CRITIQUE : DRACULA VIT TOUJOURS À LONDRES

19 décembre 2021 
CRITIQUE : DRACULA VIT TOUJOURS À LONDRES

Depuis plusieurs années, Emmanuel Denis propose chaque semaine une critique d’un film explorant le cinéma horrifique depuis ses débuts. Si vous suivez ce voyage chronologique, vous avez forcément noté que l’évolution de la société et le passage du temps changent les représentations du genre à l’écran. Des maisons de production ont ainsi connu leurs heures de gloires avant d’abandonner le créneau ou tenter vainement de suivre les attentes du public.  C’est le cas de la Hammer qui, à l’aube des années 70, a bien du mal à suivre les attentes d’un large public tout en perdant les puristes. DRACULA VIT TOUJOURS À LONDRES de Alan Gibson en est un bel exemple et, pour en savoir plus, il ne vous reste plus qu’à lire la critique en cliquant sur la bonne image ci-dessous...

Rédacteur : Christophe Lemonnier
Photo Christophe Lemonnier
Ancien journaliste professionnel dans le domaine de la presse spécialisée où il a oeuvré durant plus de 15 ans sous le pseudonyme "Arioch", il est cofondateur de DeVilDead, site d'information monté en l’an 2000. Faute de temps, en 2014, il a été obligé de s'éloigner du site pour n'y collaborer, à présent, que de manière très sporadique. Et, incognito, il a signé de nombreuses chroniques sous le pseudonyme de Antoine Rigaud ici-même.
52 ans
10123 news
565 critiques Film & Vidéo
4 critiques Livres
RECHERCHE
Mon compte
Se connecter

S'inscrire