CRITIQUE : A MINUIT, J'EMPORTERAI TON ÂME

25 avril 2021 
CRITIQUE : A MINUIT, J'EMPORTERAI TON ÂME

Au Brésil, José Mojica Marins va frapper fort en tournant A MINUIT, J'EMPORTERAI TON ÂME qui sortira sur les écrans en 1964. Dans un pays catholique, ce film impose un personnage agnostique se laissant aller à tous les excès, blasphémant à tout va. Il va devenir emblématique du cinéma d’épouvante de son pays d’origine et suscitera plusieurs suites et déclinaisons. Mais pour en savoir plus sur cette œuvre curieuse, le mieux est de lire la chronique d’Emmanuel Denis en cliquant sur la bonne image ci-dessous...

Rédacteur : Christophe Lemonnier
Photo Christophe Lemonnier
Ancien journaliste professionnel dans le domaine de la presse spécialisée où il a oeuvré durant plus de 15 ans sous le pseudonyme "Arioch", il est cofondateur de DeVilDead, site d'information monté en l’an 2000. Faute de temps, en 2014, il a été obligé de s'éloigner du site pour n'y collaborer, à présent, que de manière très sporadique. Et, incognito, il a signé de nombreuses chroniques sous le pseudonyme de Antoine Rigaud ici-même.
52 ans
10071 news
564 critiques Film & Vidéo
4 critiques Livres
RECHERCHE
Mon compte
Se connecter

S'inscrire