J'AI MINI MAN EN 4K ET EN BLU RAY

31 janvier 2020 
J'AI MINI MAN EN 4K ET EN BLU RAY

Ang Lee est un auteur protéiforme et multiterrain. Capable d'aligner des films aussi différents que TIGRE ET DRAGON, BROKEBACK MOUNTAIN ou encore L'ODYSSEE DE PI, les paris technologiques et narratifs semblent lui ouvrir des voies de créativité. Avec GEMINI MAN, sorti au cinéma en octobre 2019, c'est celui d'effets visuels numériques novateurs de rajeunissement de son héros : Will Smith, dans le rôle d'un tueur professionnel qui fait subitement face à une autre version de lui-même, mais beaucoup plus jeune, et qui prédit ses mouvements.

GEMINI MAN a coûté très (trop ?) cher et a rencontré un échec patent lors de sa sortie. Beaucoup de films adoreraient bénéficier de telles entrées, mais au regard de son coût initial (168 millions de $ de budget déclarés, sans compter la quasi centaine supplémentaire dépensée en marketing et communication), la boite de production Skydance a perdu non seulement de l'argent, mais également les spectateurs en route - inquiétant d'ailleurs pour la boite en question, qui vient d'enchaîner des ratages, dont TERMINATOR: DARK FATE, mettant quelque peu en péril son existence.

En France, le film a cumulé 922 507 entrées, un score à minima pour un film d'action avec une star comme Will Smith. (Bon, comme tout acteur avec une ou plusieurs franchises à son actif par le passé, il se rattrape largement en ce moment avec son côté mauvais garçon pour toujours).

Séance de rattrapage avec la sortie le 5 février 2020 chez Paramount, d'un Blu Ray, ainsi que d'un combo UHD (66GB)/Blu Ray(50GB) toutes zones, avec une belle rasade de suppléments. L'UHD contient la piste anglaise en Dolby Atmos, mais le reste des doublages (dont le français) est annoncé seulement en Dolby Digital 5.1, avec entre autres langues, des sous-titres français, et au format 1.85:1. Ce sera en HFR 60 images/secondes, une rareté.

A noter que l'édition US disponible depuis le 14 janvier contient une copie digitale absente du combo français, tout comme un des suppléments (les effets WETA) s'est perdu au passage de l'Atlantique.

Les bonus vont comme suit :

  • La genèse de GEMINI MAN (2mn54) : entretiens avec Will SmithAng Lee et Jerry Bruckheimer sur l'idée du film, le casting, etc...
  • Se retrouver face à son double plus jeune (5mn40) : entretiens avec Will SmithAng Lee et Jerry Bruckheimer
  • Le futur, c’est maintenant (18mn32) : la technologie utilisée pour dé-âger l'acteur principal
  • Le souci du détail (3mn45) : un focus sur la scène des catacombes
  • Début alternatif (5mn49)
  • Scènes inédites : Found a Plane for Us (0mn40) et Original Yuri Scene (3mn54)
  • Planter le décor (15mn46) : détails sur les scènes d'action et leur chorégraphie
  • La vision d’Ang Lee (6mn04) : autour de la 3D, du 4K et l'impact technologique sur le public

Les visuels ainsi que le film annonce en VF (attention les oreilles) :

Rédacteur : Francis Barbier
Photo Francis Barbier
Dévoreur de scènes scandinaves et nordiques - sanguinolentes ou pas -, dégustateur de bisseries italiennes finement ciselées ou grossièrement lâchées sur pellicule, amateur de films en formats larges et 70mm en tous genres, avec une louche d'horreur sociale britannique, une lampée d'Albert Pyun (avant 2000), une fourchettée de Lamberto Bava (forever) et un soupçon de David DeCoteau (quand il se bouge). Sans reprendre des plats concoctés par William Friedkin pour ne pas risquer l'indigestion.
52 ans
1233 news
391 critiques Film & Vidéo
RECHERCHE
Mon compte
Se connecter

S'inscrire