UNE GUILLOTINE POUR DEUX

19 décembre 2019 
UNE GUILLOTINE POUR DEUX

En 1965, l'acteur William Conrad entama une carrière très courte de réalisateur, enchaînant trois thrillers à tendance horrifico-fantastique avec BRAINSTORMMY BLOOD RUNS COLD et ce fameux UNE GUILLOTINE POUR DEUX, connu aux USA sous son titre de TWO ON A GUILLOTINE. Jeu de mots sur la pièce devenue succès cinématographique TWO FOR THE SEESAW/DEUX SUR LA BALANCOIRE avec Robert Mitchum et Shirley McLaine, 3 ans auparavant.

Pas d'histoire d'amour douce-amère ici, mais un shocker à la William Castle où un illusioniste (Cesar Romero) décapite accidentellement sa femme lors d'un numéro avec une fausse guillotine qui fonctionne trop bien. Quelques années après sa mort, leur fille (Connie Stevens) revient dans la maison familiale afin de toucher l'héritage. Mais des numéros de magie tentent de la terroriser - ayant peut-être trait à son étonnante ressemblance avec sa mère. Avec une scène gore assez marquante pour 1965 !

Le film était sorti au cinéma en France le 9 juin 1965, et avait remporté un faible succès avec 122 429 amateurs de décapitations, le tout sur 14 ans d'exploitation ! Cette revisitation lugubre et tendue de LA NUIT DE TOUS LES MYSTERES était sortie en DVD à la demande chez Warner Archive il y une quinzaine d'années. Et voici que ce même éditeur annonce un nouveau master 2K pour une sortie calibrée au 22 janvier 2020 en Blu Ray BD 50. Au format respecté 2.35:1 (le film a été tourné en Panavision), Noir et Blanc, en version anglaise DTS HD MA 2.0, sous-titres anglais. Il est annoncé pour le moment en région A et sans suppléments.

Pour vous (re)donner une idée sur cette petite perle macabre, voici le visuel et le film annonce (hélas recadré) :

Rédacteur : Francis Barbier
Photo Francis Barbier
Dévoreur de scènes scandinaves et nordiques - sanguinolentes ou pas -, dégustateur de bisseries italiennes finement ciselées ou grossièrement lâchées sur pellicule, amateur de films en formats larges et 70mm en tous genres, avec une louche d'horreur sociale britannique, une lampée d'Albert Pyun (avant 2000), une fourchettée de Lamberto Bava (forever) et un soupçon de David DeCoteau (quand il se bouge). Sans reprendre des plats concoctés par William Friedkin pour ne pas risquer l'indigestion.
52 ans
1233 news
392 critiques Film & Vidéo
RECHERCHE
Mon compte
Se connecter

S'inscrire