DVD (2)

Reviews (2)

DVD Covers

Videos (1)

Posters (1)

Lobby Cards (6)

 FILM INFOS

 Titre original

 CRITTERS

 Année

 1986

 Nationalité

 Etats-Unis

 Réalisation

 Stephen Herek

 Scénario

 Domonic Muir
 Stephen Herek
 Don Keith Opper

 Musique

 David Newman

 Acteurs

 Dee Wallace
 M. Emmet Walsh
 Billy Green Bush
 Don Keith Opper
 Scott Grimes
 Nadine Van der Velde
 Billy Zane
 Ethan Phillips
 Terrence Mann

 

 DVD INFOS

 

Editeur

Format Disque

4 DVD

Durée

82 minutes

Format Image

Format Sonore

English

Francais

Sous-titrages

Francais

 

 SUPPLEMENTS

 •CRITTERS
  • Bandes-annonces
   • Critters
   • Critters 2
   • Critters 3
   • Critters 4
   • Freddy contre Jason
   • Massacre à la Tronçonneuse (2004)
 • CRITTERS 2
 • CRITTERS 3
 • CRITTERS 4

 

 ON AIME

• Des petites bestioles voraces
• Des chasseurs de primes qui tirent sur tout ce qui bouge
• Les 4 films dans la même boîte

 ON N'AIME PAS

• ...

 VIDEOS

 Spot TV

 

 POSTERS

 

 LOBBY CARDS

 Plus de photos

 
 CRITTERS

 

Condamné à être incarcéré dans une prison spatiale, des Crites arrivent à s’échapper en prenant le contrôle d’un vaisseau. Leur fuite les amène à se poser à Grover’s Bend, un petit patelin perdu des Etats-Unis…

Photo : CRITTERS

Les petites créatures de GREMLINS déboulent sur les écrans et c’est un nouveau créneau cinématographique dans lequel s’engouffrent quelques producteurs. Dans le genre petites bestioles dangereuses et rigolardes, on voit donc surgir GHOULIES, MUNCHIES ou bien encore CRITTERS. Mais ce dernier n’est, d’après ses auteurs, pas aussi opportuniste que cela puisque le projet était antérieur au film réalisé par Joe Dante et produit par Steven Spielberg. Roger Corman a des vues sur les boules poilues extraterrestres mais de toutes façons le producteur offre un budget ridicule en vue des ambitions affichées par CRITTERS. C’est finalement New Line qui met la main sur les bestioles inventées par Domonic Muir et qui a vendu le projet à Sho Films.

Photo : CRITTERS

Don Opper, scénariste et acteur, intervient assez tôt sur CRITTERS puisqu’il est justement l’un des associés de Sho Films. Il s’occupe de réécrire légèrement le scénario original de Domonic Muir. Mais après la sortie de GREMLINS, il est décidé, d’après le réalisateur Stephen Herek, de modifier encore le scénario pour gommer quelques séquences qui auraient pu sembler un peu trop proches du film de Joe Dante. Quoi qu’il en soit, il est tout de même évident que si le projet se monte après plusieurs années de gestation, c’est bel et bien en raison du coup de pouce donné par GREMLINS. Car les Crites, petites créatures extraterrestres vicieuses et gloutonnes, sont bel et bien du genre à se marrer tout en vous dévorant ! Cette invasion extraterrestre aurait plutôt tendance à se diriger vers la comédie plutôt que d’essayer de provoquer l’effroi ou l’horreur. Certains passages seront même supprimés de la version finale du film car jugés bien trop violents par le MPAA pour décrocher la classification PG-13 que cherche à obtenir New Line.

Photo : CRITTERS

La terreur extraterrestre de CRITTERS n’a donc rien à voir avec ALIEN. Il ne faudrait pas pour autant minimiser le caractère franchement dangereux des boules de poils de l’espace. Dans ce premier film, sur les quatre réalisés, on les voit de toutes façons assez peu. Ce seront les frères Chiodo qui s’occuperont de donner vie aux créatures, comme sur les autres films, grâce à leur nouvelle société d’effets spéciaux. Bien qu’ils soient spécialisés dans l’animation image par image, le temps et l’argent qui leurs sont alloués ne permettront pas de réaliser de séquences de ce type et il faudra donc se contenter de poupée plus ou moins sophistiquées. La plupart du temps, on les gardera d’ailleurs dans l’ombre et ils ne seront finalement que bien peu à paraître sur l’écran. Ce côté un peu minimaliste, ainsi que la localisation de l’histoire dans un lieu assez restreint (principalement une ferme ou un bowling), ne jouait pas en défaveur du film lors de sa sortie. Maintenant, il faut bien mentionner cet aspect parfois un peu trop minimaliste.

Photo : CRITTERS

Mais ce manque de moyens donne au passage un manque d’ambition à l’ensemble qui évite à CRITTERS d'être pris trop au sérieux. Stephen Herek déroule son histoire à toute allure en débutant assez fort l’histoire dans l’espace avec quelques effets spéciaux pas franchement irréprochables mais qui donnent un parfum sympathique à l’entreprise. CRITTERS ne donne pas l’occasion de s’ennuyer et, en dehors des bestioles agressives, le scénario introduit deux chasseurs de primes en provenance de l’espace. Ces deux personnages s’avèrent peu intelligents, donc très réjouissants, et bien plus destructeurs que leurs petites proies. On constatera au passage que le salut de la petite bourgade viendra en grande partie de personnages un peu bêtes alors que tout le monde se moque de Charlie, l’idiot du village. Le film de Stephen Herek, plutôt amusant, connaîtra rapidement une suite où la plupart des éléments seront bien mieux mis en valeurs pour une histoire finalement très proche de celle du premier film.

Photo : CRITTERSPhoto : CRITTERS

Pour un petit film, CRITTERS se paye tout de même un casting de choix. Dee Wallace-Stone, qui rencontrait un extraterrestre bien plus sympa dans E.T. de Steven Spielberg, joue encore ici une mère de famille. Un rôle qui lui est plutôt coutumier puisque c’était déjà le cas par exemple au tout début de sa carrière cinématographique dans le plus brutal LA COLLINE A DES YEUX ou plus tard dans CUJO. Elle est épaulée par les deux vétérans que sont M. Emmet Walsh et Billy Green Bush. Billy Zane fait aussi l’une de ses premières apparitions et disparaît comme il se doit au fond de l’estomac des vilaines créatures puisque l’acteur est totalement inconnu à ce moment là. Toute aussi inconnue, sa copine dans le film, Nadine Van Der Velde, sera confrontée dans son film suivant aux MUNCHIES.

Photo : CRITTERS

New Line a sorti aux Etats-Unis les quatre films indépendamment. Les différents films étant très inégaux, il était certainement plus logique de proposer une édition regroupant tous les CRITTERS. C’est exactement ce qu’a fait Metropolitan pour la sortie DVD en France. Ainsi, CRITTERS, CRITTERS 2, CRITTERS 3 et CRITTERS 4 sont placés chacun sur un disque mais tous placés dans une même boîte !

Photo : CRITTERS

La copie du film au format cinéma (1.85) est plutôt propre et les défauts de pellicule sont assez rares. Le transfert 16/9 affiche de belles couleurs et une image à la définition très satisfaisante. Le résultat est donc de très bonne qualité hormis quelques tous petits défauts numériques sans grande importance. En raison du grand nombre de séquences se déroulant dans l’obscurité, nous nous attendions au pire et il s’agit d’une très agréable surprise.

Photo : CRITTERS

CRITTERS a fait l’objet d’un nouveau mixage en Dolby Digital 5.1 en partant du mixage stéréo d’origine. Le résultat est très satisfaisant et offre un environnement sonore naturel et qui ne force pas le trait en voulant à tout prix placer des informations tonitruantes sur les canaux arrières. En comparaison, la piste audio française est assez différente. Déjà, l’intégralité de la bande sonore manque de punch et est quasiment toujours localisée à l’avant en dehors de quelques effets qui sont beaucoup plus (trop ?) appuyés par rapport à la version anglaise. Cela créée rapidement un décalage malvenu entre la bande-son centrée sur l’avant et ces effets surdéveloppés.

Photo : CRITTERS

Hormis le fait que les quatre films soient vendus ensemble, chacun des disques ne contient pas de suppléments reliés aux films en eux même. Il faudra donc se contenter d’une très grosse sélection de bandes-annonces. Le premier disque, celui de CRITTERS, reprend ainsi les bandes-annonces des quatre films de la série ainsi que celles de FREDDY CONTRE JASON et du remake de MASSACRE A LA TRONCONNEUSE. Dommage que New Line, éditeur des DVD aux Etats-Unis et producteur original des films, ou même Metropolitan, n’ait pas cherché à déterrer quelques suppléments puisqu’il existe des scènes coupées ou certainement d’autres images qui doivent traîner sur une étagère quelque part.

Photo : CRITTERS

Il y a fort à parier que certains se plaindront qu’on les oblige à acheter CRITTERS 3 et CRITTERS 4 pour obtenir les deux premiers films. Mais après tout, avec son prix attractif, autant se faire l’intégrale même s’il apparaît évident que les deux suites tardives, plus particulièrement le quatrième opus, ne tourneront pas beaucoup après un premier passage dans les lecteurs de DVD !

Antoine Rigaud

MENUS

CRITTERS - Menu DVD CRITTERS - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Science-fiction
Horreur
Extra-terrestre
Comédie

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com