Header Critique : ROBOCOP 2001 : DIRECTIVES PRIORITAIRES (ROBOCOP : PRIME DIRECTIVES - DARK JUSTICE)

Critique du film et du DVD Zone 2
ROBOCOP 2001 : DIRECTIVES PRIORITAIRES 2000

ROBOCOP : PRIME DIRECTIVES - DARK JUSTICE 

Depuis plusieurs mois, on attendait ce ROBOCOP 2001 : DIRECTIVES PRIORITAIRES. Sur le site officiel, on nous promettait un retour aux sources du personnage. Finie la boite de conserve policée des séries télévisées (en dessin animé ou avec des acteurs). Le Robocop allait redevenir le flic expéditif qui s'interpose face à des criminels aussi violents que peut l'être Delta City. Au bout du compte ? Un résultat très mitigé !

Dix ans ont passé à Delta City. Robocop s'occupe toujours de mettre fin aux agissements des divers criminels mais il commence aussi à se poser des questions sur son existence. Pendant ce temps, l'OCP décide que la police n'utilisera plus d'armes mortelles contre ceux qu'ils doivent arrêter puisque la ville est à présent pacifiée. Une décision étonnante au vu d'une faction terroriste détonante et à la présence d'un Bone Machine (Robot Squelette) qui écume la cité par le feu ainsi que le plomb.

Réalisé pour la télévision, ROBOCOP 2001 : DIRECTIVES PRIORITAIRES pose un problème concernant sa sortie en DVD dans notre pays. En effet, il ne s'agit pas d'un téléfilm mais d'une mini-série en quatre épisodes de 90 minutes. M6 a choisi de nous proposer seulement la première partie et c'est là où le bât blesse. Ce premier épisode présente un grand nombre de personnages et de situations sans les développer. Ce qui laisse le spectateur dans l'attente d'une suite. Une frustration qui n'est pas du meilleur goût car si l'ensemble de la mini-série est probablement fort intéressant, la vision de la seule première partie empêche toute analyse objective. Après cette première heure et demie, on ne retient que les aspects négatifs dont le principal est ce sentiment d'inachevé.

Dans cette mini-série consacrée à Robocop, on a droit aux fameuses publicités et flash d'informations. Si dans les deux premiers films, on sentait poindre un humour carnassier non exempt de critiques envers la société, on ne peut pas vraiment dire qu'il en soit exactement de même ici. Encore que, peut-être, les trois autres épisodes développent de manière plus naturelle et intelligente ces interventions particulières dans le récit.

Pour succéder à Peter Weller (ROBOCOP et ROBOCOP 2) puis à Robert John Burke (ROBOCOP 3), c'est Page Fletcher qui s'insère dans la carcasse du flic robotisé. Un choix de casting plus que discutable tant l'acteur est petit. Tellement que presque tous les personnages sont plus grand que l'imposant Robocop. La machine de l'ordre perd tout naturellement de sa "grandeur". De même la façon de bouger de l'acteur donne souvent une impression comique comme si Robocop faisait le train avec ses bras. Le robot perd aussi, de ce fait, son aspect massif. On ne sait pas non plus si c'est l'acteur qui fait la tête constamment ou si c'est le personnage du robot justicier qui est en plein blues.

ROBOCOP 2001 : DIRECTIVES PRIORITAIRES n'a pas que de mauvais côtés. Les auteurs ont pris le parti d'enrichir l'univers de Delta City. D'où une richesse d'éléments dont on ne connaîtra la véritable valeur qu'en visionnant les trois autres segments de cette mini-série : un deuxième Robocop (sous-entendu à la fin du film et entr'aperçu dans le making-of), une conspiration au sein de l'OCP, le fils de Murphy, le projet S.A.I.N.T. (évoqué sans qu'on ne sache vraiment où cela veut en venir)... De quoi, disons-le encore une fois, laisser le spectateur en pleine frustration après la vision de ce DVD. La richesse des personnages, on la retrouve dans les fiches OCP inclues dans les bonus du DVD. Chacun des personnages rencontré dans le film y est présenté avec un historique. L'ambiance violente et noire est elle aussi de retour. Pas aussi bien dosée que sur les deux premiers films mais c'est tout de même appréciable après la gentillette série TV surtout que le manichéisme de bon ton a été laissé au vestiaire.

M6 propose une bande-annonce en version originale et en version française du film. Elle ressemble d'ailleurs un peu plus à des publicités télévisées plutôt qu'à de véritables bandes-annonces. On pourra aussi découvrir deux bandes-annonces de films édités par M6 mais qui n'ont rien à voir avec le sujet qui nous intéresse. Dernier bonus, un making-of de six minutes où l'on apprend finalement pas grand chose. Comme souvent dans les Featurettes, les différents intervenants passent leur temps à se congratuler. Pourtant, ce n'est pas totalement inutile puisque l'on peut découvrir des images de la suite (le nouveau Robocop, par exemple...).

Techniquement parlant, ce DVD ne donne pas de quoi disserter pendant des heures. L'image est assez bonne ce qui n'a rien de surprenant puisque le film est récent et à été probablement tourné en vidéo. La compression n'est pas exempte de tous reproches. Les bandes sonores sont seulement en Stéréo. Elles sont d'ailleurs assez décevantes sans compter que l'on ne retrouves pas le thème musical composé par Basil Poledouris pour le premier film et que l'on peut aussi entendre dans les films suivants.

En attendant une éventuelle sortie de la suite de cette mini-série, ce ROBOCOP 2001 : DIRECTIVES PRIORITAIRES est cruellement décevant. Espérons que M6 aura la bonne idée de sortir les suites dont elle détient les droits. Et du même coup, nous donner la possibilité de juger de ROBOCOP 2001 : DIRECTIVES PRIORITAIRES dans son ensemble !

Rédacteur : Christophe Lemonnier
Photo Christophe Lemonnier
Ancien journaliste professionnel dans le domaine de la presse spécialisée où il a oeuvré durant plus de 15 ans sous le pseudonyme "Arioch", il est cofondateur de DeVilDead, site d'information monté en l’an 2000. Faute de temps, en 2014, il a été obligé de s'éloigner du site pour n'y collaborer, à présent, que de manière très sporadique. Et, incognito, il a signé de nombreuses chroniques sous le pseudonyme de Antoine Rigaud ici-même.
53 ans
10224 news
566 critiques Film & Vidéo
4 critiques Livres
On aime
Enrichissement de l'univers
On n'aime pas
Histoire inachevée (normal)
RECHERCHE
Mon compte
Se connecter

S'inscrire

Notes des lecteurs
Votez pour ce film
Vous n'êtes pas connecté !
-
0 votes
Ma note : -
Autres critiques
L'édition vidéo
ROBOCOP : PRIME DIRECTIVES DVD Zone 2 (France)
Editeur
Support
DVD (Double couche)
Origine
France (Zone 2)
Date de Sortie
Durée
1h30
Image
1.78 (16/9)
Audio
English Dolby Digital Stéréo
Francais Dolby Digital Stéréo
Sous-titrage
  • Français
  • Supplements
    • Making Of (Featurette)
      • Bandes-annonces
        • Robocop 2001
        • VO
        • VF
      • Duos d'un jour
      • Vercingétorix
    • Notes sur les personnages
    Menus
    Menu 1 : ROBOCOP 2001 : DIRECTIVES PRIORITAIRES (ROBOCOP : PRIME DIRECTIVES - DARK JUSTICE)
    Autres éditions vidéo