KAIJU ALERTE : GAPPA EN BLU RAY

16 janvier 2020 
KAIJU ALERTE : GAPPA EN BLU RAY

Le giganteque succès de GODZILLA engendra des appétits divers chez les autres studios japonais (et ailleurs). Entre GAMERA chez la Diaei ou la série des MAJIN, la Nikkatsu eut l'idée de GAPPA, réalisé par Haruyasu Noguchi. Il sortit aux USA directement à la télévision sous le titre de MONSTER FROM A PREHISTORIC PLANET ou encore GAPPA,THE TRIPHIBIAN MONSTER... jusqu'à percuter la France au cinéma en tant que GAPPA, LE DESCENDANT DE GODZILLA. Ben voyons !

Histoire assez connue d'une expédition sur une île lointaine, qui finit par réveiller des monstres ancestraux - aiguisant les appétits commerciaux pour l'implantation d'un parc d'attraction géant ... Mais GAPPA surgit de là, et il n'est pas content - genre variante japonaise de GORGO.

Datant de 1967, le film arriva tardivement en France en 1973, réunissant malgré son titre rocambolesque 114 761 entrées sur 8 années d'exploitation. Et il débarque désormais en Blu Ray aux USA sous bannière Media Blasters/Tokyo Shock. Format Scope annoncé "uncut", durée de 81mn avec à la fois la version japonaise originale sous-titrée et le doublage anglais... et région A.

Pour le 25 février 2020, la précommande est désormais ouverte chez les revendeurs en ligne internationaux. Reste à savoir comment l'éditeur aura géré les deux versions, sachant que des morceaux de films ont été excisés pour la version US qui, elle, s'est vue ajouter des morceaux de scènes de monstres absentes de la version japonaise...

Visuels affiches française, tchèque et Blu ray US, ainsi qu'un fabuleux film annonce :

Jaquettes
Jaquette : DAIKYOJU GAPPA
Rédacteur : Francis Barbier
Photo Francis Barbier
Dévoreur de scènes scandinaves et nordiques - sanguinolentes ou pas -, dégustateur de bisseries italiennes finement ciselées ou grossièrement lâchées sur pellicule, amateur de films en formats larges et 70mm en tous genres, avec une louche d'horreur sociale britannique, une lampée d'Albert Pyun (avant 2000), une fourchettée de Lamberto Bava (forever) et un soupçon de David DeCoteau (quand il se bouge). Sans reprendre des plats concoctés par William Friedkin pour ne pas risquer l'indigestion.
52 ans
1233 news
392 critiques Film & Vidéo
RECHERCHE
Mon compte
Se connecter

S'inscrire