Header Critique : FRANKENHOOKER

Critique du film et du DVD Zone 2
FRANKENHOOKER 1990

 

Après le succès de son FRERES DE SANG (BASKET CASE), Frank Henenlotter a ramé plusieurs années pour faire un autre film ELMER, LE REMUE MENINGES (BRAIN DAMAGE). Deux oeuvres de dingues où se mêlent la vulgarité et des ambiances glauques alors que le tout n'est pas dénué d'humour. Pour éviter une nouvelle traversée du désert, il accepte un marché avec James Glickenhaus. Ce dernier produira un BASKET CASE 2, qu'il espère fort rentable étant donné la réputation du premier, et donnera la possibilité au réalisateur de faire un autre film. Première concession au système, il s'exécute. Le résultat, c'est FRANKENHOOKER. Par la suite, il mettra la main à un BASKET CASE 3 avant de s'arrêter net. Il préfère ne plus tourner plutôt que de réaliser des BASKET CASE toute sa vie comme il le disait lui-même au moment de la sortie de FRANKENHOOKER.

FRANKENHOOKER est, comme vous l'aurez sûrement deviné grâce à son titre, une adaptation du mythe de Frankenstein. Vu par un Frank Henenlotter, le mythe aurait quand même tendance à recevoir un méchant coup dans les dents. Ici, Jeffrey Franken est un électricien qui passe son temps à jouer avec un cerveau dans son aquarium (un clin d'oeil à THE BRAIN THAT WOULDN'T DIE). Lorsque sa petite amie est éparpillée en mille morceaux par une tondeuse à gazon sur les invités d'un anniversaire, il est effondré. Sa mère en bonne psychologue lui dit d'oublier et ne trouve pas mieux que de lui proposer un sandwich une fois qu'il lui a expliqué qu'il devient dingo. Il faut dire qu'il garde dans son garage quelques morceaux choisis de son amie. Son projet étant de la reconstruire. Pour cela il faut trouver les pièces manquantes du puzzle. Il fait alors une descente dans les bas-fonds pour réaliser une sélection sur les putes du coin.

Il s'agit du plus drôle et du plus fou des films de Frank Henenlotter. On y retrouve toujours les coins crasseux de New York à l'ambiance franchement glauque et une grande vulgarité. Mais avec son personnage relativement con qui n'hésite pas à se stimuler la cervelle avec une perceuse, on navigue dans un véritable délire. En raison de moyens financiers assez réduits, les effets spéciaux ne sont pas toujours à la hauteur des visions du réalisateur. Les situations sont tellement ahurissantes que ce défaut devient une part intégrante du spectacle. Un peu comme si les maladresses de certains effets venaient donner un cachet encore plus sympathique à l'entreprise, dont les deux moments d'anthologie sont l'explosion d'un cochon d'Inde provoqué par l'inhalation d'un super-Crack et le même résultat dans une chambre d'hôtel avec pas moins de huit prostituées.

Presque dix années que Frank Henenlotter n'a pas réalisé de films. Plutôt que de se plier au business, le Monsieur préfère ne pas tourner surtout que personne n'a vraiment envie de mettre de l'argent dans ses nombreux projets délirants qui resteront, peut-être à jamais, irréalisés. En attendant, c'est d'ailleurs le livret du DVD qui nous l'apprend, il collabore à la collection "Something Weird" qui sort aux Etats-Unis en VHS et à présent en DVD. Que des films de timbrés, oubliés par le temps, de l'horreur à la science-fiction en passant par le cul. A défaut de réaliser ses propres folies, il se démène, à présent, pour distribuer celles des autres.

Même si le transfert proposé ici est en 4/3, le film est présenté dans un format cinéma 1.66 qui respecte la façon dont l'image était présentée dans les salles. De facture honorable, l'image est pourtant affligée de pas mal de petits défauts qui apparaissent de temps à autres (marques de fin de bobines, griffures...). Il serait possible de proposer mieux mais qui mettrait autant d'argent pour rénover un film au potentiel commercial "limité" ? La bande sonore originale en Dolby Surround n'apporte pas grand chose. Elle vous permettra juste de remplir la pièce et de donner corps à la musique ou à certaines rares ambiances. N'y cherchez pas de véritables effets directionnels, il n'y en a pas.

A l'intérieur du boîtier de FRANKENHOOKER, on trouve un livret (ou plutôt un dépliant). Habituellement, surtout en France, ce genre de "plus produit" n'apporte rien si ce n'est d'avoir un morceau de papier en plus. Quelque fois, on y apprend une ou deux choses quand même. Ici, rien à voir ! Biographie du réalisateur bourrée d'anecdotes, ce petit livret en devient le véritable supplément de cette édition. L'éditeur n'est pas à sa première dans le genre puisqu'il avait déjà réalisé un livret informatif pour le disque de LA DERNIERE MAISON SUR LA GAUCHE. A côté de ce livret, la bande-annonce et la succincte galerie de photos sont les seuls et uniques bonus de ce DVD. La galerie de photos étant d'ailleurs limitée à seulement huit clichés qui ne présentent rien de plus que des images du film. Huit, c'est peu mais nous avons déjà rencontré pire en ce qui concerne le nombre (si, si, c'est possible).

Film quelque peu atypique, la sortie en France de FRANKENHOOKER a de quoi réjouir. Dans un premier temps distribué dans les vidéo clubs (16 ou 18 avril 2001), le disque sera distribué à la vente quelques mois plus tard.

Rédacteur : Christophe Lemonnier
Photo Christophe Lemonnier
Ancien journaliste professionnel dans le domaine de la presse spécialisée où il a oeuvré durant plus de 15 ans sous le pseudonyme "Arioch", il est cofondateur de DeVilDead, site d'information monté en l’an 2000. Faute de temps, en 2014, il a été obligé de s'éloigner du site pour n'y collaborer, à présent, que de manière très sporadique. Et, incognito, il a signé de nombreuses chroniques sous le pseudonyme de Antoine Rigaud ici-même.
51 ans
9995 news
562 critiques Film & Vidéo
4 critiques Livres
On aime
Le délire
On n'aime pas
Sous-titrage imposé sur la VO
RECHERCHE
Mon compte
Se connecter

S'inscrire

Notes des lecteurs
Votez pour ce film
Vous n'êtes pas connecté !
6,71
7 votes
Ma note : -
L'édition vidéo
FRANKENHOOKER DVD Zone 2 (France)
Editeur
Support
DVD (Simple couche)
Origine
France (Zone 2)
Date de Sortie
Durée
1h21
Image
1.66 (4/3)
Audio
English Dolby Digital Stéréo Surround
Francais Dolby Digital Stéréo Surround
Sous-titrage
  • Français
  • Supplements
    • Bande-annonce
    • Galerie de photos
    • Livret informatif
    Menus
    Menu 1 : FRANKENHOOKER
    Autres éditions vidéo