SATURN 3

SATURN 3


SATURN 3 fait partie de ces films que j'ai vus dans ma jeunesse. Bien entendu, j'avais été marqué et l'envie de le redécouvrir en DVD était assez forte. Sans cela, vous verrez en lisant ces lignes que le film est assez étonnant pour qu'on ait envie d'y jeter un oeil curieux.

SATURN 3 apparait sur les écrans en 1980, soit un an après le ALIEN de Ridley Scott. Dès les premières images, on peut se demander s'il n'y aurait pas comme une large inspiration. Le plan du vaisseau qui passe lentement au dessus du spectateur fait lourdement penser à celui du Nostromo. Si on ajoute le succès de STAR WARS quelques années auparavant, on peut se demander si SATURN 3 n'est pas un pur produit de commande. De ceux qui, sans grande originalité, essaient de surfer sur la vague d'un succès ou d'un effet de mode. Dans ce registre, on a parfois du bon et souvent des choses innommables.

Parmi les choses improbables de ce film, on a de quoi s'interroger sur la présence de Stanley Donen à la réalisation. Je n'ai rien contre cet illustre réalisateur. Au contraire, j'adore CHARADE. Mais le monsieur est tout de même plus connu pour ses comédies musicales (SINGIN' IN THE RAIN, ROYAL WEDDING...) que pour ses incursions dans le fantastique. Non pas qu'on lui demande d'organiser un numéro de claquettes avec le robot mais un peu plus de la légèreté et de la maestria dont il avait fait preuve dans le passé auraient été les bienvenues.

Le casting est la grande attraction de ce film. Kirk Douglas dans l'espace. Farrah Fawcett souvent en petite tenue et même à certains moment nue tout court. Et pour terminer, Harvey Keitel en psychopathe libidineux, instructeur d'un robot. Si on avait déjà vu Farrah Fawcett dans un film de science-fiction (LOGAN'S RUN), les deux autres sont, comme le réalisateur, des petits nouveaux dans le genre. Un genre qu'ils ont d'ailleurs préféré éviter par la suite.


SATURN 3 n'est pas un mauvais film. Il intègre des idées sympathiques à l'image du robot qui possède un cerveau organique comme le notre. Sa programmation se faisant ensuite par l'interaction avec un instructeur humain choisi sur le volet. Mais SATURN 3 n'est pas non plus un film génial. La faute sûrement aux costumes et aux décors. Par exemple, les scaphandres de Kirk Douglas et Farrah Fawcett sont ridicules. Il est alors difficile de prendre l'histoire au sérieux. La science-fiction au cinéma nécessite un minimum de subtilité dans le design, surtout si l'on veut développer une ambiance sérieuse. Avec SATURN 3, on touche un peu le fond en ce qui concerne les vaisseaux et même le robot. La façon de filmer et ce problème de design constituent alors l'énorme handicap que traine le film.

Il n'en reste pas moins que la vision de SATURN 3 reste plaisante. Peut être parce qu'en tant que fan de science-fiction, voir Kirk Douglas, Farrah Fawcett et Harvey Keitel dans un environnement spatial est des plus insolite. Sans oublier les accents menaçants et répetitifs de la musique de Elmer Bernstein qui essaye, parfois avec succès, de remonter le niveau des images. Par contre, ce film ne risque pas d'entrer dans le panthéon des plus belles oeuvres du cinéma (et encore moins du fantastique). Un spectacle à réserver aux cinéphiles pour qui le cinéma est un espace de découverte. SATURN 3 en est une assurément...

Le DVD anglais comporte un sous-titrage pour les malentendants. Le film étant assez simple, il nécessite seulement un niveau d'anglais de base (avec un peu de vocabulaire quand même). De plus, l'image est présentée au format cinéma ce qui rend cette version plus attractive que le disque américain. Les plus curieux s'interrogeront sur l'option "TRAILER" sur la photo du menu. Il s'agit en fait d'une publicité pour les DVDs de l'éditeur. Rien à voir avec la bande-annonce du film.

Christophe "Arioch" Lemonnier

 

ON AIME
Situation insolite de voir de tels acteurs dans un film de science-fiction.

ON N'AIME PAS
Le design des costumes et des vaisseaux.
Le transfert vidéo aurait pu être meilleur.


Meilleures scènes

  • Capitaine James et le départ vers Saturn 3
    (Chapitre 2 et 3)
  • Hector
    (Chapitre 8)
Année : 1980

Durée : 84 minutes

Acteurs :
Kirk Douglas
Farrah Fawcett
Harvey Keitel

Réalisateur :
Stanley Donen

Scénario :
Martin Amis

John Barry

Musique :
Elmer Bernstein

Format disque :
Simple Couche

Format Image :

Format sonore :
Anglais : 

La bande-son codée sur 2 canaux est en Mono.

Sous-titrage :
Anglais


Les Suppléments

Aucun

 

Galerie de photos






 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS


 Il y a 4 DVD/HD en DB...

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Science-fiction
Thriller
Robots

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com