PREDATOR (http://www.devildead.com)

PREDATOR


Dutch (Arnold Schwarzenegger) est le leader d'un petit groupe de commandos surentrainés et suréquipés, spécialisés dans les missions de sauvetages un peu "chaudes". C'est justement pour une telle mission que ce groupe est appelé en amérique du sud, pour rapatrier des militaires capturés par des guérilleros. Le groupe, auquel se joint Dillon (Weathers), un ami de Dutch qui travaille maintenant pour la CIA, est donc largué en pleine jungle pour passer la frontière et prendre d'assaut le camp de guérilleros. Ils vont bientôt devoir lutter contre un ennemi qu'ils n'avaient pas prévu. Un extra-terrestre venu.... chasser !

Pour son deuxième film, John McTiernan se retrouve avec la star des films d'action du moment, Arnold Schwarzenegger. Le moins que l'on puisse dire, c'est que cette réunion a fait des étincelles. PREDATOR est en effet un mélange plutôt inédit de film de guerre, d'alien, et de film d'horreur. La première demi-heure est en effet principalement un pur film de guerre, et l'attaque contre le camp des guérilleros est restée pendant longtemps une belle référence. Seules quelques apparitions furtives indiquent que l'on ne va pas en rester là, mais sur cette première partie, on reconnaît clairement la patte du John McTiernan qui réalisera l'année suivante DIE HARD (PIEGE DE CRISTAL).

Quand l'alien passe à l'attaque et commence à décimer les membres du commando, le film passe sans heurt dans un registre beaucoup plus horrifique, tout en laissant la part belle au suspense. Même si l'âge du film commence à se faire sentir, l'ambiance reste quand même assez bonne, l'aspect étouffant de la jungle environnante étant particulièrement bien exploité. John McTiernan a aussi réussi à donner assez de profondeur aux personnages pour que le spectateur rentre bien dans l'action. Enfin, les vieilles recettes étant souvent les meilleures, il décide de ne pas dévoiler l'alien trop tôt, ce qui aide beaucoup à faire monter la pression.

PREDATOR est un film qui commence doucement à vieillir. Sûrement la faute à la mode des gros muscles en gros plan qui n'a plus trop la cote ces temps-ci (on parle quand même ici d'un film avec Arnold Schwarzenegger en 1987, donc en plein dans cette mode des gros bras). Néanmoins, il reste souvent très efficace, et le Predator a un look toujours aussi réussi. Ce serait dommage de passer à côté de ce film qui est un classique difficilement classable, autant action que suspense, autant horreur que guerrier. Arnold Schwarzenegger a ici un rôle qui lui va comme un gant, tous les autres acteurs se sont aussi impliqués que lui, ce qui explique sûrement le fait qu'il ait autant marqué son époque, à tel point que le Predator, tout comme les aliens de la série ALIEN, reste un monstre toujours d'actualité (jeux vidéos notamment) et assez indémodable. Un classique on vous dit...

Encore une nouvelle édition pour PREDATOR ! Mais ce coup-ci, on a droit à une édition Collector. En ce qui concerne l'image, tous ceux qui rêvaient d'une restauration méritée seront déçus, car ce n'est toujours pas le cas. Le logo de la Fox au début est tout simplement horrible, et des plans très bruités apparaissent régulièrement, alors que le reste du temps l'image est très bonne. Allez savoir... Pour le son, seule la version Dolby Digital 5.1 est proposée en VO, et elle n'est pas pleinement convaincante. Certains effets arrière semblent souvent disproportionnés, et la qualité sonore des dialogues varie parfois beaucoup d'un plan à l'autre (défaut de prise de son apparemment). Rien de bien grave, mais c'est un peu dommage. La piste VF est du coup meilleure, surtout la DTS, car offrant une homogénité plus maîtrisée grâce au doublage ! Les fans de VO vont se retrouver devant un choix cornélien...


Pour les suppléments, on est par contre loin d'être volé ! Le premier DVD contient un commentaire audio de John McTiernan, souvent très intéressant malgré quelques blancs dans son monologue, et une légère tendance à changer de sujet sans avoir réellement fini le précédent. On appréciera tout particulièrement la présence des sous-titres français, car il a souvent tendance à murmurer plutôt que parler. Il faut d'ailleurs noter à ce sujet qu'on ne peut pas choisir les sous-titrages des commentaires dans les menus du DVD. Tout dépend de la langue par défaut configurée sur votre lecteur. On trouve aussi un commentaire sous-titré, faisant intervenir plusieurs membres techniques du film, les scénaristes, un historien du cinéma... Le contenu de ce sous-titrage est plus que satisfaisant. Sa vision est un peu difficile, car on a vite fait d'être pris de nouveau par le film, et donc de rater certaines phrases. C'est d'autant plus vicieux que comme ce sous-titrage commente souvent directement ce qui se passe à l'écran, on a vite fait de s'y replonger...

On trouve sur le deuxième disque encore beaucoup de suppléments. Le Making Of, d'en gros 30 minutes, mélange des interviews récentes à des interviews d'époque. Le résultat n'échappe pas aux auto-compliments inhérents à ces produits américains, mais il renferme pas mal d'anecdotes et d'images de tournages souvent intéressantes. Découvrir le premier design du Predator est tout simplement un choc. Nous sommes passés très près d'un film complètement raté ! Les Featurettes complètent ce Making Of en s'attardant un peu plus longuement sur les acteurs, Stan Winston (créateur du Predator), et quelques anecdotes sur les conditions de tournage (le Mexique n'est pas toujours un paradis).

Les scènes coupées se révèlent assez peu intéressantes, à une exception près. Elles sont courtes (voire très courtes), non commentées et présentées telles quelles, sans introduction préalable. Il en est de même pour la section des effets spéciaux, ce qui est assez dommage. On aurait apprécié quelques commentaires sur ce qui nous est présenté, ce qui aurait au moins permis de passer un peu plus de 2 minutes dans ces suppléments ! La galerie de photos est de son côté assez bien fournie, et contient en plus un supplément caché. Il y en a même plusieurs à trouver, et ils sont généralement très sympathiques. Pour bien comprendre l'un d'eux, il est important de savoir que Jesse Ventura (Blain dans le film), est jusqu'en 2003 gouverneur du Minnesota. Impressionnant pour un ex-catcheur passé par le cinéma d'action !

Vous l'aurez compris, cette édition de Predator remplit bien son office d'édition Collector. On peut encore avoir des critiques concernant la présentation du film en elle-même (hélas), mais maintenant on a enfin des suppléments à la hauteur. Les fans vont rager (troisième achat pour ce film), les patients peuvent y aller, c'est la bonne !

Marc "tox_avenger" Hugon

ON AIME
De l'action
Du suspense
Un bel alien

ON N'AIME PAS
De gros muscles
Une image perfectible
Un remix son un poil décevant

Meilleures scènes

  • Billy sait qu'il est là, il a peur...
    (Chapitre 10 [0'36'50])
  • Nettoyage de forêt
    (Chapitre 12 [0'45'30])
  • L'alien se découvre
    (Chapitre 21 [1'30'44])
Année : 1987

Durée : 107

Acteurs :
Arnold Schwarzenegger
Carl Weathers
Elpidia Carrillo
Bill Duke
Jesse Ventura

Réalisateur :
John McTiernan

Scénario :
Jim Thomas
John Thomas

Musique :
Alan Silvestri

Format disque :
Double couche

Format Image :

Format sonore :
Anglais : 
Français : 
Français : 

Sous-titrage :
Français
Anglais
Hollandais
Grec

Les Suppléments

  • Commentaire audio de John Mc Tiernan
  • Commentaire sous-titré
    (divers intervenants)
  • S'il saigne, achevez le ! Making Of Predator (28mn40)
  • Au coeur de Predator (Featurette)
    • Action classée secrète (5mn16)
    • Invisible Arnold (4mn38)
    • Indolore(3mn28)
    • La vie intérieure : Hommage à Kevin Peter Hall (4mn24)
    • Camouflage (4mn50)
    • Bienvenue dans la jungle (2mn40)
    • Création des personnages (4mn42)
  • Effets spéciaux de Predator
    • Effet "costume rouge"
      • Le prédateur (rouge) baisse les yeux
      • Le prédateur (rouge) dans la jungle
      • Déplacemement du prédateur (rouge) layer original
    • Tests de camouflage
      • Effet camouflage
      • Layers de l'effet camouflage
  • scénes inédites et coupées
    • scènes inédites
      • Fuir le prédator
    • scènes rejetées
      • Chaméléon
      • Tendre un piège
      • Dévaler la pente
  • Portrait du predator
  • Galerie de photos

Bonus cachés

  • Ne buvez pas l'eau (1mn54)
  • Les projets d'avenir de Jesse (2mn15)
  • Stan Winston : Le Farceur de service (2mn58)

Les Menus

Les menus sont présentés selon l'arborescence des disques. En gros, cliquez sur les image pour découvrir les captures d'écran comme si vous naviguiez sur les disques...

Menus DVD 1
Menus DVD 2

 

Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Vous voulez en dire plus ? Alors, donnez-nous votre avis et nous le publierons ici même. Pour cela, cliquez sur MON AVIS. N'oubliez pas de préciser votre nom, votre adresse E-mail, votre homepage (si vous en avez une) ainsi que le nom du film...

LES AUTRES DVD EXISTANTS
(Cliquez pour voir la fiche)

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com


 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS


 Il y a 10 DVD/HD en DB...

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Science-fiction
Action
Extra-terrestre

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com