Header Critique : GO GOA GONE

Critique du film
GO GOA GONE 2013

 

Luv vient de perdre sa petite amie alors que Hardik, lui, vient de se faire virer de son boulot. Apprenant que leur pote Bunny part en voyage professionnel à Goa, ils décident de s'inviter de manière à oublier tous leurs problèmes ! Une virée qui va les mener dans une rave party organisée par la mafia russe et qui va prendre un tournant inattendu…

Dans DARNA MANA HAI, Saif Ali Khan interprétait un homme accro à la cigarette et qui allait être confronté à une thérapie radicale. Quelques années plus tard, on retrouve le comédien, en préambule de GO GOA GONE, de manière à nous livrer un message d'avertissement contre le tabac mais aussi la consommation de drogue. Rien de surprenant puisque depuis 2005, en Inde, le Ministère de la Santé a décidé de s'opposer au tabagisme représenté au cinéma et à la télévision. Ainsi, les films où des personnages fument sont obligés de proposer un message d'avertissement avant la projection, mais aussi des incrustations en cours de métrage, lorsqu'une cigarette est à l'écran. Et autant vous dire que dans GO GOA GONE, ce message quoique discret va s'afficher un nombre incalculable de fois ! Rien d'illogique ici puisqu'en plus de se dérouler à Goa, capitale indienne de la fête, le métrage de Krishna D.K. et Raj Nidimoru s'avère être une comédie située au carrefour de FAUT TROUVER LE JOINT et SHAUN OF THE DEAD.

Depuis SHAUN OF THE DEAD justement, on ne compte plus les comédies à base de morts-vivants, la plupart s'inspirant assez ouvertement du film de Edgar Wright. C'est le cas de GO GOA GONE qui propose des ingrédients assez proches avec un duo de potes inséparables dont l'un d'eux n'hésite pas à braver le danger pour retrouver une jeune femme. Peu original de prime abord, GO GOA GONE se rattrape avec ses deux personnages principaux interprétés par Vir Das et Kunal Khemu. L'alchimie entre les comédiens fonctionnent à merveille et ce dès la première scène du film qui expose le caractère de ces héros adeptes de la fumette. Une première séquence qui tourne autour d'une situation simpliste mais réussie, à laquelle se couple la fameuse reprise indienne du THRILLER de Michael Jackson. En une poignée de minutes, GO GOA GONE emporte ainsi l'adhésion et instaure une véritable bonne humeur. Au point qu'on en oubliera, par la suite, quelques petites baisses de régimes, particulièrement dans la dernière partie du métrage. Dans l'air du temps pour ce type de comédie, la mise en scène de GO GOA GONE abuse d'effets de style en proposant des intertitres, en soulignant à même l'image des détails ou encore en filmant à la manière d'un clip. Rien à voir pour autant avec des chorégraphies digne de Bollywood, GO GOA GONE évite d'ailleurs complètement cette figure imposée du cinéma indien pour mieux la parodier lors d'une amusante poursuite. Soulignons tout de même la présence d'une bande sonore musicale imparable avec, entre autres, le morceau «Slowly Slowly» rythmant l'énorme rave party du film !

Si le duo composé de Vir Das et Kunal Khemu est particulièrement réussi, les autres comédiens ne sont pas en reste. Anand Tiwari joue l'inévitable faire valoir naïf et un peu bête. Pooja Gupta apporte une touche de glamour au milieu d'une troupe de personnages exubérants. Et, justement, dans le genre excessif, Saif Ali Khan compose un personnage improbable de gangster russe. Teint en blond, accent à couper au couteau parfois sous-titré avec des lettres cyrilliques, la star de Bollywood en fait des tonnes en trucidant des morts-vivants. A croire son personnage, il est taillé pour ça. Une de ses lignes de dialogues reviendra d'ailleurs comme un leitmotiv. Une sorte de running gag qui s'ajoutera à une autre forme de comique de répétition avec laquelle joue GO GOA GONE de manière plus ou moins concluante. Mais si le métrage contient quelques passages qui tombent un peu à plat, c'est toujours pour mieux repartir, relancer l'action et le rire. Le film parvient à détourner quelques idées déjà vues dans d'autres comédies à base de zombies. Il y ajoute des gags inédits et d'autres bien moins novateurs mais plutôt efficaces. Contrairement à d'autres films du genre, GO GOA GONE peut se targuer d'être une comédie réellement hilarante !

Des morts-vivants, GO GOA GONE en contient pas mal. Ils s'avèrent même plutôt très crédibles grâce à des effets de maquillage qui n'ont pas à rougir face aux zombies des films anglo-saxons. Si le ton est à la comédie, le film ne rigole pas pour autant avec ses morts-vivants. GO GOA GONE se montre généreux en séquences sanglantes et gores. Néanmoins, il n'y a pas de grosse tension, les habitués du cinéma d'horreur ne risquent pas d'être effrayés même si les images sont évidemment déconseillées à un jeune public. Bien que la peur ne soit pas réellement présente, GO GOA GONE remplit tout de même très largement le cahier des charges d'une comédie à base de morts-vivants. Du pur divertissement qui ne s'embarrasse pas d'un quelconque message élaboré. Si l'on peut éventuellement y voir un message anti-drogue, le générique final ne peut que laisser perplexe avec des personnages en plein trip hallucinatoire et rigolo. Pas la peine de disserter Krishna D.K. et Raj Nidimoru, les réalisateurs de GO GOA GONE, ont juste voulu nous faire passer un excellent moment... Et c'est une réussite !

Rédacteur : Christophe Lemonnier
Photo Christophe Lemonnier
Ancien journaliste professionnel dans le domaine de la presse spécialisée où il a oeuvré durant plus de 15 ans sous le pseudonyme "Arioch", il est cofondateur de DeVilDead, site d'information monté en l’an 2000. Faute de temps, en 2014, il a été obligé de s'éloigner du site pour n'y collaborer, à présent, que de manière très sporadique. Et, incognito, il a signé de nombreuses chroniques sous le pseudonyme de Antoine Rigaud ici-même.
51 ans
10038 news
562 critiques Film & Vidéo
4 critiques Livres
RECHERCHE
Mon compte
Se connecter

S'inscrire

Notes des lecteurs
Votez pour ce film
Vous n'êtes pas connecté !
-
2 votes
Ma note : -