DVD (4)

Reviews (2)

DVD Covers

Videos

Posters

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 BLOOD OF FU MANCHU, THE

 Année

 1968

 Nationalité

 Espagne /  Allemagne /  Angleterre

 Réalisation

 Jesus Franco

 Scénario

 Harry Alan Towers

 Musique

 Daniel White

 Acteurs

 Christopher Lee
 Tsai Chin
 Maria Rohm
 Howard Marion Crawford
 Frances Kahn
 Isaura de Oliveira
 Richard Greene
 Götz George
 Ricardo Palacios
 Shirley Eaton
 Loni Von Freidl

 Adapté d'une oeuvre originale de :

 Sax Rohmer

 

 DVD INFOS

 

Editeur

Blue Underground

Format Disque

Double Couche

Durée

93 minutes

Format Image

Format Sonore

English

Sous-titrages

Aucun

 

 SUPPLEMENTS

 •The Rise of Fu Manchu (15mn)
Interviews de Jess Franco, Harry Alan Towers, Christopher Lee, Tsai Chin et Shirley Eaton
 • Bandes annonces
  • Internationale
  • Américaine
 • Galerie de photos
 • The facts of Fu Manchu : essai sur Fu Manchu
 • Biographies
  • Christopher Lee
  • Jess Franco

 

 ON AIME

• Christopher Lee magnifique
• Le grain de folie de Jess Franco
• Menus superbes

 ON N'AIME PAS

• Des lenteurs dans le scénario

 BLOOD OF FU MANCHU

 

Caché dans la forêt amazonienne, Fu Manchu, accompagné de sa fille, œuvre toujours à la destruction de l’Occident. Il lève une armée de jeunes femmes qu’il maintient prisonnières, prêtes à déclencher sa nouvelle arme où bon lui semble : elles sont porteuses d’un poison qui se répand par le baiser. C’est Nayland Smith, ennemi juré de Fu Manchu qui fait le premier les frais du baiser de la mort. Rendu aveugle par le poison, il s’attend à mourir dans les prochains jours. Il se rend, accompagné de son fidèle Petrie en expédition sur les traces du Chinois diabolique, dans une contrée ravagée par les bandits, où règnent la corruption et la loi du plus fort. Là l’attendent Carl Jansen, un mercenaire envoyé par Smith, et Ursula Wagner, dont l’oncle a été tué par Fu Manchu. Ils partent à l’assaut de la cachette de ce dernier.

Photo : BLOOD OF FU MANCHU

Jess Franco s’empare en 1968 du personnage mythique crée par Sax Rohmer au début du siècle. Ayant profondément évolué sous la plume de son auteur, le diabolique docteur a subi de nombreuses modifications lors des diverses adaptations cinématographiques. C’est sous les traits de Boris Karloff que le personnage prend toute sa dimension en 1932. Puis, après le cinéma, c’est la télé, la bande dessinée, d’autres romanciers qui s’approprient le type du chinois maléfique dans des déclinaisons plus ou moins ressemblantes. Même Sax Rohmer donne à Fu Manchu son pendant féminin, Sumuru, qui génère elle-même des adaptations cinématographiques : MILLION EYES OF SUMURU, SEVEN SECRETS OF SUMURU et SUMURU, la dernière en date, réalisée en 2003 par Darrell Roodt et produite par… Harry Alan Towers !

Photo : BLOOD OF FU MANCHU

Car c’est bien Harry Alan Towers qui revigore le mythe Fu Manchu en 1965 avec le réalisateur Don Sharp et l’interprétation mémorable de Christopher Lee. Harry Alan Towers a acheté les droits des romans de Sax Rohmer et recompose sur cette trame de nouveaux scénarios, mêlant tous les ingrédients des romans et nouvelles mettant en scène le super méchant. Après trois adaptations, c’est donc à Franco que Towers confie le soin de réaliser deux nouveaux épisodes (les deux derniers) de sa série. Et le réalisateur de GRETA LA TORTIONNAIRE DE WREDE et de LA COMTESSE NOIRE, créateur du Dr. Orloff semble avancer en terrain connu ; en effet il y a entre l’univers créé par Sax Rohmer et celui de Franco de multiples cross-over possibles, qu’il s’agisse du personnage maléfique, de son accompagnatrice, des clichés du film d’aventure (la jungle, les bandits sans foi ni loi…). On retrouve même dans THE BLOOD OF FU MANCHU la prison de femmes ! Bien sûr, la torture, la violence, ou même la jungle sont de "carton pâte", ce qui induit, et cela fait partie de l’univers de Franco, une forte distanciation, un second degré toujours présent et assumé aux yeux du spectateur.

Photo : BLOOD OF FU MANCHU

Le film recèle d'autant de moments d’entertainment, où le comique est provoqué soit par les personnages décalés du Dr. Petrie (le narrateur dans les romans de Sax Rohmer) aux bandits, soit par des situations parodiques tout à fait savoureuses : Fu Manchu ayant annoncé son intention de dominer le monde présente alors sa nouvelle arme à ses ennemis, un laboratoire dans lequel ses prisonnières, très légèrement vêtues, confectionnent le poison dans des grandes éprouvettes. C’est dans ces instants de caricature du film d’aventure ou du film d’espionnage que le film trouve son intérêt, captive le spectateur. C’est pourtant aussi, paradoxalement, ce qui fait sa relative pauvreté : Harry Alan Towers se contente de ces bons moments et la tâche la plus lourde du scénario est de les relier ensemble sans une véritable trame, une véritable tension dramatique, ce qui fait cruellement défaut.

Photo : BLOOD OF FU MANCHU

Des faiblesses dans les choix scénaristiques donc, qui se répercutent dans le rythme narratif et dans la réalisation. Il faut alors l’interprétation de Christopher Lee pour maintenir un intérêt soutenu chez le spectateur : impassible, planifiant la destruction du monde civilisé sans un cillement, Christopher Lee a donné dans les cinq productions l’image la plus mémorable de Fu Manchu. Il est dans ce quatrième opus une nouvelle fois épaulé par Tsai Chin (qui joue la fille de Fu Manchu, Lin Tang et apparaît dans ON NE VIT QUE DEUX FOIS) et par Howard Marion Crawford (le sympathique Dr. Petrie ; à signaler qu’il a incarné le Dr Watson, dont Petrie est la copie exacte, dans une série télévisée de 1954 !).

Photo : BLOOD OF FU MANCHUPhoto : BLOOD OF FU MANCHU

Si les rôles ont généralement été tenus fidèlement durant les cinq épisodes de la série, il n’en a pas été de même pour celui de Nayland Smith, cette fois-ci interprété par Richard Greene (après Nigel Green et Douglas Wilmer). Mais la partition de l’ennemi juré de Fu Manchu est réduite, dans ce nouvel épisode, au strict minimum : Smith subit le baiser de la mort dès le début et il reste alité jusqu’à la conclusion du film. A part pour ce rôle, c’est toute l’équipe de Towers qui vient prêter main forte encore une fois : Maria Rohm (HOUSE OF A THOUSAND DOLLS, VENGEANCE OF FU MANCHU, produits par Harry Alan Towers, ainsi que dans VENUS IN FURS et 99 WOMEN de Franco), Shirley Eaton (qui joue Sumuru dans les deux épisodes de 1967 et 69) ou Manuel Merino à la photographie. Comme à l’accoutumée, Jess Franco fait appel à Daniel White pour la musique qui réussit d’ailleurs une partition de très bonne facture, collant idéalement à la tonalité parodique du film.

Photo : BLOOD OF FU MANCHU

Le DVD édité par Blue Underground sort soit en DVD simple soit inclus dans le coffret Christopher Lee, collection contenant CIRCUS OF FEAR, THE BLOODY JUDGE et CASTLE OF FU MANCHU, tous trois produits par Harry Alan Towers et mettant en scène l’immense Christopher Lee.

Photo : BLOOD OF FU MANCHU

Le soin apporté à cette édition est vraiment très impressionnant. Le disque surpasse en qualité et en richesse éditoriale l’édition du premier opus (LE MASQUE DE FU MANCHU) chez Studio Canal, qui doit ressortir à la fin du mois d’octobre 2003 chez Momentum en Angleterre accompagné du deuxième et troisième épisodes (LES 13 FIANCEES DE FU MANCHU et VENGEANCE OF FU MANCHU). Les menus sont de toute beauté.

Photo : BLOOD OF FU MANCHU

L’image est très propre, avec de très rares défauts : tout dépend de la source choisie ; dans la première séquence, certains plans proviennent manifestement d’une source altérée et sont très granuleux, à la limite du flou, ce qui tranche nettement avec la qualité des plans qui suivent dans lesquels la photographie est rendue parfaitement, et les couleurs sont chatoyantes. Elle est au format 1.66:1 et compatible 16/9ème. Le son est acceptable en mono 2.0. A noter que le disque est codé toutes zones et donc visible par tous, si ce n’est la barrière de la langue qui peut repousser les réfractaires à la version originale anglaise non sous-titrée.

Photo : BLOOD OF FU MANCHU

Le disque, outre ses qualités, est de plus très fourni en bonus divers : deux bandes annonces, les filmographies de Christopher Lee et de Jess Franco, un livret, reproduisant l’affiche américaine et incluant une introduction de Tim Lucas de Video Watchdog. Et ce n’est pas tout... La galerie de photos est assez fournie : six affiches et trente-six photographies, parmi lesquelles certaines font état de scènes coupées, dont une où la belle Maria Rohm était torturée par ses geôliers. Le morceau de choix est bien entendu l’interview croisée des différents participants au film, mais aussi l’essai en format texte sur le personnage de Fu Manchu, qui regorge d’informations.

Photo : BLOOD OF FU MANCHU

Jess Franco réussit honorablement à continuer la série des Fu Manchu : il faut dire que l’univers très B.D. et second degré créé par Sax Rohmer lui convient à merveille. Cependant, le film souffre de lacunes scénaristiques évidentes. On retiendra l’interprétation de Christopher Lee, égal à lui-même, c’est à dire génial, et une excellente édition DVD.

Jérôme Peyrel

MENUS

BLOOD OF FU MANCHU - Menu DVD BLOOD OF FU MANCHU - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS


 Il y a 4 DVD/HD en DB...

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Thriller
Gangster & Crime

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com