NEWS SUIVANTES



 NEWS PRECEDENTES



 BOX OFFICE (03/09/02)
   
News de DeVilDead Team publiée dans [Cinéma]
le Mardi 03 Septembre 2002

Le souffle du dragon. LE REGNE DU FEU embrase le box office français le temps d'une première semaine tout à fait honnête. Avec 401.000 spectateurs sur la France (dont 92.000 parisiens), le film s'empare de la deuxième position du top 20 de la semaine. Un succès mérité (le film est l'un des meilleurs blockbusters de l'été) qui ne doit pas nous faire oublier son échec catégorique en Amérique où il a passablement consumé 43M$ alors que son budget est estimé à plus de 90M$. Chez nous, cette invasion de dragons s'en sort bien mieux que l'invasion arachnide d'ARAC ATTACK puisque les araignées ont fait moitié moins d'entrées sur toute leur (brève) carrière que LE REGNE DU FEU qui n'en est qu'à sa première semaine d'exploitation. Pour mémoire, la série B de la Warner n'a amusé que 287.000 arachnophiles en France (et à peine 70.000 à Paris). Maigre.

Autre succès, SHAOLIN SOCCER, phénomène cultissime en provenance de Hong Kong, a su profiter de la curiosité du grand public qui s'est rué en masse : 283.000 amateurs de "Kung Foot" sur la France dont 90.000 Franciliens dès sa première semaine. Le cinéma asiatique, déjà fort du succès phénoménal duVOYAGE DE CHIHIRO en début d'année, s'octroie un succès digne d'un blockbuster américain. Rare.

A côté LA SIRENE ROUGE, production française au budget confortable déçoit. L'omniprésence de sa bande annonce durant l'été, les nombreuses affiches accompagnant sa sortie et les critiques dans l'ensemble positives laissaient espérer mieux qu'une décevante 7ème place au box office en 1ère semaine. Sur Paris, le film a été vu par 30.000 amateurs de films noirs et au total c'est 121.000 Français qui auront été voir le deuxième film d'Olivier Mégaton dans les 308 salles mises à disposition. Un bide retentissant et immérité, car cette oeuvre, même si elle est imparfaite, avait le mérite de mélanger à une ambiance sombre de l'action efficace teintée de psychologie.

Disney a eu beau triompher cet été dans le monde entier avec LILO ET STITCH, les Français ont préféré L'AGE DE GLACE aux délires extra-terrestres du sournois Stitch (2.600.000 pour la Préhistoire en délire contre 1.286.000 tickets pour l'alien fan d'Elvis). On pouvait donc craindre le pire pour la sortie très tardive de PETER PAN 2 : RETOUR AU PAYS IMAGINAIRE. Ce dernier a déjà fait le tour du monde où ses résultats ont été généralement moyens, voire même médiocres. Des résultats à l'image du film, un produit vidéo (sorti in extremis en salles) pour les tous petits à l'effet de somnifère sur les plus grands. Curieusement nos compatriotes ont bien accueilli cette suite venant même en plus grand nombre en deuxième semaine (+12 %). Au total, PETER PAN 2 a conduit 751.000 enfants sur son île enchantée. A Paris, le score est bien moindre avec 110.000 gaillards. Finalement cette production Disney au budget réduit devrait faire chez nous autant que LILO ET STITCH !

Ayons une pensée émue pour Eddie Murphy qui s'étale en splendeur avec PLUTO NASH, un navet kitsch et insipide qui aura fait perdre plus de 90M$ à la Warner rien qu'aux USA ! La sortie française s'est faite dans l'indifférence totale, la promotion autour du film ayant été infime. Murphy s'offre son pire score gaulois (depuis UNE DEFENSE CANON) avec 43.000 entrées France en première semaine. Le film ne parviendra pas au 70.000 entrées. Même les pourtant pathétiques MISTER G et UN VAMPIRE A BROOKLYN avait accueilli plus de spectateurs (respectivement 278.000 et 308.000 spectateurs). Un résultat de sinistre augure pour la carrière future d'Eddie qui a déjà accusé un échec cette année avec l' obsolète blockbuster SHOWTIME.

Du côté des séries B estivales, aucune n'a su créer la surprise. DOG SOLDIERS, série B musclée à l'efficacité stimulante, connaît la même carrière que JASON X avec une quarantaine de salles en moins: les loups garous britanniques ont lacéré 60.000 brebis égarées dans l'hexagone. A Paris, elles ont été 30.000 a se faire dévorer tout cru. Sachant que le film a quasiment été retiré de l'affiche en 3ème semaine, on peut considérer ces chiffres comme définitifs. Dommage.

Film d'action du pauvre à l'esthétique laide et fatigante, REQUIEM avait peu d'atouts pour séduire le public français. Pas étonnant de le voir donc dans les limbes du box office chutant de 65% en deuxième semaine après des débuts déjà catastrophiques. Le film ne devrait pas dépasser les 60.000 entrées en fin de carrière. C'est toujours mieux que les 51.000 entrées de SUEURS (sortis dans 293 salles), que les 29.000 entrées de BLOODY MALLORY (dans 94 salles) ou que les 6.000 entrées des PERCUTES sur 22 écrans. Les plus sarcastiques d'entre vous auront noté que ces films ont de nombreux points communs : ce sont
1/ des films d'action français
2/ des bides
3/ tous de bien piètres films, prétentieux dans leur mise en scène et épouvantables dans leur direction d'acteurs. Devrait-on laisser ce genre aux Américains ou à nos voisins européens (l'Espagne, l'Angleterre ou l'Allemagne ont su s'en tirer bien mieux que nous) ? Attendons la sortie en octobre du prochain Bee Movie , MALEFIQUE, avant de tirer des conclusions trop hâtives.

Toujours du côté des productions françaises, mais dans le domaine du Z cette fois-ci, l'inénarrable Jean Rollin a connu une sortie en salles relativement honnête avec LA FIANCEE DE DRACULA (en comparaison avec celle des DEUX ORPHELINES VAMPIRES). Son distributeur Boomerang distribution lui a trouvé 7 salles en France dont 3 sur la capitale et aura exposé l'affiche du film aux regards de tous dans le métro parisien. La presse (et notamment Libération) ont bien couvert le retour du pape du Z, ce qui est également une première pour Rollin, plutôt habitué au boycott médiatique depuis plusieurs décennies (on se souvient de la sortie exclusive de LA MORTE VIVANTE en 1983 dans la seule salle du Brady). LA FIANCEE DE DRACULA n'a pas pour autant trouvé son public :1.265 spectateurs en 2 semaines, c'est minuscule. Triste.

Petit retour sur la carrière chiffrée de Jean Rollin. Cette "boxographie" ne concerne que la partie fantastique de sa carrière et n'est malheureusement pas exhaustive, les chiffres de ses films étant bien difficiles à trouver. Les entrées ne concernent que Paris et sa périphérie.

LE FRISSONS DES VAMPIRES : 32.756 (1971)
LES DEMONIAQUES : 31.477 (1974)
LES RAISINS DE LA MORT :8.702 (1978) Critique
LEVRES DE SANG : 5.570 (1975)
LA NUIT DES TRAQUES : 5.157 (1980)
LA ROSE DE FER : 4.829 (1972 ou 1973)
FASCINATION :2.522 (1980)
LES DEUX ORPHELINES VAMPIRES : 698 (1997)

Frédéric Mignard aka Zecreep

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com