Header Critique : MR. VAMPIRE ET LES DEMONS DE L'ENFER (MR VAMPIRE 3)

Critique du film et du DVD Zone 2
MR. VAMPIRE ET LES DEMONS DE L'ENFER 1987

MR VAMPIRE 3 

Un village est la cible d'un groupe de trois guerriers fantômes particulièrement violents. Maître Kau (Lam Ching-ying) va s'allier avec un autre prêtre taoïste quelque peu original afin de vaincre le mal.

Après l'échec artistique du second opus, MR VAMPIRE 3 revient à la source du premier épisode et donc du sous-genre. Pour s'en convaincre, la scène d'ouverture utilise le schéma classique de l'introduction au film de "ghost-kung-fu-comedy" en présentant un canular qui va rapidement se trouver perturbé par de véritables phénomènes paranormaux. Ici, c'est un prêtre taoïste (Richard Ng, vu dans la série des POM POM et des MISTER BOO), arnaquant les braves gens en proposant de faux exorcismes avec la complicité de deux fantômes, qui va se trouver confronté à des apparitions non prévues au programme. Impossible de ne pas penser ici au FANTOMES CONTRE FANTOMES de Peter Jackson, qui utilise rigoureusement le même ressort narratif (sans parler de la connivence dans le mélange humour / horreur).

Si le deuxième épisode lorgnait sur le public familial, MR VAMPIRE 3 durcit le ton jusqu'à devenir parfois gore ou perturbant. L'introduction de la magie noire dans l'histoire y est pour quelque chose. Lors d'un impressionnant affrontement en pleine forêt, la reine des démons referme les plaies de ses deux acolytes en y apposant des asticots qu'elle sort de sa bouche. Le film multiplie également les affrontements martiaux secs et violents, dignes des meilleurs films d'action de l'époque, qu'une mise en scène plus nerveuse et travaillée qu'à l'accoutumée finit de rendre formidable.

La comédie n'est pas non plus oubliée puisque c'est le moteur même du genre. MR VAMPIRE 3 possède à ce titre les meilleurs moments de la série, comme une impressionnante séquence de marionnette humaine où le comique Billy Lau se fait le jouet des deux fantômes farceurs tandis que ses compatriotes (qui ne voient pas les revenants) se demandent les raisons de telles contorsions. Autres sources de quiproquos, les nouvelles propriétés magiques énoncées par maître Kau (Lam Ching-ying). En apprenant que le fantôme ne voit pas l'humain enduit de suie, les différents personnages vont se lancer dans de téméraires expériences. Clou du spectacle : pour échapper à la vigilance d'un fantôme n'ayant pas eu le temps de cuire complètement dans de l'huile bouillante à la manière d'un beignet (soit une méthode d'exorcisme à la chinoise), le taoïste joué par Richard Ng s'enduit le corps de suie noire sans pour autant atteindre certaines parties délicates de son anatomie.

MR VAMPIRE 3 a beau revenir aux sources de la saga, il oublie bizarrement en chemin le gyonchi, le vampire sauteur qui a tant fait pour la popularité de la saga. Il lui préfère des démons / fantômes d'une inspiration moins folklorique, à l'image des revenants dépeints dans HISTOIRES DE FANTÔMES CHINOIS que Ching Siu-tung tourne la même année.

Curieusement, le film place un discours discrètement engagé à travers les deux fantômes comparses des arnaques du taoïste interprété par Ng, ces derniers désirant se rapprocher des vivants pour vivre en cohabitation. C'est bien entendu une allusion à la rétrocession de Hong Kong à la Chine qui marqua énormément les films de l'époque. Maître Kau, jusqu'ici très ferme quant à la position du revenant dans le royaume des morts, acceptera même la requête, preuve du désir de rapprochement idéalisé par le public local de l'époque.

Toujours dans le très beau coffret édité par HK Video, MR VAMPIRE 3 est peut-être l'opus le moins performant niveau image, des défauts de pellicule font de temps à autre leur apparition sans toutefois perturber véritablement la vision. Sinon, le niveau de qualité et les bonus sont similaires aux autres disques de la saga.

Considéré par beaucoup comme le meilleur film de la série, MR VAMPIRE 3 est à nouveau un excellent moment qu'on ne voit pas du tout passer. Un film qui reprend parfaitement la recette de l'original mais en la dépassant et en la perfectionnant. Cela ne veut pas dire pour autant que le dernier opus à suivre ne peut que décevoir. En marge de la série, ce dernier est un nouveau moment de bravoure totalement irrésistible. La suite au prochain épisode…

Rédacteur : Eric Dinkian
Photo Eric Dinkian
Monteur professionnel pour la télévision et le cinéma, Eric Dinkian enseigne en parallèle le montage en écoles. Il est auteur-réalisateur de trois courts-métrages remarqués dans les festivals internationaux (Kaojikara, Precut Girl et Yukiko) et prépare actuellement son premier long-métrage. Il collabore à DeVilDead depuis 2003.
45 ans
1 news
287 critiques Film & Vidéo
On aime
Un très très bon épisode
Une édition d’excellente facture
On n'aime pas
...
RECHERCHE
Mon compte
Se connecter

S'inscrire

Notes des lecteurs
Votez pour ce film
Vous n'êtes pas connecté !
-
0 votes
Ma note : -
L'édition vidéo
LING HUAN XIAN SHENG DVD Zone 2 (France)
Editeur
Support
4 DVD
Origine
France (Zone 2)
Date de Sortie
Durée
1h29
Image
1.85 (16/9)
Audio
Cantonese Dolby Digital Stéréo
Sous-titrage
  • Français
  • Supplements
    • MR VAMPIRE
    • LE RETOUR DE MR VAMPIRE
    • MR VAMPIRE ET LES DEMONS DE L'ENFER
    • LA FIN DE MR VAMPIRE
    • Présentation du film (2mn22)
    • Bande-annonce
    • Galerie de photographie
      • Filmographies
      • Lam Ching-ying
      • Ricky Lau
      • HK Collection
      • Perfect blue
      • Rétrospective Suzuki
      • Stormriders
      • Shaolin Soccer
      • Le roi-singe
      • Le tigre blanc
      • Le héros magnifique
      • Le dieu de la guerre
    Menus
    Menu 1 : MR. VAMPIRE ET LES DEMONS DE L'ENFER (MR VAMPIRE 3)
    Autres éditions vidéo