NEWS SUIVANTES



 NEWS PRECEDENTES



 BOX OFFICE (31/05/02)
   
News de DeVilDead Team publiée dans [Cinéma]
le Vendredi 31 Mai 2002

Mais que se passe-t-il de bien fantastique chez nous actuellement ? Généralement le mois de mai est d'un calme plat peu propice aux films de genre ou aux blockbusters. Pourtant cette année, George Lucas, toujours très calculateur, impose sans grand mal son EPISODE 2. Evénement médiatique plus qu'artistique le film ne pouvait qu'écraser toute concurrence peu armée pour faire face à un tel mastodonte légendaire (des décennies de cultes !). En deuxième semaine le film parvient a attiré un spectateur sur deux sur l'ensemble du territoire. Sa stratégie est payante, mais n'est pas sans limite. En perdant 32% de ses spectateurs en deuxième semaine, le film chute plus vite que LA MENACE FANTOME (en deuxième semaine, 1.368.000 clones ont goutté au sabre laser contre 1.510.000 pour L'EPISODE 1). L'essoufflement était prévisible, mais le film pourra continuer sur sa voie royale pendant quelques semaines encore. Il bénéficie d'une absence de concurrence confondante, jusqu'au 12 juin et la sortie française de SPIDERMAN.

BONES a eu de la chance. Après son bide retentissant aux States où il n'avait pas dépassé les 10M$, ce sympathique hommage à la blaxploitation des années 70 et aux films de croquemitaine de la New Line des années 80 est finalement parvenu à se frayer un chemin dans nos salles. Y-a-t-il fait sa place ? Ca, c'est un autre problème. Les 51.000 fans de Snoop Doggy Dogg ont dû se sentir bien seuls dans les 107 salles projetant le film.

Sorti le même jour, L'INTRUS (DOMESTIC DISTURBANCE) est un thriller familial aussi inutile que plat. La présence de John Travolta, de nouveau star " has been ", a plus servi de repoussoir que d'atout décisif. Pour sa première semaine, 76.000 Français dont 30.000 franciliens ont donné une ultime chance à sa glorieuse majesté des navets. Travolta, c'est quand même LE BON NUMERO, BATTLEFIELD EARTH, LE DESHONNEUR D'ELIZABETH CAMPBELL, PREJUDICE, MICHAEL, PHENOMENE… Excusez du peu.

Autre bide, EMPRISE est probablement l'un des pires pamphlets pro-peine de morts sorti depuis des lustres. Hymne à l'idéologie la plus douteuse et en particulier à la bonne famille intolérante américaine, cette bondieuserie infâme a chuté de 40% de ses entrées en deuxième semaine. Victime comme BONES d'une interdiction lourde (aux moins de 16 ans) et de la concurrence écrasante, il doit faire profil bas avec 110.000 entrées France en deux semaines (dont 50.000 sur la capitale). Le film dépassera avec difficulté les 160.000 entrées France. Bon vent. Aux USA, pour mémoire, ce premier film signé Bill Paxton a dû se contenter d'un score très médiocre de 13M$.

Malgré son début prometteur K-PAX a chuté prématurément. Après trois semaines d'exploitation, il n'est pas parvenu à doubler son score de première semaine. Il a chuté de 121.000 à 43.000 puis 21.000 entrées sur tout le territoire de sa première à sa troisième semaine. Son total définitif devrait avoisiner les 210.000 aliens. Bref, K-PAX, L'HOMME QUI VIENT DE LOIN aurait mieux fait de s'épargner le déplacement.

L'ECHINE DU DIABLE est victime du marasme ambiant. Le gros de ses 71.000 entrées a dû se sentir floué par une bande annonce commerciale trompeuse. Ce joli film fantastique étant plus proche du film d'art et d'essai que du film de genre trépidant, ses entrées ont diminué de manière spectaculaire. En troisième semaine il n'a été vu que par 9.000 hispanophiles en 39 salles contre 42.000 spectateurs en 44 salles pour sa semaine de lancement.

En septième semaine l'animation japonaise fait encore des heureux en dépit du contexte cannois, du soleil et de STAR WARS 2. CHIHIRO a bercé 55.000 grands enfants de plus sur l'Hexagone. Quelle santé, le film compte plus de 1 million de spectateurs France. On est loin des 479.000 spectateurs du pourtant formidablement épique PRINCESSE MONONOKE.

Partons à l'étranger et tout d'abord en Angleterre où on travaille d'arrache-pied à la reconstruction de la production horrifique nationale. DOG SOLDIERS marque le renouveau du cinéma fantastique Britannique. Après THE HOLE et LONG TIME DEAD, les Rosbifs se souviennent enfin qu'ils ont été jadis la patrie d'un cinéma gothique joliment brumeux (les films de la Hammer) et parfois carrément flippant (HELLRAISER). Série B jubilatoire qui perd en originalité ce qu'elle gagne en efficacité, DOG SOLDIERS fait beaucoup parler d'elle actuellement avec un passage remarqué à Bruxelles et un joli score au Royaume Uni avec près de 2.5M€ en trois semaines sur une combinaison d'écrans convenables. On devrait, pour notre part, découvrir cette sanglante attaque de loups-garous en août.

Toujours en Angleterre, UNE VIRE EN ENFER a joliment été re-titré ROADKILL (son titre international étant JOY RIDE). Cela ne l'a pas empêché de dépasser les 3.2M$ en 5 semaines. En comparaison chez nous il a tout juste le million de dollar. Pas mal.

Le thriller érotique est en perte de vitesse depuis de nombreuses années. Après le triomphe de BASIC INSTINCT, les ersatz s'étaient multipliés (SLIVER, JADE, SANG CHAUD POUR MEURTE DE SANG FROID) et les bides ont eu raison du genre. Et bien ce genre est de retour ce mois-ci en Espagne. Les Espagnols ont en effet eu la chance de découvrir en avant première mondiale le sexy thriller FEU DE GLACE (KILLING ME SOFTLY). Il s'agit du premier film américain du cinéaste chinois Chain Kaige (ADIEU MA CONCUBINE, L'EMPEREUR ET L'ASSASSIN). On retrouve dans les rôles principaux deux gloires montantes, Heather "Rollergirl" Graham et Joseph Fiennes. Ce film à la réputation notoire (il joue d'ailleurs à l'Arlésienne aux USA) commence son offensive européenne de manière moyenne avec un million d'euros en 3 semaines. Le film débarquera sur nos écrans la semaine prochaine. Avis aux amateurs.

Toujours en Espagne, on soulignera la sortie plutôt réussie de SESSION 9, petite production horrifique qui se fait toujours attendre sur notre territoire. Le film de Brad Anderson a empoché plus de 600.000 euros en deux semaines. Pas mal.

Aux USA, l'été cinématographique embrase les salles avec les triomphes de SPIDERMAN (330M$ en 4 semaines, incroyable), de STAR WARS 2 (201M$ en 2 semaines), et les débuts très satisfaisants d'INSOMNIA, remake américain d'un film scandinave, avec Al Pacino et Robin Williams (26M$), de SPIRIT : STALLION OF THE CIMARRON, le dernier dessin animé des studios Dreamworks qui galope à 23M$ malgré nombre de critiques assassines, et d'ENOUGH, un thriller surnaturel avec Jennifer Lopez qui parvient à 17M$.

Même l'imbuvable Adrian Lyne (PROPOSITION INDECENTE, LOLITA) revient au succès avec son thriller du pauvre INFIDELE, remake d'un film de Chabrol, avec Richard Gere, Diane Lane et Olivier Martinez. Sur une combinaison de salles honnête (2.400 écrans), le film fait preuve d'une stabilité rare pour le marché américain. Contre toute attente il a déjà engrangé 40M$.

Frédéric Mignard aka Zecreep

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com