APPARENCES
WHAT LIES BENEATH


Les Spencer se retrouvent seuls dans leur maison après que leur fille soit partie poursuivre ses études à la fac. Norman est un scientifique qui consacre une énorme partie de son temps à son projet. Sa femme, délaissée, est le témoin d'étranges phénomènes... APPARENCES fait partie de la vague de films issus du succès de SIXIEME SENS. Des films d'épouvante évitant de forcer sur les effets et que je qualifierais, pour la plupart d'entre eux, de films d'horreur familiaux.

Rien de plus amusant que de regarder une Featurette après s'être enfilé un film qui n'a rien d'extraordinaire. On appréciera la modestie avant même de la regarder grâce à son titre : La réalisation du thriller parfait. Rien que ça dis-donc... On ne pourra s'empêcher de sourire ensuite à entendre les différents intervenants nous dire qu'ils ont fait le film qu'aurait fait un Alfred Hitchcock à l'ère du numérique. Que ne ferait-on pas pour vendre un film. Malheureusement, le film est déjà bien vendu et ce n'est plus la peine d'essayer de nous convaincre...

Le fait que nous ayons vu PSYCHOSE III le jour précédent nous a ramené pas mal de souvenirs en mémoire à propos d'Alfred Hitchcock. Et lors du visionnage de APPARENCES, il nous est paru clairement que l'ombre du grand réalisateur plane sur ce film. Que ce soit la musique inspirée ouvertement de la partition de Bernard Herrmann pour PSYCHOSE, des effets purement visuels (le rideau de douche...) ou même le scénario qui lorgne, à un moment, du côté de FENETRE SUR COUR et bien d'autres films. Seulement, Robert Zemeckis n'a certainement pas, même si il le croit, la subtilité nécessaire pour huiler une telle mécanique. C'est bien tout le contraire qui se produit. Très rapidement, les ficelles sont tellement palpables que les séquences suivantes en deviennent prévisibles. Impossible dès ce moment d'entrer dans l'histoire ou de s'immerger dans l'atmosphère de celle-ci. Là où d'autres jouent avec les clichés, APPARENCES les aligne avec un sérieux imperturbable. Ainsi, passées les trente premières minutes, qui réussissent à nous mener en bateau, le film retombe rapidement dans le déjà vu et fait. Etant donné le budget consacré à la réalisation du film, le résultat est quoi qu'il arrive regardable et n'a rien de nul. Ne nous méprenons pas ! Mais pour un film censé faire peur, APPARENCES ne vous fera sursauter qu'en agitant quelque chose, au moment où vous vous y attendrez le moins, avec le maximum de bruit. Le summum étant atteint lors d'un affrontement final assez risible. Pour la finesse, passez votre chemin. APPARENCES aurait gagné en sobriété seulement le réalisateur ne peut s'empêcher de mettre des effets spéciaux partout, même là où ne le voit pas (on découvre pas mal de ces plans en écoutant le commentaire audio).


Avec l'impossibilité de changer les langues ou les sous-titrages en cours de lecture, un petit problème se pose. En effet, si votre lecteur est mal configuré, vous ne pourrez pas bénéficier du sous-titrage sur le commentaire audio. Dans les menus, rien ne permet de les choisir et le disque se contente de tester votre lecteur pour connaître les langues par défaut. Quant au contenu, le réalisateur et les deux producteurs défendent leur point de vue, parlent bien entendu de Alfred Hitchcock et bien sûr de la technique. On y apprend d'ailleurs qu'il est assez difficile de trouver un scénario qui puisse tromper le public puisque celui-ci se trouve déjà en terrain connu. Tiens donc ? Et concernant le final du film, il s'agit d'après eux d'une véritable leçon de cinéma. Du point de vue de l'efficacité, c'est certainement le cas mais en utilisant les vieilles ficelles, on finit par justement provoquer le contraire de ce qui était prévu. Mais ça... Alors que la Featurette et le commentaire audio sont sous-titrés, les biographies elles n'ont pas été traduites. On excusera l'éditeur qui se trouvait face à une vingtaine de textes composés chacun de plusieurs écrans. Ce sont d'ailleurs les seules choses qui n'ont pas été traduites sur ce DVD.

Le DVD de APPARENCES est réussi techniquement que ce soit pour l'image, le son ou les suppléments. Il n'y a pas de doute. On aimerait simplement pouvoir dire la même chose du film. Avant de vous quitter, je vous suggère de bien regarder la toute dernière seconde du film juste avant le générique de fin. Aucun des trois interlocuteurs n'en parle dans le commentaire audio mais lors du fondu final, on peut voir apparaître un visage.

Christophe "Arioch" Lemonnier

ON AIME
La qualité du disque

ON N'AIME PAS
Film trop prévisible

Meilleures scènes

  • Une apparition inquiétante
    (Chapitre 8 [0'37'24])
  • En apnéé dans une baignoire
    (Chapitre 20)
Année : 2000

Durée : 124 minutes

Acteurs :
Harrison Ford
Michelle Pfeiffer
Diana Scarwid
Amber Valletta
Joe Morton
James Remar
Miranda Otto

Réalisateur :
Robert Zemeckis

Scénario :
Sarah Kernochan
Clark Gregg

Musique :
Alan Silvestri

Format disque :
Double Couche

Format Image :

Format sonore :
Anglais : 
Français : 

Sous-titrage :
Anglais
Français
Néerlandais
Grec

Les Suppléments

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Horreur
Thriller

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com