DVD (1)

Reviews (2)

DVD Covers (1)

Videos

Posters

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 CHING NU YU HUN

 Autres titres

 ENCHANTING SHADOW, THE

 Année

 1959

 Nationalité

 Hong Kong /  Taiwan

 Réalisation

 Han Hsiang Li

 Scénario

 Yueting Wang
 Songling Pu

 Musique

 Xiangtang Qi
 Min Yao

 Acteurs

 Betty Loh Ti
 Lei Zhao
 Chih-Ching Yang
 Ngai Fung
 Kun Li
 Rhoqing Tang

 

 DVD INFOS

 

Editeur

IVL

Format Disque

Double Couche

Durée

80 minutes

Format Image

Format Sonore

Mandarin

Sous-titrages

English
Chinese
Bahasa

 

 SUPPLEMENTS

 •The Savant - Li Han Hsiang (15mn25)
 • Galerie de photos
 • Affiche
 • Bio/filmographies
  • Betty Loh Ti
  • Chao Lei
  • Yang Chi-Ching
  • Li Han Hsiang
 • Bandes-annonces
  • The Enchanting Shadow
  • The Bride Napping
  • The Three Smiles
  • The Dancing Millionairess
  • The Love Eterne

 

 ON AIME

• Le canevas classique d'une oeuvre délirante

 ON N'AIME PAS

• ...

 THE ENCHANTING SHADOW

 

Faute de trouver une chambre dans une auberge, un étudiant décide d’aller passer la nuit dans un temple abandonné. A cet endroit, il fait la connaissance d’un ermite bourru et adepte du sabre. Mais, la nuit venue, il va aussi faire la rencontre d’une mystérieuse jeune femme…

Photo : ENCHANTING SHADOW, THE

Li Han Hsiang rejoint la Shaw Brothers dans le courant des années 60 et il va très vite s’imposer grâce à des films Huangmeixi, c’est à dire des opéras traditionnels sur grand écran. Bien vite, le cinéaste va recevoir diverses récompenses et la Shaw Brothers va lui confier des budgets de plus en plus imposants pour tourner des films en mandarin. Entre deux grosses productions chantées, il va mettre en scène THE ENCHANTING SHADOW d’après Pu Songling. Au cours du XVIIème siècle, l’écrivain chinois va écrire plus de quatre cent histoires compilées dans un recueil qui sera traduit ou adapté un peu partout dans le monde. Le recueil a la particularité de présenter des histoires, souvent romantiques, de fantômes et autres démons. C’est bien évidemment le côté romantique qui va attirer Li Han Hsiang pour THE ENCHANTING SHADOW qui va se retrouver en compétition lors du Festival de Cannes en 1960. Suite à ce film, à Hong Kong, d’autres vont emprunter la voie éphémère de la romance fantomatique tel que LADY JADE LOCKET. Pourtant, aujourd’hui, THE ENCHANTING SHADOW est avant tout connu pour avoir inspiré HISTOIRES DE FANTOMES CHINOIS réalisé par Ching Siu Tung et produit par Tsui Hark.

Photo : ENCHANTING SHADOW, THE

Bien qu’à cette époque, Li Han Hsiang est spécialisé dans l’opéra filmé, THE ENCHANTING SHADOW n’a rien d’un film musical. Le seul passage qui pourrait s’inspirer directement de ce genre est une très légère chorégraphie chantée par l’ermite de l’histoire. Mais, le film est avant tout un drame romantique en costumes et n’a pas grand chose à voir avec l’épouvante ou l’horreur. Les quelques gouttes de sang ou bien la démoniaque créature du film ne sont finalement que les apparats d’une histoire d’amour qui défie les limites de la vie. Toutefois, le métrage se pare d’une atmosphère étrange appréciable avec des magnifiques décors, pour la plupart en studio, baignés dans la brume ou des éclairages soignés. Visuellement, THE ENCHANTING SHADOW ne déçoit pas bien qu’il soit très éloigné des folies qui seront imposées au récit plusieurs années après dans HISTOIRES DE FANTOMES CHINOIS. Soyez tout de même prévenu que la forme narrative ainsi que la réalisation restent extrêmement posée ce qui donne au film un rythme dénué de frénésie. Il en va de même de l’interprétation, Betty Loh Ti ou Chih-Ching Yang en tête, qui ne laisse pas vraiment de place à la fantaisie en lui préférant une représentation plus rigide des personnages. Notons au passage que King Hu assume ici le poste d’assistant réalisateur, le cinéaste sera d’ailleurs amené plus tard à adapter lui-même les écrits de Pu Songling. Quoi qu’il en soit, THE ENCHANTING SHADOW reste une véritable curiosité cinématographique exposant le surprenant canevas de ce qui deviendra plus tard HISTOIRES DE FANTOMES CHINOIS.

Photo : ENCHANTING SHADOW, THE

THE ENCHANTING SHADOW s’est refait une beauté grâce au DVD. En effet, un travail de restauration a été réalisée pour sa sortie en vidéo. Toutefois, il faudra se rappeler qu’il s’agit d’un film de la Shaw Brothers datant de 1959 et il ne faut donc pas s’attendre à une image aussi éclatante que celles d’autres titres phares du studio chinois. Par endroit, l’image manque de piqué, les contours ne sont pas toujours très net et des défauts de pellicule s’invitent ici ou là. Néanmoins, les couleurs sont bien retranscrites et le rendu général est des plus satisfaisants. La jaquette du DVD indique un transfert au format 2.35 mais il s’agit d’une bourde puisque le film a été filmé en plein cadre à l’origine. C’est d’ailleurs dans un format 1.33 avec transfert 4/3 que le film nous est présenté. Enregistré en mandarin à l’origine, le DVD offre donc cette piste sonore et aucune autre. Toutefois, la bande-son en mono a été nettoyé et on nous propose ici un nouveau mixage en Dolby Digital 5.1. Choix plutôt curieux pour un tel film surtout que l’écoute ne laisse que très peu transparaître une essence 5.1. Rien de très impressionnant mais, en même temps, ce mixage apparaît comme inutile mais cela ne gêne pas vraiment la vision du film.

Photo : ENCHANTING SHADOW, THE

Un petit documentaire donne la parole à différents interlocuteurs qui ont eu l’occasion de travailler avec le réalisateur Li Han Hsiang. On trouve ainsi Ti Lung ou encore Ku Feng qui partagent leurs souvenirs à propos du cinéaste entrecoupés d’extraits de films ainsi que de morceaux d’une interview de Li Han Hsiang datant des années 80. Bien que se trouvant sur le DVD de THE ENCHANTING SHADOW, ce segment vidéo n’évoque jamais le film en question qui s’avère être une œuvre relativement mineure dans l’ensemble de la carrière du cinéaste. Ce petit documentaire est d’ailleurs utilisé sur d’autres titres de la Shaw Brothers mis en scène par le réalisateur. Comme souvent sur les DVD chinois, le supplément titré «Production notes» ressemble plus à un gag qu’à autre chose. En effet, il s’agit d’un écran fixe avec deux phrases en chinois et en anglais. Deux phrases strictement identiques au texte se trouvant sur le verso de la jaquette du DVD. Les biographies du réalisateur et des trois acteurs principaux sont heureusement plus développées. Par contre, la partie «filmographie» n’est pas exhaustive et se cantonne quasi exclusivement à des titres de la Shaw Brothers (bien évidemment commercialisé par l’éditeur du DVD). Pour certains artistes, cela se comprend puisqu’ils ont été employés longuement par le studio chinois. A côté, on pourra encore visionner une petite galerie de photos et un écran avec l’affiche originale. Dans la section dédiée aux bandes-annonces, on retrouve THE ENCHANTING SHADOW à deux reprises. Ainsi, on pourra voir la bande annonce d’époque ou bien une autre réalisée à l’occasion de la sortie de ce titre en DVD. Quatre autres bandes-annonces permettent d’avoir un avant goût d’autres titres dont THE LOVE ETERNE réalisé par Li Han Hsiang. Faites tout de même attention, il s'agit d'un DVD localisé en Zone 3 et, de ce fait, il ne fonctionnera pas sur les lecteurs français (à moins qu'il soit modifié ou qu'il y ait une modification à faire à la télécommande pour passer ce souci).

Antoine Rigaud

MENUS

ENCHANTING SHADOW, THE - Menu DVD ENCHANTING SHADOW, THE - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Drame
Fantôme
Asiatique

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com