Header Critique : AMOUR SIX PIEDS SOUS TERRE, L' (PLOTS WITH A VIEW)

Critique du film et du DVD Zone 2
L'AMOUR SIX PIEDS SOUS TERRE 2002

PLOTS WITH A VIEW 

Boris Plots est un célibataire endurci qui travaille dans les pompes funèbres. Il cultive depuis sa jeunesse un amour secret pour Betty, une femme au foyer résignée dont le mari batifole avec sa secrétaire. Le jour où la belle-mère acariâtre décède, les funérailles sont l'occasion pour Boris d'approcher à nouveau la dame de ses rêves et de l'arracher à sa vie morne. Pendant que Boris et Betty complotent une mort pastiche afin de pouvoir s'envoler incognito vers de nouveaux horizons, un nouvel entrepreneur cherche à s'approprier la clientèle locale grâce à sa vision novatrice des obsèques. Le cours des évènements ne se déroulera pas tout à fait comme prévu et les choses vont se compliquer.

L'AMOUR SIX PIEDS SOUS TERRE a fait un passage discret en salle lors de l'été 2004. L'équipe derrière ce film est en partie issue du petit écran. Le réalisateur Nick Hurran est surtout connu en Grande-Bretagne pour avoir mis en scène des séries télévisées alors que Frederick Ponzlov, acteur d'origine, signe ici son premier scénario. Après avoir dirigé à deux reprises l'actrice Brenda Blethyn (SAVING GRACE), Nick Hurran renouvelle l'expérience en lui confiant le rôle de Betty Rhys Jones, l'épouse bien sous tout rapport. Une performance exprimant avec justesse l'âge mûr qui a mis ses rêves en sourdine pour écouter la raison. Alfred Molina (Octopus dans SPIDER-MAN II) souvent cantonné aux seconds rôles trouve là l'occasion de jouer les héros. Le casting est complété par Naomi Watts (vue dans L'ASCENSEUR NIVEAU 2, LE CERCLE et MULHOLLAND DRIVE) et Christopher Walken, soit quelques acteurs qui quittent ici un registre plus dramatique auquel ils sont habitués.

Destiné initialement à être tourné aux Etats-Unis, l'équipe s'installe finalement en plein Pays de Galles dans un cadre villageois pimpant, british à souhait, qui donne tout son charme à cette comédie enlevée. Aussi est-il dommage de ne pas profiter du film en version originale pour apprécier l'accent roulant de cette région et son humour plutôt que s'orienter vers un doublage français moins enlevé. Pour le détail : Plots, le nom de Boris signifie «complot» et donne tout son sens à ce qui va arriver au personnage. Featherbed, le nom du croque-mort concurrent, est littéralement un lit de plumes.

Nick Hurran nous offre ici une comédie légère au goût satirique. L'idée attrayante du film est de tourner en dérision un sujet délicat, à savoir la mort. Dans la bourgade de Wrottyn-Powys, deux visions des obsèques s'opposent. Boris Plots, natif du coin, offre un service classique alors que l'américain Franck Featherbed (Christopher Walken), ennuyé par le côté terne de la chose, cherche à y insuffler de la modernité en proposant toutes sortes d'extravagances. Sa méthode : le marketing de grande consommation à coup promotions («Un cercueil acheté, le deuxième à moitié prix», «le cercueil du mois») et de mises en scène thématiques. Ce qui donne lieu à des gags grotesques mais sympathiques quand l'Angleterre profonde fait face à l'Amérique pionnière…

L'AMOUR SIX PIEDS SOUS TERRE se veut aussi un clin d'oeil aux comédies musicales américaine des années 50 en intégrant chansons jazzy et numéros de danse. Lorsque l'intrigue cède au romantisme, par le biais de la passion cachée de Boris Plots pour la danse, elle donne lieu à des scènes type Broadway où le protagoniste s'imagine en Fred Astaire accompagné de sa Ginger Rogers. En outre, Christopher Walken, danseur émérite bien connu (voir le clip Weapon Of Choice de Fat Boy Slim), nous gratifie lui aussi d'une chorégraphie dans le cadre de ses cérémonies délirantes.

Si le film navigue parfois au rythme guilleret de Fred et Ginger, l'animateur Jerry Springer vient lui aussi souligner et narguer de temps à autre la narration via son show télévisé où habituellement les invités, aussi affligeants les uns que les autres, viennent dévoiler leur vie et laver leur linge sale en public. Dommage que le métrage ne s'aventure pas très loin dans le caustique. En effet, il navigue la plupart du temps dans une ambiance bon enfant. Surtout dans sa dernière partie où c'est finalement un humour gentillet qui nous est servis.

La sympathie pour les personnages prend de suite même si les rôles secondaires sont stéréotypés. Franck Featherbed est une sorte de Géo Trouvetou flanqué d'un side-kick crétin (Lee Evans, le faux handicapé dans MARY A TOUT PRIX et le sidekick de Jackie Chan dans LE MEDAILLON). De même pour Naomi Watts, maîtresse opportuniste, qui incarne une blonde maquillée au Ripolin et habillée comme une poule. Le film dépeint aussi une vision caricaturale des villages avec ses commères et ses esprits engoncés dans leurs habitudes pour mieux y semer un vent de fantaisie et de révolution. Avec un défilé costumé, un côté exagéré, un arroseur arrosé et des coups foireux, tout participe à la farce, dont le noyau central serait la mort déguisée de Betty Rhys Jones afin qu'elle puisse se délester d'un mariage insatisfaisant. Les gags sont un peu gros ce qui ne sera pas forcément du goût de tous, ni hilarant pour tout le monde.

La mise en scène soignée est, en tout cas, pleine d'allégresse et sans longueur. La caméra glisse et s'élève dans les airs pour donner toute son ampleur aux chorégraphies. Les effets spéciaux quant à eux ne sont pas forcément réussis (voir l'incrustation de la scène finale), mais heureusement leur durée minime prête à indulgence.

L'AMOUR SIX PIEDS SOUS TERRE est donc un spectacle qui invite à la détente. Les gags sont parfois gros comme une maison, on ne rit pas à s'en faire des crampes au ventre mais le visionnage est agréable d'autant plus que l'on s'attache aux personnages. Ainsi pour ceux qui accrochent, la mayonnaise prendra instantanément. Les autres resteront impassibles devant un film empreint de bons sentiments.

L'image, au format et anamorphosée pour le 16/9, est chatoyante et de qualité optimale, à savoir qu'on ne note pas de scories ni de problème de compression. Le film est proposé en 5.1 à la fois pour la version originale sous titrée en français et la piste audio en français. Compte tenu du genre, les effets de spatialisation se font sentir subtilement et les dialogues sont clairs.

La section bonus propose en premier lieu une interview des acteurs. Les principaux intéressés s'expriment chacun à leur tour sur les mêmes questions à savoir l'intérêt pour le scénario, leur personnage, la relation avec le reste de l'équipe. Il en résulte des réponses assez répétitives arrosées d'un flot d'éloges, le tout en plan fixe avec en prime un volume sonore pas toujours homogène (on entend à peine la journaliste). On finit par trouver le temps long. Cette partie est complétée par la filmographie des acteurs, un teaser, la bande annonce et une galerie de photos. Enfin, La Fabrique de Films nous propose un enchaînement de bandes-annonces de son catalogue.

Malgré un échec au box office, cette édition DVD est l'occasion d'égayer sa soirée ou son week-end pour suppléer un programme TV insipide. L'AMOUR SIX PIEDS SOUS TERRE est un film sympathique et léger où l'on danse et chante. Pourtant dotée d'une distribution de poids, cette comédie limite quelque peu ses ambitions par son côté bon ton, ce qui lui permet aussi de s'adresser à toute la famille.

Rédacteur : Sandrine Ahson
44 ans
15 critiques Film & Vidéo
On aime
Un spectacle divertissant
Un casting entraînant
On n'aime pas
Un côté parfois mièvre qui déplaira à certains
On ne peut pas changer de piste audio à la volée
Bonus trop promotionnels
RECHERCHE
Mon compte
Se connecter

S'inscrire

Notes des lecteurs
Votez pour ce film
Vous n'êtes pas connecté !
-
2 votes
Ma note : -
L'édition vidéo
PLOTS WITH A VIEW DVD Zone 2 (France)
Editeur
Fabrique de Films
Support
DVD (Double couche)
Origine
France (Zone 2)
Date de Sortie
Durée
1h33
Image
1.85 (16/9)
Audio
English Dolby Digital 5.1
Francais Dolby Digital 5.1
Sous-titrage
  • Français
  • Supplements
      • Interviews des acteurs
      • Alfred Molina
      • Brenda Blethyn
      • Christopher Walken
      • Naomi Watts
      • Lee Evans
      • Filmographies
      • Alfred Molina
      • Brenda Blethyn
      • Christopher Walken
      • Naomi Watts
      • Lee Evans
      • Robert Pugh
    • Galerie de photos
      • Bandes Annonces
        • L'Amour six pieds sous terre
        • Teaser
        • Trailer
      • La dernière cible
      • Hard Way
      • Jericho Mansions
      • Subterano
      • 800 Balles
      • American Crime
      • Anazapta
      • Killing Angel
      • Les proies
      • Menteurs
      • Bad Trip
      • Village Police
    Menus
    Menu 1 : AMOUR SIX PIEDS SOUS TERRE, L' (PLOTS WITH A VIEW)
    Autres éditions vidéo