THE DARKEST AU CINEMA

28 novembre 2019 
THE DARKEST AU CINEMA

Dans la catégorie "renouveau éternel du cinéma fantastique français" en couple avec "dIstribué comme un paquet de linge sale dont personne n'est au courant qu'il arrive" et fini avec "je mets un titre anglais parce que ça vend mieux", voici THE DARKEST de Robin Entreinger. Réalisé il y a deux ans, il vient de trouver une porte de sortie cinéma... mais minuscule comme un trou de souris.

Quasi miraculeux donc, de voir ce film racontant l'histoire d'un couple sans passion qui part en camping sauvage dans un endroit isolé, avec quelque chose qui semble se manifester durant la nuit et fait monter la tension : ils ne sont pas seuls. Bon, le point de départ hyper bateau n'est pas spécialement vendeur, ni le film annonce qui fait peur - mais pas dans le bon sens.

Bref, le film est sorti le 27 novembre sur une salle (Le Lucernaire à Paris), avec une séance par jour. Autant dire qu'il faudra être véloce pour le voir, d'autant qu'il n'a engrangé que 2 entrées hier. Donc il faudra que la curiosité de l'amateur de film de genre que nous sommes prenne le dessus pour le voir sur grand écran.

Affiche et film annonce : 

Rédacteur : Francis Barbier
Photo Francis Barbier
Dévoreur de scènes scandinaves et nordiques - sanguinolentes ou pas -, dégustateur de bisseries italiennes finement ciselées ou grossièrement lâchées sur pellicule, amateur de films en formats larges et 70mm en tous genres, avec une louche d'horreur sociale britannique, une lampée d'Albert Pyun (avant 2000), une fourchettée de Lamberto Bava (forever) et un soupçon de David DeCoteau (quand il se bouge). Sans reprendre des plats concoctés par William Friedkin pour ne pas risquer l'indigestion.
52 ans
1233 news
392 critiques Film & Vidéo
RECHERCHE
Mon compte
Se connecter

S'inscrire