Header Critique : SPECIALITE DU CHEF

Critique du film et du DVD Zone 2
SPECIALITE DU CHEF 2009

 

Un homme se réveille accroché dans une chambre froide, façon quartier de viande. Deux autres personnes l'accompagnent, inconscientes. Au prix de douloureux efforts, l'homme parvient à se libérer et tente de s'évader. Une femme rentre de voyage et ne trouve pas son cher et tendre à la maison. Elle apprend que son employeur, un magazine de cuisine, n'a plus de nouvelles de lui depuis plusieurs jours. Elle décide d'aller enquêter dans un restaurant chinois, dernier endroit connu du critique gastronomique.

Quoiqu'en dise le réalisateur dans le (très long, mais on y reviendra) making-of de SPECIALITE DU CHEF, les influences de NOUVELLE CUISINE et THE UNTOLD STORY se font sentir bien vite et ne disparaîtront jamais vraiment, surtout en regard du dernier plan du film faisant véritablement office de confession. Néanmoins, le plus gênant de cette SPECIALITE DU CHEF ne réside pas là, mais plus dans deux facteurs ô combien problématiques : mise en scène et scénario.

S'il ne faut pas non plus s'attendre à un scénario d'une réelle densité pour un film de ce format, l'écriture du court entache énormément le plaisir que l'on peut éprouver en le regardant. Entre des dialogues très mal écrits (et mal interprétés) suintant l'artificiel et le manque de maîtrise du langage parlé, les différentes péripéties du protagoniste principal ne surprennent pas, pire elles sont attendues. Ce scénario bancal, bien qu'il fasse office de prétexte à un déballage de maquillages et d'ambiances poisseux et globalement convaincants, met paradoxalement en lumière le plus gros problème du film. Nous aurions affaire à des zombis. Ah bon ? C'est vrai qu'on leur injecte une solution de la même couleur que celle qu'utilise Herbert West dans RE-ANIMATOR, et qu'un des chinois dit au début qu'il faut leur inoculer le produit pour les ranimer et rendre le goût meilleur, mais on reste quand même davantage dans le domaine du clin d'œil que dans l'état de fait, d'autant qu'à aucun moment la conception-même de mort-vivant n'est pleinement justifiée. Bref, une zone d'ombre qui décrédibilise énormément la sincérité et la passion du court-métrage. Ce qui aurait pu être atténué par un vrai travail de mise en scène mais, là encore, le bât blesse. S'il ne fait aucun doute que Grégory Sacré sait tenir une caméra et composer un minimum ses plans, les effets de style à la SAW alourdissent considérablement une réalisation qui n'en demandait pas tant. Ne parlons même pas des nombreux plans ultra complaisants censés rajouter un zeste de tension mais qui, au final, rendent la chose laborieuse et un rien prétentieuse. Mais bon, le réalisateur (tout comme l'équipe) se fait la main, espérons que ces tics maniéristes se dilueront dans ses prochains travaux.

En ce qui concerne la partie technique proprement dite, Oh my Gore ! a fait les choses sobrement, mais efficacement. Des menus clairs, une navigation sommaire mais agréable, un environnement graphique qui met d'emblée le spectateur dans le ton du film sans pour autant en dévoiler les tenants et les aboutissants. La compression du film lui rend honneur dès qu'il est question de lumière crue, d'ambiance un rien surréaliste, mais pêche à partir du moment où le court-métrage se déroule dans une simili-obscurité. A noter que le master d'origine ne semble pas être d'une qualité exceptionnelle, voir pour s'en convaincre les rares plans extérieurs trahissant son origine vidéo moyen de gamme.

Question bonus, l'amateur n'est pas en reste, puisque le DVD propose un long making-of de près de 65 minutes (soit, en gros, trois fois la longueur du film !) qui revient sur tous les aspects de la création du projet : de son origine associative, à sa supposée appartenance à une anthologie du site Horreur.com qui ne verra pas le jour, en passant par son tournage un rien chaotique, on ne peut pas dire que l'équipe s'embarrasse d'un discours promo qui aurait été mal venu compte-tenu de l'ampleur plus que modeste du court-métrage. Néanmoins, le making-of aurait gagné à être condensé, notamment dans sa phase «carnet de bord du tournage» parce que l'ennui s'installe rapidement pour un spectateur ne faisant pas partie du petit cercle de cette équipe de passionnés. Le commentaire audio n'est pas désagréable et la bonne humeur des intervenants fait passer sans problème les nombreuses redites pour qui a vu le making-of. Par contre le mixage n'est pas d'une très grande qualité et il n'est pas rare que les nombreux effets sonores du métrage couvrent les voix des commentateurs.

Trois bandes-annonces (SPECIALITE DU CHEF donc, mais aussi SURVIVANT(S) et SURVIVRE) et un diaporama sympathique viennent compléter cette section bonus raisonnablement fournie et intéressante. Quant au module caché, il n'a que peu d'intérêt et tourne bien vite à la blague de potache.

Rédacteur : Christophe Foltzer
41 ans
10 critiques Film & Vidéo
On aime
Making-of instructif
Belle photographie générale
Des bonus complets et agréables
On n'aime pas
Le scénario, trop bancal
La mise en scène maladroite
C’est des zombis ou pas ?
RECHERCHE
Mon compte
Se connecter

S'inscrire

Notes des lecteurs
Votez pour ce film
Vous n'êtes pas connecté !
-
0 votes
Ma note : -
L'édition vidéo
SPECIALITE DU CHEF DVD Zone 2 (France)
Editeur
OhMyGore
Support
DVD (Simple couche)
Origine
France (Zone 2)
Date de Sortie
Durée
26 mn
Image
1.78 (16/9)
Audio
Francais Dolby Digital Stéréo
Sous-titrage
  • Anglais
  • Français
  • Allemand
  • Espagnol
  • Supplements
    • Commentaire audio
    • Making-of (65 minutes)
    • Galerie Photos
    • Bonus caché
    • Bandes-annonces
    • Spécialité du chef
    • Survivre
    • Survivant(s)
    Menus
    Menu 1 : SPECIALITE DU CHEF
    Autres éditions vidéo
      Aucune autre édition répertoriée.