DVD (2)

Reviews (2)

DVD Covers

Videos (1)

Posters

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 BUQUE MALDITO, EL

 Autres titres

 MONDE DES MORTS-VIVANTS, LE
 GHOST SHIPS OF THE BLIND DEAD
 GHOST GALLEON, THE
 HORROR OF THE ZOMBIES

 Année

 1974

 Nationalité

 Espagne

 Réalisation

 Amando de Ossorio

 Scénario

 Amando de Ossorio

 Musique

 Anton Garcia Abril

 Acteurs

 Maria Perschy
 Jack Taylor
 Barbara Rey
 Carlos Lemos
 Manuel de Blas
 Blanca Estrada
 Margarita Merino

 

 DVD INFOS

 

Editeur

Blue Underground

Format Disque

5 DVD

Durée

90 minutes

Format Image

Format Sonore

Spanish

English

Sous-titrages

English

 

 SUPPLEMENTS

 •THE BLIND DEAD COLLECTION
  • TOMBS OF THE BLIND DEAD
  • RETURN OF THE EVIL DEAD
  • THE GHOST GALLEON
   • Bandes annonces
    • Originale
    • Américaine
   • Galerie de photos
   • Spot télé
   • Spots radio (2)
  • NIGHT OF THE SEAGULL

 

 ON AIME

• Le sens artistique de De Ossorio

 ON N'AIME PAS

• Un film confus
• Le manque d’ambiance
• Les clichés ambulants que sont les personnages
• Le manque d’intérêt du réalisateur pour son film

 FORUM

Donnez-nous votre avis et discuter du film dans notre Forum. Pour cela, cliquez sur
SUJET CONSACRE AU FILM SUR LE FORUM
 

 VIDEOS

 Bande-annonce

 
 THE GHOST GALLEON

 LE MONDE DES MORTS-VIVANTS

Kathy, un jeune mannequin, a disparu. En faisant des recherches, sa colocataire Noémie découvre que son amie a été envoyée en croisière pour une séance photo dont elle n'est toujours pas revenue. Afin de calmer ses craintes, une photographe décide de l’emmener en mer mais un mystérieux navire se trouve au point de rendez-vous. Kathy et sa photographe ont cette fois disparu pour de bon.

Photo : GHOST GALLEON, THE (LE MONDE DES MORTS-VIVANTS)

Autant le dire tout de suite, ici, on sombre dans la médiocrité la plus consternante. L’histoire n’a ni queue ni tête, à commencer par le navire maudit. Cette fois, point de tombeaux centenaires ni de montures diaboliques en vue. Tel Dracula, les Templiers reposent dans des cercueils d’où ils sortent toutes les nuits à la recherche de victimes. Sauf qu’en mer, il ne doit pas y en avoir énormément et ce manque d’entraînement est sans doute la raison principale de la léthargie totale de nos morts vivants. Une femme seule ne leur présente aucune difficulté mais face à plusieurs personnes, ils deviennent doux et dociles comme de petits agneaux. On les aura connus autrement plus agressifs et dignes…

Photo : GHOST GALLEON, THE (LE MONDE DES MORTS-VIVANTS)

Un autre problème provient de l’illogisme du comportement des personnages. Lorsque le navire heurte le hors-bord où se trouvent Kathy et Lorena, cette dernière monte à bord. Après avoir passé la nuit seule, sur une mer déserte, dans un sommeil profond nullement mis en cause par l’incertitude de leur sauvetage, Kathy monte à son tour. Aucunement affectée par la disparition de son amie, elle s’installe pour écouter la radio, comme le ferait n’importe qui. Frustrant à un point où le spectateur jubile quand elle se fait agresser rien que pour pouvoir savourer enfin quelques minutes d’action. Mais l’enthousiasme retombe vite quand on se rend compte que mis à part la démise d’un des mannequins, les autres meurtres se déroulent hors champ privant le spectateur de véritable choc visuel.

Photo : GHOST GALLEON, THE (LE MONDE DES MORTS-VIVANTS)

Pendant ce temps-là et sur la terre ferme, Noémie est retenue contre son gré par les gens qui lui ont offert son aide pour retrouver son amie (?). Elle subit même un viol ce qui ne l’empêche pas de partir en mer en toute confiance avec ces gens peu recommandables (?!). Enfin, l’équipe de secours douteuse arrive jusqu’au navire maudit à leur tour, non sans exprimer beaucoup d’étonnement devant la brume mystérieuse qui tombe soudain. Et comme nous nous trouvons dans l’espace-temps des Templiers, le jour se transforme en nuit en un clin d’oeil, et inversement. Ce qui aurait pu instaurer une ambiance irréelle et menaçante ne fait qu’éveiller la perplexité chez le spectateur qui se dit que le monteur devait être aveugle pour laisser passer ces incroyables erreurs de continuité.

Photo : GHOST GALLEON, THE (LE MONDE DES MORTS-VIVANTS)

Notre attention se réveille en soubresauts devant quelques très belles images à bord du navire maudit. D’accord, de loin, ce n’est qu’une maquette de la taille d’une boîte d’allumettes voguant doucement dans une bassine d’eau mais de près le navire est, il faut le reconnaitre, plutôt réussi. Construit en vieux bois qui craque au moindre mouvement, orné de voiles tombant en lambeaux et baigné d’une lumière bleue du plus bel effet, on se laisse prendre par l’ambiance soudain mystérieuse mais on aurait dû savoir que ça n’allait pas durer.

Photo : GHOST GALLEON, THE (LE MONDE DES MORTS-VIVANTS)

Le film oscille sans cesse entre attrayant et franchement ennuyeux. Juste au moment où cela commence à devenir bien, c’est reparti pour des dialogues interminables et sans âme proférés par des acteurs qui donnent envie de balancer du poisson pourri sur l’écran. Les mannequins sont exemplaires de vacuité, une brise (marine) fraîche soufflant allégrement entre leurs oreilles. Le Professeur est là pour proposer des théories quant aux évènements étranges, mais le pauvre homme donne juste envie de lui hurler dessus tant ses nombreux propos sont hallucinants de débilités. Même les filles peu vêtues ont du mal à retenir notre attention, et on a l’impression que le film avance plus lentement que les Templiers eux-mêmes ce qui produit l’effet assez étonnant de se trouver soi-même dans un espace-temps parallèle. On aimerait même que les morts vivants avancent un peu plus vite pour nous libérer de ce ramassis de personnages aussi consistants qu’une feuille de papyrus.

Photo : GHOST GALLEON, THE (LE MONDE DES MORTS-VIVANTS)

Pour ajouter un peu plus d’exotisme, Noémie a soudain des souvenirs d’une relation ambiguë avec Kathy. Tiens, mais c’est exactement comme le flash-back entre Betty et Virginia dans LA REVOLTE DES MORTS-VIVANTS ! Et bien sûr, les Templiers ne vont pas tarder à interrompre les douces rêveries de la demoiselle parce qu’il faut bien justifier leur présence. La niaiserie atteint ici son comble et la séquence devient carrément embarrassante pour le réalisateur qui a recours à autant de gratuité évidente pour tenter de retenir l’attention de son public. A cet instant précis, le spectateur est déjà perché sur le bord du navire, prêt à se jeter à l'eau pour se noyer lui-même plutôt que d’assister au naufrage assuré des Templiers aveugles.

Photo : GHOST GALLEON, THE (LE MONDE DES MORTS-VIVANTS)

Après environ une heure de film, on a droit à l’obligatoire explication de la présence des Templiers ce qui ne nous apprend rien que l’on ne savait pas déjà et de toute façon, on a juste envie que cela se termine. Notre souhait ne sera exaucé qu’une demi-heure plus tard et malgré un dénouement dans l’esprit impardonnable de ce qui précède, le film se clôt sur les Templiers sortant des flots, une image si marquante et impressionnante qu’il est impossible que Ken Wiederhorn ne s’en soit pas inspiré pour son COMMANDO DES MORTS-VIVANTS mis en boîte quelques années après. Un final qui rehausse nettement le niveau et vaut à lui seul le visionnage.

Photo : GHOST GALLEON, THE (LE MONDE DES MORTS-VIVANTS)

Au risque de se répéter, par rapport aux critiques des autres disques du coffret, il n’y a toujours pas grand chose à reprocher au son et à l’image. Contrairement aux deux premiers films, il n’existe pour LE MONDE DES MORTS-VIVANTS qu’un seul montage, présenté en anglais ou en espagnol sous-titré anglais. Le mono d’origine ne grésille pas et il n’existe aucune différence entre le niveau des dialogues et celui de la musique ou des bruitages, ce qui est toujours appréciable.

Photo : GHOST GALLEON, THE (LE MONDE DES MORTS-VIVANTS)

L’image est encore une fois bien mise en valeur grâce aux couleurs et aux contrastes impeccables. Les scènes de nuit à bord du navire sont particulièrement réussies, contrairement à celles du début sur la terre ferme, qui ne présentent strictement aucun intérêt au niveau de la mise en scène. Lors des passages nocturnes et embrumées, quelques petits soucis négligeables sont visibles en raison de la difficulté retranscrire de telles scènes.

Photo : GHOST GALLEON, THE (LE MONDE DES MORTS-VIVANTS)

Les suppléments sont toujours similaires à ceux des deux premiers films du coffret avec juste une petite différence ici sous la forme de Spots radio et télé. La galerie d’images est sympathique mais peu fournie. Les bandes annonces, originales et américaines, s’avèrent plus excitantes que le film lui-même car exemptes de longueurs. Le spot télé n’est pas très long mais promet un film à l’ambiance envoûtante malheureusement démentie par le résultat final. Les deux spots radio durent respectivement 30 et 60 secondes. Ils sont narrés par une voix caverneuse accompagnée de chants grégoriens, de grognements et de cris féminins. Drôlement efficaces !

Photo : GHOST GALLEON, THE (LE MONDE DES MORTS-VIVANTS)

Très inégal, ce MONDE DES MORTS VIVANTS reste avant tout une curiosité pour les fans qui risque cependant de provoquer de fortes somnolences. Heureusement, il reste encore un épisode à se mettre sous la dent et celui-ci s'avère également le plus abouti à tous les niveaux.

Marija Nielsen

MENUS

GHOST GALLEON, THE (LE MONDE DES MORTS-VIVANTS) - Menu DVD GHOST GALLEON, THE (LE MONDE DES MORTS-VIVANTS) - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Horreur
Zombie

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com