Header Critique : A NIGHTMARE ON ELM STREET 2 : FREDDY'S REVENGE (LA REVANCHE DE FREDDY)

Critique du film et du DVD Zone 1
A NIGHTMARE ON ELM STREET 2 : FREDDY\'S REVENGE 1985

LA REVANCHE DE FREDDY 
ATTENTION : Cette critique est très ancienne et est convertie de manière automatique ! Veuillez nous excuser s'il y a des problèmes d'affichage !


Depuis son emménagement avec le reste de sa famille dans leur nouvelle maison, Jesse (Mark Patton) est en proie à des cauchemars toujours plus impressionnants et plus terrifiants. Son comportement quotidien s'en trouve fortement perturbé, ce qui lui vaut quelques problèmes à l'université. Il va bientôt apprendre que sa nouvelle maison a été témoin d'évènements terribles, et que la précédente occupante (une jeune fille) avait eu des graves crises de cauchemars après avoir assisté à la mort d'un ami.

Sans être une suite directe du premier opus (on ne retrouve aucun personnage mis à part Freddy), cet épisode se veut quand même digne successeur de l'oeuvre de Wes Craven. On y trouve donc une volonté affirmée d'essayer de faire peur, et on étoffe un peu le personnage de Freddy Krueger (toujours Robert Englund). Celui-ci a une façon d'agir qui ne sera pas reprise par la suite dans la série, car il utilise sa victime (ici Jesse) pour tuer d'autres personnes par son intermédiaire. Voila pour les grandes lignes.

Dans le détail, tout n'est pourtant pas réussi. Après une première apparition de Freddy complètement délirante (limite trop, même si c'est amusant), les cauchemars de Jesse ne sont pas du tout graphiques et ne s'en tiennent qu'à une tension assez maladroitement mise en scène. On nous refait le coup classique du héros qui tâtonne dans une maison vide avec les sursauts sonores sensés nous faire bondir de peur dans nos sièges. Le tout est hélas assez moyennement fait, et on est loin de ce qu'arrivait à faire Wes Craven.

Par la suite, Freddy commence à réellement perturber l'environnement de Jesse, et même si graphiquement on ne fait pas toujours dans l'extravagance (des objets fondent par exemple), le résultat n'est pas complètement déplaisant. On retrouve la même sobriété dans les différents meurtres, bien qu'ils ne manquent pas de piquant. On retiendra un passage assez kitch dans une sorte de night-club regroupant en quelques plans toute la "faune" de Elm Street, prostituées, homosexuels et autres adeptes de vêtements en cuir réhaussés de clous ! Mais même ce passage assez coloré n'est présent que pour légitimier les actes de Freddy.


Au rayon des déceptions, il faut compter la direction d'acteurs. En effet, même si on arrive à faire abstraction du look années 80 des ados du film (ce qui n'est pas toujours évident), on peut difficilement se sentir concerné par les soucis de Jesse et son amourette avec l'héroine, encore plus mal jouée par Kim Myers. De même, ce n'est pas au niveau des rapports familiaux qu'il y a rattrapage. C'est bien évidemment gênant par rapport à leur amour mutuel, seul éventuel rempart contre Freddy.

Malgré tous ses défauts, ce film n'est pas un ratage complet. Le développement du personnage de Freddy part dans une direction qui sera reniée par la suite mais l'idée n'en reste pas moins assez intéressante. On trouve même quelques passages plutôt réussis, comme par exemple quand Jesse se rend compte qu'il a failli tuer sa soeur. L'idée de clôturer le film dans l'usine désaffectée ne manque pas non plus d'intérêts visuels, le personnage de Freddy s'accomodant fort bien d'un tel environnement.

Jack Sholder, qui allait connaître son heure de gloire 2 ans plus tard avec THE HIDDEN, n'est donc pas franchement convaincant comme successeur de Wes Craven , la loi des séries qui veut que le second épisode soit moins bon que le premier est donc ici vérifiée. On notera pour finir la musique de Christopher Young, assez réussie, dans laquelle on reconnaît certaines sonorités qui nous auront beaucoup plus marqués dans la musique d'HELLRAISER.

L'image proposée par le DVD est très correcte. La bande sonore est par contre plus mitigée. Le mono accuse son âge et n'est pas distribué sur les deux canaux gauche droite, mais uniquement sur l'enceinte centrale, généralement assez pauvre. Le remix 5.1 est quant à lui perfectible. Très correct pour les passages musicaux, il contient souvent du souffle quand ça commence à discuter. Difficile donc de faire le bon choix. Les suppléments proposés ici sont la bande-annonce et des biographies, mais il faut noter qu'elles sont plus intéressantes que d'habitude, car tirées des dossiers de presse de l'époque et agrémentées de quelques notes sur l'actualité suivante des personnes concernées. On trouve enfin le script complet du film dans la partie DVD-Rom, ainsi qu'un jeu (un quiz) permettant de gagner un indice pour le 8ème DVD pour ceux qui ont la chance de posséder le coffret.

Rédacteur : Marc Hugon
18 critiques Film & Vidéo
On aime
Quelques idées intéressantes
Freddy :)
On n'aime pas
Jeu des acteurs assez moyen
Peu de moments forts
RECHERCHE
Mon compte
Se connecter

S'inscrire

Notes des lecteurs
Votez pour ce film
Vous n'êtes pas connecté !
6,50
14 votes
Ma note : -
Autres critiques
L'édition vidéo
A NIGHTMARE ON ELM STREET PART 2 : FREDDY'S REVENGE DVD Zone 1 (USA)
Editeur
New Line
Support
DVD (Double couche)
Origine
USA (Zone 1)
Date de Sortie
Durée
1h27
Image
1.85 (16/9)
Audio
English Dolby Digital 5.1
English Dolby Digital Mono
Sous-titrage
  • Anglais
  • Supplements
    • Bande-annonce
      • Filmographies
      • Mark Patton
      • Robert Englund
      • Kim Myers
      • Hope Lange
      • Robert Rusler
      • Clu Gulager
      • Robert Shaye
      • Jack Sholder
      • Christopher Young
      • David Chaskin
      • DVD-Rom
        • Script
      • Quiz
    Menus
    Menu 1 : A NIGHTMARE ON ELM STREET 2 : FREDDY'S REVENGE (LA REVANCHE DE FREDDY)
    Autres éditions vidéo