DVD (1)

Reviews (2)

DVD Covers

Videos

Posters

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 JOURNAL INTIME D'UNE NYMPHOMANE, LE

 Autres titres

 SINNER: THE SECRET DIARY OF A NYMPHOMANIAC

 Année

 1973

 Nationalité

 France

 Réalisation

 Jesus Franco

 Scénario

 Jesus Franco

 Musique

 Vladimir Cosma
 Jean-Bernard Raiteux

 Acteurs

 Montserrat Prous
 Jacqueline Laurent
 Howard Vernon
 Kali Hansa
 Doris Thomas
 Manuel Pereiro
 Anne Libert
 Jesus Franco

 

 DVD INFOS

 

Editeur

Le Chat qui Fume

Format Disque

Blu-Ray (Double Couche)

Durée

87 minutes

Format Image

Format Sonore

Francais

English

Sous-titrages

English

 

 SUPPLEMENTS

 •Jesus et moi - Entretien avec Jacqueline Laurent ( 25mn27 - VF - HD)
 • Journal intime de Franco - Entretien avec Alain Petit (47mn12 - VF - HD)
 • Interview de Gérard Kikoïne (47mn24 - VF - SD)
 • film annonce CHATS ROUGES DANS UN LABYRINTHE DE VERRE (2mn39 - VO)
 • film annonce LA SAIGNEE/THE CONTRACT (3mn20 - VO)
 • film annonce LA ROSE ECORCHEE (2mn54 VF)
 • film annonce COMME DES CHENS ENRAGES (3mn50 - VO)
 • film annonce AMOUR ET MORT DANS LE JARDIN DES DIEUX (2mn30 - VO)

 

 ON AIME

• Un trip romantico-érotico-noir inattendu
• Une bande sonore percutante et diversifiée

 ON N'AIME PAS

• ...

 LE JOURNAL INTIME D'UNE NYMPHOMANE, LE

 

Une rverie rotique d'une promeneuse solitaire - entre la vie et la mort. Puisqu'il s'agit d'une morte nomm Linda (Monserrat Prous) qui va raconter sa dchance travers son journal intimes lu par ses proches - et elle-mme. Une construction scnaristique prouve (yes, CITIZEN KANE passa par l) et qu'on peut retrouver encore aujourd'hui dans le plus rcent (et excellent ) POUPOUPIDOU, entre autres exemples.

Photo : JOURNAL INTIME D'UNE NYMPHOMANE, LE

Ce JOURNAL INTIME D'UNE NYMPHOMANE est sorti en juin 1973 en France, puis ressorti avec des inserts hard en 1977 sous le titre LES INASSOUVIES. Il a dj t dit en DVD par le pass outre-atlantique sous le titre de SINNER, mais il s'agit d'une premire dans l'hexagone pour le trouver en format Blu Ray et dvd par le biais du Chat qui Fume. Produit par Robert de Nesle, dans la priode LES POSSEDEES DU DIABLE ou encore LA FILLE DE DRACULA, ce film de Jess Franco sortira sous son pseudo de Clifford Brown - en hommage un trompettiste de Jazz - jazz qui parsme par ailleurs ce long mtrage.

Avec un titre aussi exploitatif, il fallait plus ou moins s'attendre une explosion de sexe et de stupre made in Franco. Curieusement, si l'ensemble est parcouru de frissons salaces, on tient un objet plus que ce simple titre qui titille les sens: un des tous meilleurs Franco de la priode Robert de Nesle. Franco prend quelques risques narratifs en choisissant une structure moins linaire et transformer l'ensemble en une sorte d' la recherche de la beaut souille (et perdue). On retrouve un catalogue d'obsessions de M. Jess / j'essaye de me renouveler mais je n'y arrive pas. Donc scne de strip tease, show lesbien, plans foufounes? mais avec ce petit plus ici qui le sort du lot.

Photo : JOURNAL INTIME D'UNE NYMPHOMANE, LE

Tout d'abord une utilisation radicale de la bande sonore, ou Franco tente de retrouver l'osmose opre entre image et son de VAMPYROS LESBOS. Rock psych progressif fond dans la scne bote de nuit, musique thre des scnes de coucheries, parsem de fusion jazz pour les scnes de cabaret/bar. a fonctionne - dommage que les flash-backs ralentissent quelque peu la fluidit du rcit. On retrouve quelques lments musicaux des EXPERIENCES EROTIQUES DU DOCTEUR FRANKENSTEIN - la squence de rve dans la clinique du docteur - un Howard Vernon fugace mais nigmatique. L'ensemble serait incomplet sans mentionner aussi le jeu sonore sur la musique du film et les effets de foire pour donner le tournis la fois visuel et auditif dans la scne de viol du mange. Franco use et abuse des bonnes choses et fait durer inlassablement le moment - au milieu d'une cit en friche, comme il affectionnait cette modernit affectant la vie jusqu' la dnaturer - une thmatique dj bien prsente dans LA FILLE DE DRACULA par exemple. Avec malgr tout ce choix immodr d'intrieurs moches la dcoration 70's plus que douteuse!

Photo : JOURNAL INTIME D'UNE NYMPHOMANE, LE

Franco se lance aussi dans des lans de roman populaire, de presque-Dame aux Camlias moderne. Forts accents sociaux, qui dnote une ambition renouvele. Des dialogues crus, avec une franchise quasi sadienne - des infortunes de la vertu la philosophie de boudoir cheap mais immanquablement reli l'poque du film. Sexe librateur? Sexe comme une drogue de perdition? Morale ou moralisateur? Probablement un peu des deux mais, Franco dresse son rcit d'lgance psychologique. Avec des portraits masculins peu ragotants. L'homme y est une bte. Simplement. Et une homosexualit (fminine, bien sr - on est chez Franco) thorise et normalise. Mme si les dialogues ampouls se dclament maladroitement. D'autres lments carrment risibles comme l'arriv des policiers des stupfiants aprs une fumette party. Franco power, quoi.

Beaucoup de soin apport l'ambiance, l'image. Franco cde assez peu ses envies de zooms intempestifs (quasi absents ici), de plans flous. Une certaine sagesse inhabituelle, mais qui se double de la rflexion du point de vue de l'oeil tmoin. - qui ont les voyeurs? Les spectateurs du spectacle du strip tease ou... nous-mme? Si l'hrone s'appelle encore une fois Linda, le got du sexe est ailleurs. Moins de gros plans hard comme pour LES POSSEDEES DU DIABLE mais plus de lascivit, de dsir et tentative de symbiose sexuelle. Une image de l'origine du monde, Courbetienne. Un Franco plus mature et adulte dans sa dmarche cratrice.

Photo : JOURNAL INTIME D'UNE NYMPHOMANE, LE

Dans un bel emballage 3 volets, et un recto d'une absolue beaut, on retrouve la fois une galette Blu ray et DVD du film. En 1080p, encodage AVC sur un BD50, JOURNAL INTIME D'UNE NYMPHOMANE arrive au format 1.66:1 respect et d'une dure complte de 86mn43. Menu anim du plus bel effet, agrment d'un morceau pop psych provenant de la musique du film. Accs aux langues, bonus, remerciements d'usages? mais aucune trace d'accs chapitr, comme d'habitude. On passera la poussire blanche en dbut de gnrique, les brlures de cigarettes, tmoins de changements de bobine (donc devant provenir d'une copie 35mm?). Idem vers la 28e minute - partie droite de l'cran clignote de lueurs rouges. Probablement d au matriel initial, occasionnant une lgre gne. La restauration s'avre cependant propre, avec le grain filmique respect. Un trs joli travail. Teintes des peaux naturelles, un certain sens du dtail (les chevelures ne sont pas toujours au point, entre autres) mais de trs jolis contrastes. Les gros plans prcis contrastent avec les plans amricains ou large plus diffus. Les scnes clabousses de lumire rouge sont par contre saisissantes. Avec ces lments, le film n'a cependant jamais t aussi beau voir!

Une piste DTS HD MA 2.0 franaise trs brute. Avec quelques griffures sonores mais de bonne tenue. Les basses ont tendances prendre le pas sur les aigus - sensation trs perceptible dans les morceaux musicaux. Un peu de souffle notable, des dialogues largement audibles. Il existe des sous-titres anglais optionnels, pratique pour l'export, avec galement la version anglaise en DTS HD MA 2.0, galement. Il faut noter que les lments musicaux sont nettement meilleurs en qualit audio que sa contrepartie franaise. Moins de saturation des basses et des aigus qui se dtachent bien en avant : bien plus prcis que le mixage franais, y compris au niveau des dialogues.

Photo : JOURNAL INTIME D'UNE NYMPHOMANE, LE

Un journal intime charg de supplments, comme l'diteur en a fait sa marque de fabrique. Un premier segment avec le spcialiste de Jess Franco, Alain Petit, qui s'tend assez largement sur la priode du tournage (un peu comme il le fit dj dans son entretien pour LES POSSEDEES DU DIABLE) et un petit tour d'horizon sur le mode d'criture du metteur en scne/scnariste, et les protagonistes.

Si justement vous avez achet LES POSSEDEES DU DIABLE, vous retrouvez avec plaisir Jacqueline Laurent en interview camra... malheureusement, il s'agit exactement du mme supplment repris ici. (se reporter la critique du Blu ray pour le contenu)

Photo : JOURNAL INTIME D'UNE NYMPHOMANE, LE

Enfin, c'est le monteur/ralisateur Grard Kikone pendant presque une heure. (avec une petite faute d'orthographe sur le menu du disque qui l'appelle Kikoini!) Un supplment assez curieux sur la forme adopte, inhabituelle pour cet diteur. On pense un supplment plus ancien que ceux effectus ci-dessus. Laissant des interventions curieuses (comme les klaxons en pleine rue et Kikone qui se lche l-dessus) donc pas de montage - ce qui pour un sujet sur un monteur peut paraitre antinomique! Ce ct brut de dcoffrage peut dsaronner. Il faudra donc se concentrer sur le fond : une conversation roue libre maille d'anecdotes croustillantes la fois sur le travail effectu, les personnages rencontrs (Robert de Nesle, Howard Vernon...)... et l'ambiance dbride qui rgnait en ce dbut des annes 70, entre bricolage familial et nergie crative. Donc passionnant entendre!

Les bonus se compltent des habituelles et bienvenues bandes annonces des prochaines sorties de l'diteur.

Pour le film comme pour l'dition on ne peut que recommander l'achat de JOURNAL INTIME D'UNE NYMPHOMANE, un des Jess Franco parmi ses plus ambitieux - si le spectateur veut bien se donner la peine d'aller au-del du titre.

Francis Barbier

MENUS

JOURNAL INTIME D'UNE NYMPHOMANE, LE - Menu DVD JOURNAL INTIME D'UNE NYMPHOMANE, LE - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Erotique

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com