COLOR OUT OF SPACE : LE POINT

4 février 2020 
COLOR OUT OF SPACE : LE POINT

Pas d'emballement. Le nouveau film servi frappé de Richard Stanley s'appelle donc COLOR OUT OF SPACE, et (re)met Nicolas Cage au bord de la folie totale dans cette adaptation 2019 de la nouvelle éponyme de H.P. Lovecraft, le tout en compagnie de Joely Richardson (LE VAISSEAU DE L'AU-DELA) ou encore le bien allumé Tommy Chong (EVIL BONG).

Le film a fait la tournée de quelques festivals, s'est attiré des critiques assez élogieuses - et a effectué sa première sortie cinéma aux USA le 24 janvier 2020 sur 81 écrans, avec un succès mitigé - à ce jour un peu plus d'un demi-million de $ de recettes. Il poursuivra ses élans grand écran en Australie le 6 février 2020 (via Umbrella, qui s'occupera de la sortie Blu ray après-coup), puis au Royaume-Uni le 20 février et enfin en Allemagne le 5 mars. Pour la France, aucune nouvelle à ce jour. Un élément curieux : l'organe de censure britannique (BBFC) indique une interdiction aux moins de 15 ans, certifiée "uncut" pour une durée de 105mn45. Alors que les versions US annoncent 111mn.

Pour les éditions Blu ray et 4K, il existe une date de connue : celle de l'édition RLJ Entertainment, pour le 25 février 2020. Le film sera au format 2.40:1 dans les deux cas, l'édition 4K (toutes zones) contiendra un combo avec le Blu Ray (codé région A), et d'une durée annoncée à 111mn (ainsi qu'un DVD annoncé à 105, zoné A). Le contenu:

  • Making of
  • scènes coupées
  • film annonce
  • Pour le 4K : pas d'HDR ni de Dolby Atmos ou de DTS X - juste une piste anglaise DTS HD MA 5.1

Pour les plus fans, voici une vidéo sur un Q&A avec le réalisateur et l'acteur principal à la suite d'une projection au cinéma Vista le 14 janvier dernier.

Donc pour se ronger les ongles, les visuels et le film annonce :

Rédacteur : Francis Barbier
Photo Francis Barbier
Dévoreur de scènes scandinaves et nordiques - sanguinolentes ou pas -, dégustateur de bisseries italiennes finement ciselées ou grossièrement lâchées sur pellicule, amateur de films en formats larges et 70mm en tous genres, avec une louche d'horreur sociale britannique, une lampée d'Albert Pyun (avant 2000), une fourchettée de Lamberto Bava (forever) et un soupçon de David DeCoteau (quand il se bouge). Sans reprendre des plats concoctés par William Friedkin pour ne pas risquer l'indigestion.
52 ans
1233 news
391 critiques Film & Vidéo
RECHERCHE
Mon compte
Se connecter

S'inscrire