DVD (5)

Reviews (6)

DVD Covers (1)

Videos (1)

Posters

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 NEMESIS

 Année

 1993

 Nationalité

 Etats-Unis

 Réalisation

 Albert Pyun

 Scénario

 Rebecca Charles

 Musique

 Michel Rubini

 Acteurs

 Olivier Gruner
 Tim Thomerson
 Deborah Shelton
 Brion James
 Cary-Hiroyuki Tagawa
 Yuji Ukimoto
 Nicholas Guest
 Meryl Kennedy
 Vince Klyn
 Thomas Jane
 Thom Matthews
 Marjean Holden
 Jennifer Gatti

 

 DVD INFOS

 

Editeur

Format Disque

Blu-Ray (Double Couche)

Durée

96 minutes

Format Image

Format Sonore

English

Francais

Sous-titrages

Francais

 

 SUPPLEMENTS

 •NEMESIS
  • Featurette de Nemesis
 • MEAN GUNS
  • Interview de Christophe Lambert (12mn)

 

 ON AIME

• Deux films d'Albert Pyun pour le prix d'un
• L'image au format large 2.35
• Des scènes d'action très énergiques

 ON N'AIME PAS

• Du spectacle parfois inégal et brouillon

 VIDEOS

 Bande-annonce

 
 NEMESIS / MEAN GUNS

 

Dans le futur, des robots renégats sont pourchassés par les autorités. Alex est l’un des policiers qui traquent ces robots à apparence humaine. Son ultime mission va le mener à se questionner sur son humanité alors qu’un complot d’envergure menace le monde...

Photo : NEMESIS / MEAN GUNS

Au début des années 90, Albert Pyun a déjà mis en boîte pas mal de petites productions naviguant entre Série B et cinéma Bis. Très orienté vers l’action, le cinéaste oeuvre assez souvent dans le domaine du Fantastique et ce dès son premier long-métrage, L’EPEE SAUVAGE. Pour NEMESIS, Albert Pyun mixe des éléments qu’il a déjà eu l’occasion de travailler avec LE DERNIER MISSILE et CYBORG. Comme souvent dans ses films, l’intrigue s’éparpille et fourmille de situations et personnages un peu incongrus. Le temps, par exemple, de découvrir Thomas Jane dans l’un de ses premiers rôles dont l’utilité n’apporte rien de très pertinent à cette histoire de chasse aux robots par un héros lui-même grandement cybernétique. Très vite, il n’est pas permis de douter, NEMESIS s’inspire ouvertement d’un amalgame de références cinématographiques. Tour à tour, on pense fortement à BLADE RUNNER, TERMINATOR, ROBOCOP et même au plus ancien LES RESCAPES DU FUTUR. On croise encore quelques idées issues de TOTAL RECALL et de NEW YORK 1997. Albert Pyun recycle mais il s’affranchit du statut de simple copieur de par son style. Une marque de fabrique que l’on retrouve dans la plupart de ses films dont l’action prépondérante se voit ponctuée de passages réflexifs très inattendus. Pour faire une analogie, ce serait un peu comme la rencontre d’Ingmar Bergman et de John Woo avec les moyens financiers d’une production fauchée. Autant dire qu’on ne peut être indifférent à ce NEMESIS très inégal mais aussi, compte tenu des moyens mis en oeuvre, extrêmement soigné par un Albert Pyun passionné par l’image cinématographique ! Cela se ressent d’emblée dans son approche visuelle et dans la composition imposante d’un format large, type CinémaScope. Evidemment, tout ne fonctionne pas vraiment ! Certains effets spéciaux se montrent pour le moins défaillants comme le climax final, animé image par image et dont le résultat laisse perplexe. Toutefois, NEMESIS ménage quelques passages mémorables comme des affrontements explosifs à l’instar de la chute d’une tour de grande taille alors que deux cascadeurs se pressent pour ne pas être ensevelis ! Car il est bon de rappeler que si aujourd’hui les effets numériques rendent tout possible, paradoxalement cela donne un résultat auquel on ne croit plus vraiment. NEMESIS a le mérite de nous rappeler que le cinéma à l’ancienne, même dans le domaine d’une série B peu fortunée, explosait réellement à l’écran !

Photo : NEMESIS / MEAN GUNS

Ce film aligne aussi à l’écran quelques grandes gueules du cinéma de genre. Tim Thomerson, Cary-Hiroyuki Tanaka ou encore Brion James donnent la réplique au débutant Olivier Gruner et à la playmate Deborah Shelton. On peut encore y croiser le géant Sven-Ole Thorsen qui sera trucidé dans une séquence absurde et donc forcément géniale ! Voilà qui donne un aspect plus que sympathique au final de cette oeuvre un peu boiteuse mais qui va tout de même générer trois suites produites pour le marché de la vidéo.

Photo : NEMESIS / MEAN GUNS

Metropolitan distribue de manière assez surprenante NEMESIS en DVD mais aussi en Blu-ray. Nous avions déjà chroniqué un disque haute définition du film qui venait d’Allemagne. L’édition française ne reprend pas les deux montages alternatifs ainsi que la pléthore de suppléments. A la place, l’éditeur fait le choix de nous offrir un second film d’Albert Pyun sur la même galette. De quoi donner une seconde preuve de la singularité du cinéaste. Dans MEAN GUNS, on assiste à un jeu de massacre frénétique entre des gangsters et des tueurs enfermés dans une prison par un maître de jeu qui les fait s’entre-tuer pour deux valises pleines de billets ! Un véritable carnage pour lequel Albert Pyun déforme le temps, alternant l’urgence des affrontements avec des échanges verbeux, le tout sur une bande-son salsa et mambo assez incongrue... Même l’image, tournée en format large et avec une anamorphose exacerbée a de quoi surprendre !

Justement, l’image, parlons-en puisque les deux films sont sur un même Blu-ray. Les tons froids et limite surexposés de MEAN GUNS tranchent avec l’image bien plus chaude de NEMESIS. Dans les deux cas, l’éditeur nous présente de très jolis transferts 1080p/24 au format large respecté. Il est bon de le souligner puisqu’il n’était pas forcément possible de voir ces deux films autrement que dans des versions recadrées jusqu’ici, particulièrement en France ! Les pistes sonores se montrent un peu moins impressionnantes mais se montrent très agréables. Dans les deux cas, il s’agit de pistes audio en Stéréo, et même en surround pour les versions originales sous-titrées. Coté audio/vidéo, c’est du très bon boulot !

Déjà évoqué, les suppléments se montrent plus simplistes, particulièrement pour NEMESIS. On retrouve seulement une petite Featurette d’époque. Une poignée de minutes où l’on découvre en interview quelques intervenants ayant travaillé sur le film mais aussi des images de tournage. Cela s’avère au final plutôt sympathique ! Mais le plus intéressant, c’est une interview de Christophe Lambert. L’éditeur a enregistré spécialement pour l’occasion les souvenirs du comédien français qui se montre ici toujours aussi attachant. Au gré de quelques anecdotes, il évoque Albert Pyun avec passion, faisant une véritable déclaration d’amour au cinéaste !

Antoine Rigaud

MENUS

NEMESIS / MEAN GUNS - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS


 Il y a 5 DVD/HD en DB...

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Science-fiction
Action
Robots

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com