DVD (4)

Reviews (2)

DVD Covers

Videos (1)

Posters

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 CONSTANTINE

 Année

 2005

 Nationalité

 Etats-Unis

 Réalisation

 Francis Lawrence

 Scénario

 Kevin Brodbin
 Frank A. Cappello
 Jamie Delano
 Garth Ennis

 Musique

 Klaus Badelt
 Brian Tyler

 Acteurs

 Keanu Reeves
 Rachel Weisz
 Shia LaBeouf
 Djimon Hounsou
 Max Baker
 Pruitt Taylor Vince
 Gavin Rossdale
 Tilda Swinton
 Peter Stormare
 Jesse Ramirez
 José Zúñiga
 Francis Guinan
 Larry Cedar
 April Grace
 Suzanne Whang

 

 DVD INFOS

 

Editeur

Format Disque

2 DVD

Durée

121 minutes

Format Image

Format Sonore

English

Francais

Sous-titrages

English
Francais
Arabic
Dutch

 

 SUPPLEMENTS

 •Ã¹5Commentaires audio de Francis Lawrence, Akiva Goldsman, Frank Cappello et Kevin Brodbin
ʥ "Passive" clip vid̩o de A Perfect Circle
 • Bandes-annonces£
 • Teaser
 • Trailer§
 • Constantine : de la bande dessinée à l'écran (15mn42)
 • La Production et l'Enfer£
ʥ Confession du r̩alisateur (5mn30)
 • Confrontation avec le mal (4mn42)
 • Les Armes et les Accessoires du film (8mn22)§
 • Le Visage de l'Enfer£
 • Exploration de l'Enfer (12mn)
ʥ La cr̩ation de "Vermin Man" (9mn30)
 • Les Ailes des Anges (3mn16)
 • La scène de l'enlèvement (5mn48)§
ʥ Constantine : un h̩ros mythologique (5mn20)
ʥ Le r̫le de la pr̩visualisation (13mn58)
avec ou sans commentaire audio de Francis Lawrence
ʥ Sc̬nes in̩dites et fin alternative (17mn44)
avec ou sans commentaire audio de Francis Lawrence£
 • Au bowling
ʥ Ka vid̩o du suicide d'Isabelle
ʥ L'attaque aux fronti̬res
ʥ La r̩action de Hennessy
 • La discussion de John et Ellie
 • L'Embuscade de "Vermin Man" (version alternative)
 • Recherche sur l'exorciste
ʥ L'Arriv̩e au club
 • Ellie et John dans le club
 • Souvenirs traumatisants
 • Light Command
 • La Confession d'Ellie
 • Le Pardon du Diable
 • Fin alternative§
 • DVD-Rom section

 

 BONUS CACHES

Interview avec Frank Cappello (1mn16)Â
Sur le premier menu des suppléments du deuxième disque, placez vous sur "La Production et l'Enfer" et allez vers la droite pour sélectionner un symbole.§

Interview avec R.A. Rondell (2mn)Â
Sur le menu "La Production et l'Enfer" du deuxième disque, placez vous sur "Menu principal" et allez vers la gauche pour sélectionner une croix.§

Interview avec Gavin Rossdale (2mn)Â
Sur le menu "Le Visage de l'Enfer" du deuxième disque, placez vous sur "Exploration de l'Enfer" et allez vers la droite pour sélectionner un symbole.§

 ON AIME

• Les bonnes idées du film
• Les suppléments exhaustifs

 ON N'AIME PAS

• Certains suppléments non sous-titrés

 VIDEOS

 Bande-annonce française

 
 CONSTANTINE

 

L'quilibre entre le monde du Bien et du Mal a t rompu. Les dmons commencent envahir Los Angeles la recherche d'un mdium et d'un prtre afin de prparer la venue de Mammon, le fils du Diable. John Constantine, chasseur de dmons, va s'allier avec Angela Dodson, une officier de police, dans la lutte contre les forces des tnbres.

Photo : CONSTANTINE

Le personnage de John Constantine fit sa premire apparition dans la BD Saga of the Swamp Thing (1985). Son succs auprs du public fut tel que trois ans plus tard, il eut sa propre BD (Hellblazer), qui aurait d s'appeler Hellraiser si Clive Barker ne l'avait pas choisi en premier. Cette ressemblance fut galement la raison du titre CONSTANTINE pour l'adaptation cin.

Ce chasseur de dmons hors du commun est un personnage arrogant, nonchalant et dpourvu d'empathie. Il faut creuser trs profond pour en soutirer des semblants d'motions qui, de toute faon, s'avrent non durables. Il a tout fait, tout vu. L'ironie de son existence est que le monde surnaturel l'a rendu blas, on dirait qu'il chasse les tnbres pour son amusement. Seul la ralit peut le toucher et ceci, elle le fait durement sous forme d'un fatal cancer aux poumons.

Photo : CONSTANTINE

Dans le film, notre premire rencontre avec Constantine se fait dans un petit appartement o se trouve une jeune fille possde. A l'aide d'un miroir, il va forcer le dmon y entrer pour ensuite le briser en mille morceaux. Une scne plutt impressionnante qui n'est pas sans rappeler beaucoup de niveaux un autre classique du genre, L'EXORCISTE. Mais CONSTANTINE explore d'autres voies en prenant contre-pied des ides dsormais devenues des clichs. Au lieu de se servir d'eau bnite contre les dmons, il va, par exemple, se bastonner avec eux ou allumer une relique de manire provoquer une norme explosion.

Photo : CONSTANTINE

Lorsque la soeur jumelle d'Angela Dodson se suicide, celle-ci prend contact avec Constantine. Etant catholique, elle a du mal admettre l'ide que Satan pourrait dominer le monde mais petit petit, il lui faudra laisser son scepticisme de ct. Elle ira jusqu' explorer l'enfer elle-mme dans une scne impressionnante o elle manque de se noyer dans une baignoire (?!), l'eau tant utilise comme conducteur universel. Constantine y aura galement recours en s'aidant d'abord d'un chat, un animal qui reprsente le dmon dans la religion chrtienne, et plus tard, de l'un des symboles les plus puissants en rapport avec la mort, une chaise lectrique.

En contrepartie des dmons, on trouve leur antithse avec les anges. Des tres mythiques intermdiaires entre Dieu et l'homme, reprsents par Gabriel (une Tilda Swinton androgyne et magnifique). Leurs ailes ne sont plus d'un blanc pur mais fonces, s'inspirant des peintures de Caravaggio. Ces cratures ne sont pas forcment que bont, leur ct mi-humain les menant souvent sur des voies de tratrise ou d'abus de leurs pouvoirs.

Photo : CONSTANTINE

Sur le papier, Keanu Reeves ne parat pas comme l'acteur idal pour incarner un personnage aussi complexe. Mais il faut bien admettre qu'il s'en sort plutt bien. Pourtant, il en est trs diffrent physiquement. Constantine est anglais et blond, bas l'origine sur le chanteur Sting. Reeves est brun et amricain et n'a jamais brill par des compositions de personnages trs profondes. D'aprs le scnariste Kevin Brodbin, aucun producteur ne s'intressait au script originel. Il a chang la nationalit de son protagoniste et il n'a pas fallu longtemps aux producteurs pour l'accepter. L'esprit de la BD n'est pas trs bien conserv car beaucoup de choses ont souffert du passage d'oeuuvre d' horreur urbaine un film gros budget. Mais malgr ces diffrences fondamentales pour les fans hardcore, cela renforce plutt le ct frais et novateur du projet.

Photo : CONSTANTINE

Les rapports de Constantine avec les forces des tnbres restent toujours un peu obscures. Par moments, on a l'impression qu'il en sait plus qu'il n'en dit et une scne cl tmoigne du fait que le Diable en personne ne lui fait pas si peur que cela. Cependant, l o le personnage de la BD ne se dbrouille pas trs bien durant les combats, le hros du film aura recours des armes fabriques pour lui par un ami, un peu l'image d'un Q pour James Bond, le ct McGuyver en moins.

Les personnages qui gravitent autour de notre hros ont tous quelque chose de particulier qui lui sert. Il y a d'abord son apprenti, Chas, qui le conduit partout dans un taxi jaune. Dans la BD, Chas est un homme adulte qui a une famille et c'est le meilleur ami de Constantine. L'intellect de Chas complte merveille le ct plus physique de son ami. Leur relation a survcu de nombreuses complications intrieures et extrieures. Il est donc un peu dommage de l'avoir rduit un jeune homme immature et sans relle importance dans le fond.

Le pre Hennessey est en fait la contraction de trois personnages de la BD : Un junkie, un mdium et un prtre. Comme son habitude, Constantine manipule ses amis des fins personnelles. Ils le paieront chaque fois de leur vie, rajoutant au poids qui pse dj sur les paules de notre protagoniste. A l'origine, Hennessey mourait en mangeant. Mais au lieu de grossir, il maigrit vitesse phnomnale. La scne tant trop chre raliser, ici, il va boire de l'alcool jusqu' s'y noyer, sauf que de son point de vue, rien ne sort des bouteilles.

Photo : CONSTANTINE

Le plus grand problme du film est la confusion qu'il engendre. En effet, celui-ci souffre d'un trop-plein d'ides qui fait partir le rsultat final dans tous les sens, alors qu'elles mriteraient d'tre mieux expliques. C'est surtout, et un peu malheureusement, en regardant la plthore de supplments que l'on se rend vraiment compte du manque de focalisation.

Photo : CONSTANTINE

Bien que Francis Lawrence soit un as du vido-clip (Britney Spears ou Aerosmith entre autres), il porte une relle attention ses personnages et leur volution. Un petit manque de rythme et d'intensit se fait malgr tout ressentir durant les scnes d'exposition mais on se dit qu'avec encore quelques films son actif, Lawrence sera un ralisateur suivre. Certaines scnes auraient aussi gagn en clart et profondeur si des coupes n'avaient pas t ralises.

A ce propos, le second disque contient justement non moins de 18 minutes de scnes coupes se terminant par une fin alternative. Cette dernire n'en est pas vraiment une puisqu'elle ne concerne que les 30 dernires secondes du film. A ce propos, une brve scne a t garde la toute fin du gnrique. A vous de juger de son utilit. Parmi les treize (!) autres scnes coupes ou modifies, une bonne moiti aurait aid approfondir le personnage de Constantine ou intensifier l'ambiance dmoniaque. Les coupes ont t faites en fonction d'un manque de budget ou pour des raisons de rythme. Par contre, la scne concernant "Vermin Man" (un dmon compos d'insectes, de serpents, d'oiseaux, de crabes, etc) a t refaite parce que les effets spciaux n'taient pas la hauteur des espoirs de Lawrence. Pourtant, ce passage dans le film est totalement inutile.

Photo : CONSTANTINE

Film rcent oblige, les dfauts sur l'image du DVD sont quasiment inexistants ce qui ne risque pas de provoquer la surprise surtout de la part de Warner qui soigne donc la partie vido de ce mtrage gros budget. Par contre, si les pistes sonores en Dolby Digital 5.1 ont de quoi transformer en enfer votre salon, ce n'est pas pour autant le paradis pour les aficionados de l'audio extrme puisque l'on aurait peut tre pu attendre un rendu encore plus dantesque. Nanmoins, cela reste bougrement efficace que ce soit dans le cas de la version originale sous-titre, privilgier, ou dans celui du doublage franais !

Photo : CONSTANTINE

En plus des scnes coupes dj mentionnes auparavant, on peut trouver de nombreuses featurettes. Dans le genre, on trouve celle qui porte l'intitul De la BD l'cran, d'une dure de 15 minutes, et qui prsente l'crivain Jamie Delano mais non le crateur du personnage original, Alan Moore. D ses grosses dceptions avec Hollywood (FROM HELL et LA LIGUE DES GENTLEMEN EXTRAORDINAIRES), il renie toute appartenance au projet, allant jusqu' refuser son nom au gnrique. Pourtant, les autres participants ce bonus ne tarissent pas d'loges sur l'oeuvre originelle, un tel point que cela devient un peu gnant. Si, pour eux, le matriau de base tait aussi bon, alors pourquoi ne pas en avoir retranscrit quelque chose de plus consistant l'cran ?

La production et l'enfer (20 minutes) se divise en trois parties toutes concernes ou commentes par le ralisateur. Il parle de la difficult passer du clip la ralisation d'un long mtrage et de son rel dsir de dpeindre des personnages en chair et en os. Il dtaille la scne d'ouverture avec la voiture qui heurte Jesse mais la partie la plus intressante concerne les armes et les accessoires. La symbolique trs importante de certains objets d'origine religieuse n'est pas trs claire dans le film et il est dommage de les avoir ignors sous prtexte que l'assemblement d'une arme, par exemple, a dj t vue et revue. Constantine se sert du fusil sacr pour une raison, ainsi que de son poing amricain ou encore d'un morceau de linceul. Bien qu'ayant de l'imagination, le spectateur ne peut pas tout deviner.

Avec Le visage de l'enfer, nous passons la partie technique et aux effets spciaux. Rpartis dans quatre sous-menus, ces bonus ont une dure collective de 30 minutes et nous dbutons par la cration de l'enfer, prsent comme tant un univers qui existe en parallle avec le ntre, un endroit balay par des vents titanesques, peupl par des cratures difformes chez qui manque la moiti de la tte et par extension, toute la cervelle. Pourtant, ils vivent, bougent, reniflent et dvorent tout humain qui passerait par l. Le reste nous prsente des dessins de productions, des essais CGI et les versions dfinitives du "Vermin Man", des ailes des anges et du passage d'Angela travers les murs.

Pour Constantine, un hros mythologique, le titre est assez explicite en soi. Dans ce bonus assez court (une dizaine de minutes), les thmes dvelopps sont l'hrosme, le sacrifice, la voie suivre et la dcouverte de soi. Cela fait beaucoup en si peu de temps mais aide la comprhension de certains passages du film.

Le rle de la prvisualisation est un supplment non sous-titr de 15 minutes. Lawrence commente des story-boards en numrique, dtaillant sa faon de prparer une scne avant de la filmer, ce qui prsente, comme on s'en doute, un gain de temps considrable une fois sur le plateau.

Photo : CONSTANTINE

Nous avons trouv trois bonus cachs sur le deuxime disque des supplments. Sur le premier menu, placez-vous sur le crne de blier. Au milieu du front apparat alors un symbole en sur-brillance. Cliquez dessus et vous verrez un pome anim de Frank Cappello, en noir et blanc, d'un peu plus d'une minute. Sur le menu La production et l'enfer, placez-vous sur Bonus et allez ensuite vers la gauche. Cliquez sur la croix en pendentif du squelette et vous verrez une interview de deux minutes du coordinateur des cascades. Enfin, sur le menu Le visage de l'enfer, un symbole apparatra sur le front du personnage en se plaant dessus. Ici vous trouverez une interview de deux minutes avec l'acteur Gavin Rossdale (Balthazar) ainsi que la pose de son maquillage en acclr.
La partie DVD-Rom est assez succincte puisqu'elle ne permet que d'installer un habillage Constantine pour Windows Media Player ainsi qu'une dmo du jeu, en version PC, driv du film et dclin sur ordinateur mais aussi console.

Photo : CONSTANTINE

Pour en revenir au premier disque, sur le commentaire audio, nous trouvons Francis Lawrence, Akiva Goldsman, Kevin Brodbin et Frank Cappello sur une seule et mme piste. Vous n'aurez pas droit beaucoup d'anecdotes, leurs dialogues se limitant commenter les scnes et leur cot, blaguer et se congratuler entre eux. Malheureusement, et comme il est de coutume avec les DVDs Warner, ce commentaire audio n'est pas sous-titr. Deux bandes annonces non sous-titres et un clip vido du groupe A Perfect Circle viennent complter ce double disque trs fourni.

Photo : CONSTANTINE

Au final, CONSTANTINE est une oeuvre trs sympathique et visuellement superbe. Elle ne satisfera pas les fans purs et durs de la bande dessine mais a le mrite de proposer pour les autres des ides intressantes concernant la vie, la mort, Dieu et le Diable. Il est juste dommage de devoir regarder les supplments pour obtenir toute la richesse de l'ensemble des lments du film.

Marija Nielsen

MENUS

CONSTANTINE - Menu DVD CONSTANTINE - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS


 Il y a 4 DVD/HD en DB...

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Thriller

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com