'un titre français aussi stupide : LE VAISSEAU DE L'AU-DELA.

Rédacteur : Christophe Lemonnier
Photo Christophe Lemonnier
Ancien journaliste professionnel dans le domaine de la presse spécialisée où il a oeuvré durant plus de 15 ans sous le pseudonyme "Arioch", il est cofondateur de DeVilDead, site d'information monté en l’an 2000. Faute de temps, en 2014, il a été obligé de s'éloigner du site pour n'y collaborer, à présent, que de manière très sporadique. Et, incognito, il a signé de nombreuses chroniques sous le pseudonyme de Antoine Rigaud ici-même.
53 ans
10212 news
566 critiques Film & Vidéo
4 critiques Livres
On aime
L'ambiance
L'histoire
On n'aime pas
Pas vraiment de suppléments.
Transfert 4/3.
RECHERCHE
Mon compte
Se connecter

S'inscrire

Notes des lecteurs
Votez pour ce film
Vous n'êtes pas connecté !
7,38
13 votes
Ma note : -
L'édition vidéo
EVENT HORIZON DVD Zone 1 (USA)
Editeur
Support
DVD (Simple couche)
Origine
USA (Zone 1)
Date de Sortie
Durée
1h37
Image
2.35 (4/3)
Audio
English Dolby Digital 5.1
English Dolby Digital Stéréo Surround
Francais Dolby Digital Stéréo Surround
Sous-titrage
  • Anglais
  • Espagnol
  • Supplements
      Aucun
    Menus
    Menu 1 : EVENT HORIZON (LE VAISSEAU DE L'AU-DELA)
    Autres éditions vidéo