Header Critique : TABOO : SAISON 1

Critique du film et du Blu-ray Zone B
TABOO 2017

SAISON 1 

Dix ans après avoir disparu en Afrique, James Keziah Delaney revient à Londres en 1814 alors que son père vient de mourir. L'ouverture du testament va créer des remous, entraînant James Delaney au coeur des affrontements entre les rebelles du Nouveau monde, le régent d'Angleterre et la toute puissante Compagnie Britannique des Indes Orientales. Mais il lui faudra aussi affronter les sombres secrets de son passé...

Edward «Chips» Hardy est un auteur qui n'avait jusqu'ici travaillé que de manière sporadique pour le petit écran britannique. Autant dire que son travail télévisuel est totalement inconnu en France ! Son fils est déjà bien plus connu dans nos contrées puisqu'il s'agit de Tom Hardy (BRONSON, DES HOMMES SANS LOI ou encore MAD MAX : FURY ROAD). TABOO est ainsi un projet familial où les deux Hardy ont posé les bases d'une histoire intrigante se déroulant à Londres au début du XIXème siècle. Mais TABOO invoque aussi d'autres personnalités qui donnent un peu plus de poids au projet. Ainsi, après avoir collaboré avec Tom Hardy en tant que comédien dans PEAKY BLINDERS et LOCKE, Steven Knight a développé plus avant le concept de cette série apporté par les deux membres de la famille Hardy. Enfin, Ridley Scott est séduit par TABOO après une simple rencontre avec Tom et Edward «Chips» Hardy qui lui présentent une dizaine de pages de synopsis. C'est ainsi que Scott Free Productions rejoint ainsi Hardy, Son & Baker pour mener à bien les huit premiers épisodes de TABOO.

La maison de production de Tom Hardy, Hardy, Son & Baker, avait déjà produit un documentaire à propos du massacre des animaux par les braconniers en Afrique, POACHING WARS. Si l'action de TABOO ne se déroule jamais vraiment en Afrique, ce continent n'en reste pas moins assez présent. Dans les premiers épisodes, TABOO distille des mystères sur le passé africain et les légendes véhiculés autour de son personnage principal. C'est d'ailleurs ces mystères qui donnent au film une ambiance fantastique. Jamais explicités ouvertement, la série évoque fugacement des rituels, des actes innommables et même des pouvoirs surnaturels. Mais à force de tisser le mystère et les non-dits dans la première partie de TABOO, cela provoque au final une petite déception. En effet, on reste un peu dans le brouillard en ce qui concerne cet aspect de l'histoire. Mais, après tout, cela laissera certainement de quoi envisager des développements futurs dans une seconde fournée d'épisodes qui a déjà été validée. Toutefois, une autre déception pointe à la vision de TABOO. Après une progression lente et lourde, le dernier épisode propose une fin un peu précipitée qui donne même l'impression d'avoir suivi, tout au long des épisodes, des circonvolutions au final anecdotiques. Prenons cela comme huit épisodes qui sont une longue mise en place des personnages !

Si l'issue de TABOO soulève une petite déception, il faut aussi reconnaître que les huit épisodes sont réellement engageants. La reconstitution de Londres, certains personnages bigarrés mais aussi une belle brochette de comédiens donnent à TABOO un rendu de très grande qualité. Il faudra néanmoins ne pas être rebuté par Tom Hardy puisque le comédien porte littéralement sur ses épaules la série en interprétant un personnage sombre, tourmenté et retranché dans un mutisme qui suscite une méchante tension ! Autre atout de TABOO, son histoire se place dans une époque troublée et l'intrigue s'amuse ainsi à mêler personnages historiques et fiction. Le tout s'inscrit aussi dans l'air du temps, celle des séries télévisées qui n'hésitent plus à céder au sexe et à la violence graphique. De quoi séduire les spectateurs en mal de sensations fortes mais qui donne à la série un aspect encore plus sombre !

Canal+ Séries a diffusé les huit premiers épisodes de TABOO de la fin du mois d'avril jusqu'à la mi-mai 2017. Mais, en parallèle, StudioCanal a sorti les huit épisodes en vidéo, au choix en DVD ou en Blu-ray. Dans ce dernier cas, on trouve les épisodes répartis sur trois Blu-ray. Evidemment, cela permet de voir la série avec une image en haute définition de très grande qualité ! Rien à redire, c'est réellement propre et cela donne un atout de qualité supplémentaire à TABOO. En ce qui concerne le son, il est possible de choisir entre la version originale anglaise sous-titrée et un doublage français. Dans les deux cas, il s'agit de pistes en DTS HD Master Audio 5.1. Une nouvelle fois, c'est de la bonne ouvrage qui fait la part belle à la partition musicale de la série, tout en appuyant de manière spectaculaire les passages les plus démonstratifs. Le bémol, c'est l'absence totale de supplément. Dommage puisque TABOO se repose sur un fond historique qui aurait pu être développé.

Rédacteur : Christophe Lemonnier
Photo Christophe Lemonnier
Ancien journaliste professionnel dans le domaine de la presse spécialisée où il a oeuvré durant plus de 15 ans sous le pseudonyme "Arioch", il est cofondateur de DeVilDead, site d'information monté en l’an 2000. Faute de temps, en 2014, il a été obligé de s'éloigner du site pour n'y collaborer, à présent, que de manière très sporadique. Et, incognito, il a signé de nombreuses chroniques sous le pseudonyme de Antoine Rigaud ici-même.
51 ans
10037 news
562 critiques Film & Vidéo
4 critiques Livres
On aime
Un récit intrigant
Le contexte historique
Excellente qualité audio/vidéo
On n'aime pas
Pas de supplément
RECHERCHE
Mon compte
Se connecter

S'inscrire

Notes des lecteurs
Votez pour ce film
Vous n'êtes pas connecté !
-
0 votes
Ma note : -
L'édition vidéo
TABOO (Serie) Blu-ray Zone B (France)
Editeur
Support
Blu-Ray (Double couche)
Origine
France (Zone B)
Date de Sortie
Durée
8h00
Image
1.78 (16/9)
Audio
English DTS Master Audio 5.1
Francais DTS Master Audio 5.1
Sous-titrage
  • Français
  • Supplements
      Aucun
    Menus
    Menu 1 : TABOO : SAISON 1
    Autres éditions vidéo
      Aucune autre édition répertoriée.