ALL NIGHT LONG (http://www.devildead.com)

ALL NIGHT LONG
OORU NAITO RONGU


ALL NIGHT LONG trane une rputation sulfureuse linstar des Guinea Pigs et autre NAKED BLOOD. Flanqu dun "STRONG UNCUT VERSION" sur la jaquette et dun avertissement de Thomas Weisser (auteur de The Japanese Cinema Encyclopedia) dans le livret, nous aurions pu nous attendre un dferlement dimages la limite du soutenable. Ami lecteur ne te laisse pas bluffer par ces accroches.

La premire partie de la trilogie de Katsuya Matsumura (scnariste et ralisateur des trois films) met en scne trois adolescents runis suite lagression dune jeune fille. Leur amiti (?!) naissante se manifestera par lorganisation dune petite sauterie avec leurs petites amies. Il vous reviendra alors sans doute de mmorables souvenirs de week-end foireux entre potes : pizza, Playstation et film de cul sur Canal Plus.

En effet nos trois hros sont de parfaits losers (cest ainsi quils nous sont prsents ds le dbut du film) : checs sociaux et sentimentaux ils en connaissent un rayon. Pendant une bonne partie de lhistoire on nous dcrit leur qute du Saint-Graal : une copine. A cette prilleuse aventure, cest Shiniji Saito qui sen sort le mieux. Il force un petit peu le destin certes, mais une heure du rendez-vous il est sur un petit nuage avec sa toute nouvelle fiance. Cette romance nous vaut un accompagnement musical sirupeux (je cite : I love you, I love you) qui nervera la majorit dentre vous.

Kensuke Suzuki et Tetsuya Tanaka rament comme lancien temps. Prostitue de luxe ou entremetteur expriment, leurs bons plans tombent invitablement leau. Cerise sur le gteau ils se font humilier et glissent lentement vers le point de non retour.

Pendant ce temps on trouve le temps long et on repense la thorie de la relativit (50 minutes ? Jaurais bien pari sur deux heures !). La faute une interprtation souvent limite qui sombre parfois dans des grimaces dignes du COLLEGE FOU FOU FOU. Mention spciale la call-girl de Kensuke qui narrte pas de rire comme une gourde ; on dirait quelle sort tout droit dune cabane perdue au fin fond des U.S.A, possde par un dmon. Exasprant au plus haut point.



Linnommable arrive finalement la dulcine de Shiniji. Et la soire des trois amis se transforme en excursion vengeresse. Matsumura amne alors plutt bien ce retour linstinct animal des protagonistes. Humilis et sans avenir, ils nont plus rien perdre. On arrive au cur du problme dALL NIGHT LONG: jamais le spectateur ne se sent rellement impliqu alors que lon pouvait sattendre un phnomne didentification facile avec trois personnalits bien diffrencies. On reste passif, spectateur mais pas voyeur car il faut bien reconnatre que le film ne mrite pas sa rputation de film extrme. Bref on sennuie du dbut la fin.

Nallez pas croire que je suis un blas de scnes gores et de situations immondes ! Mais les visions senchanent et le film reste plomb de tous les cts. Il peut nous venir lesprit un et si ctait moi ?, classique, mais insuffisant car cest bien la seule rflexion que lon peut avoir en 90 minutes. O est le nihilisme dans tout a ? Il ne suffit pas de proposer un vague scepticisme sur la socit pour utiliser aussitt un concept aussi fort. Je minterroge aussi sur la relative impunit dont jouit Tetsuya (mme sil faut bien reconnatre que son cerveau est flingu vie).

Je pense alors IRREVERSIBLE de Gaspar No qui traite aussi du thme de la vengeance. Ici jamais l'acte ultime n'est justifi et nous sommes amens rflchir en permanence sur nous-mmes. Aurais-je ragi ainsi ? Mon instinct animal le plus primitif l'aurait-il emport sur ma raison ? Alors que Monica Bellucci entre dans le tunnel rouge, nous sentons tous que notre vie peut basculer tout moment. Rien de tout cela dans ALL NIGHT LONG, pourtant on sent une relle intention chez le ralisateur/scnariste. Malheureusement, il y a un manque vident de talent chez lui (ce qui explique peut-tre qu'il en soit resté aux trois parties des ALL NIGHT LONG).

Dun point de vue purement technique cette dition nous propose une piste sonore Dolby Digital 2.0 bien plate et des sous-titres anglais et hollandais (attention il arrive quils passent trop rapidement). Et limage dans tout cela ? Tel le docteur Frankenstein vous vous crierez en observant les arrire-plans : its alive !. La compression est au bas de sa forme et dun plan un autre la qualit passe dhonorable immonde. Finissons sur les bonus : une galerie de photos en slideshow. Merci mais non merci.

Pas assez gore pour combler les fans de sensations fortes ; beaucoup trop long pour un propos relativement simple, ALL NIGHT LONG sadresse uniquement aux plus passionns dentre vous. Annonc comme un classique, la dception fut la hauteur de mon ennui profond ce qui fait dALL NIGHT LONG une uvre largement surestime la lecture des quelques critiques anglaises glanes sur la toile.

Pierre-Yves "Lord Taki" Taczynski

ON AIME
???

ON N'AIME PAS
la bande originale
linterprtation
histoire valable pour un court-mtrage

Meilleures scènes

  • Rien perdre
    (chapitre 7)
Année : 1992

Durée : 90 minutes

Acteurs :
Eisuke Tsunoda
Rysuke Suzuki
Yji Ietomi

Réalisateur :
Katsuya Matsumura

Scénario :
Katsuya Matsumura

Musique :
Iwanaga Tatsunori
Katsuhiko Akiyama

Japan Shock
Format disque :
Simple Couche

Format Image :

Format sonore :
Japonais : 

Sous-titrages :
Anglais
Hollandais

Les Suppléments

  • Galerie de photos (Slideshow)

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Horreur
Drame
Asiatique

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com