Header Critique : AUDITION

Critique du film et du DVD Zone 0
AUDITION 1999

 
ATTENTION : Cette critique est très ancienne et est convertie de manière automatique ! Veuillez nous excuser s'il y a des problèmes d'affichage !


Depuis la mort de sa femme il y a sept ans, Shigeharu (Ryo Ishibashi) vit seul avec son fils. Son collègue de travail Yoshikawa (Jun Kunimura) lui suggère alors de monter un projet de film et d'organiser un casting féminin pour découvrir la nouvelle femme de sa vie. Shigeharu finit par accepter et son amour se portera sur la dernière candidate Asami (Eihi Shiina), une ancienne danseuse de ballet.

Au delà du débat "doit-on forcément commencer une critique par un résumé du film?" je préfère prévenir le plus tôt possible nos lecteurs qu'ils risquent de perdre une grande partie de l'intérêt du film avec ce qui va suivre. J'en profite aussi pour vous signaler qu'il vaut mieux éviter de regarder avant les bandes-annonces présentes dans la section bonus. Pourquoi tant de précautions ? Tout d'abord AUDITION fait partie de ces films qui prennent tout leur sens lors du dénouement et qu'il serait quasiment impossible d'en parler sans en dévoiler la fin. De plus, je me suis porté acquéreur de ce film suite, justement, à la lecture d'une critique qui annonçait une fin "à la limite du soutenable". L'auteur a alors suscité (involontairement) en moi une telle curiosité pour cet "insoutenable" épilogue que cela en était devenu le seul intérêt évident à mes yeux, la seule justification de l'existence de ce métrage. La première vision, comparée à mes attentes, fut légèrement décevante ; et pour cause! AUDITION est bien plus subtil que je n'avais pu l'imaginer.

Adapté d'une nouvelle de Ryu Murakami (TOKYO DECADENCE) le film peut s'apparenter à une comédie dramatico-romantique pendant sa majeure partie. Le réalisateur Takashi Miike a choisi d'adopter un rythme lent plongeant le spectateur dans l'expectative la plus complète. Certains diraient même l'ennui s'il n'y avait pas les quelques scènes maîtresses pour le dénouement : l'audition et la nuit d'amour entre Shigeharu et Asami. L'attente est ici créatrice d'une tension de plus en plus palpable au fur et à mesure de la découverte de la véritable personnalité d'Asami. C'est aussi l'occasion de découvrir un père de famille japonais légèrement décalé par rapport aux valeurs traditionnelles masculines : ses hésitations, l'expression de sa culpabilité lors de la préparation du casting et son sincère amour pour la jeune danseuse feront naître plus tard un profond sentiment d'injustice.



Un sentiment néanmoins mêlé de compréhension envers les tortures infligées en regard d'un passé tortueux et surtout d'une société nippone qui étouffe ses femmes au profit de l'homme tout puissant. Au final Asami ne recherche que ce que tout un chacun désire : un amour unique et réciproque. Au vu des futurs supplices subis par Shigeharu, vous devinerez facilement qu'elle n'apprécie pas du tout les faux castings et les promotions canapé ! La pure et innocente apprentie actrice se transforme en maîtresse de la souffrance digne de rejoindre Pinhead et ses cénobites. La photographie est alors très froide, clinique et l'on a droit à des plans en vue quasi subjective.

Si l'effet dans STRANGE DAYS était jouissif compte tenu de la dynamique des scènes, nous n'en restions pas moins spectateur car le décalage entre l'action à l'écran et notre situtation statique et confortable (cela dépend des salles certes) était trop important. Or dans AUDITION Shigeharu est totalement immobilisé par une drogue et l'identification n'en est alors que plus douleureuse pour nous. Le film prend une ampleur rare car il parvient à transmettre une sincère douleur physique. Le son du fil de fer sciant les os de pied accompagné de la douce voix d'Asami "Deeper, deeper , deeper"... rien que de l'écrire j'en ai des frissons. Et c'est ce qui est remarquable au final : au delà du simple divertissement j'attends du septième art des émotions et AUDITION est loin d'être avare à ce sujet. A vous maintenant de juger si vous voulez les ressentir.

D'un point de vue purement technique on préfèrera l'édition de Tartan à celle de Universe Laser (Zone 3). L'image bénéficie en effet d'un transfert en 16/9 et les bonus sont un peu plus conséquents. La partie la plus intéressante se révèle être une interview avec le réalisateur qui balaie les grands thèmes abordés dans le film ; à savoir les valeurs familiales, l'amour, le calme dominant la première partie du film. Si l'on ne devait retenir qu'une anecdote de cet entretien, c'est sans nul doute celle de l'épisode de l'amputation du pied. Présente dans la nouvelle, elle avait été retirée lors du traitement du scénario. Mais au cours du tournage, Takashi s'est rendu compte que cette ultime torture était inéluctable et étroitement liée à l'évolution naturelle du personnage d'Asami.

AUDITION reste un film minimaliste et très difficile d'approche en raison d'une première partie vraiment calme. Soyez patient et n'hésitez pas à lui donner une deuxième chance, le spectacle sera alors total.

43 ans
11 news
23 critiques Film & Vidéo
On aime
La sobriété de la mise en scène
Eihi Shiina
Un dénouement émotionnellement communicatif
On n'aime pas
Sous-titrage imposé
Traduction approximative
Thème musical principal horripilant
RECHERCHE
Mon compte
Se connecter

S'inscrire

Notes des lecteurs
Votez pour ce film
Vous n'êtes pas connecté !
7,22
9 votes
Ma note : -
Autres critiques
L'édition vidéo
ODISHON DVD Zone 0 (Angleterre)
Editeur
Tartan
Support
DVD (Simple couche)
Origine
Angleterre (Zone 0)
Date de Sortie
Durée
1h51
Image
1.85 (16/9)
Audio
Japanese Dolby Digital Stéréo
Sous-titrage
  • Anglais
  • Supplements
    • Miike Takashi interview (13 minutes 30)
    • Bande-annonce (européenne et japonaise)
    • Galerie photos (4)
      • Filmographies
      • Miike Takashi
      • Ryu Marakami
      • Ryo Ishibashi
      • Eihi Shiina
      • Tetsu Sawaki
    • Notes de Chris Campion (6)
      • Bandes-annonces Extreme Asia
      • Hard Boiled
      • Nowhere to Hide
      • Ring
      • Ring 2
    • Economiseur d'écran
    Menus
    Menu 1 : AUDITION
    Autres éditions vidéo