DVD (1)

Reviews (2)

DVD Covers

Videos (1)

Posters

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 PROOI

 Autres titres

 PREDATEUR
 PREY

 Année

 2016

 Nationalité

 Pays-Bas

 Réalisation

 Dick Maas

 Scénario

 Dick Maas

 Musique

 Dick Maas

 Acteurs

 Sophie van Winden
 Julian Looman
 Mark Frost
 Rienus Krul
 Theo Pont
 Pieter Derks
 Victor Löw
 Mamoun Elyounoussi
 Bart Klever
 Jessica Zeylmaker
 Robbert Blokland
 Mattijn Hartemink
 Roosmarijn van der Hoek
 Caitlin Rose Williams
 Robin Hagens
 Mees Slokkers
 Jaap ten Holt
 Orlando Manuel do Brito
 Rutger de Bekker
 Ab Zagt

 

 DVD INFOS

 

Editeur

Rimini

Format Disque

Blu-Ray (Double Couche)

Durée

103 minutes

Format Image

Format Sonore

Dutch

Francais

Sous-titrages

Francais

 

 SUPPLEMENTS

ʥFilm annonce cin̩ma (2mn04 - VF)

 

 ON AIME

• Un film d'attaque animale sympa
• La générosité du gore à l'ancienne

 ON N'AIME PAS

• Une formule répétitive
• Des pistes sonores d'un autre âge
• Une absence de bonus

 VIDEOS

 Teaser

 

 POSTERS

 
 PREDATEUR

 PROOI

Dans les rues d'Amsterdam, y'a pas que les marins qui chantent. Ou qui rugissent. Donc, aprs LES DENTS DE LA MER, voici les dents des rues d'Amsterdam, avec une nature sauvage qui se met attaquer l'homme sans raison. Inclus les scientifique (Sophie Van Winden), flic et chasseur (Mark Frost) engag pour exterminer le bestiau : un lion mangeur d'hommes

Photo : PREDATEUR (PROOI)

Assez triste de constater, le long de la filmographie de Dick Maas, que ses proies ne se sont pas amliores/pas renouveles avec le temps. Plus gros chec du ralisateur d'AMSTERDAMNED, L'ASCENCEUR ou du rcent SAINT, il n'a attir qu' peine 30.000 spectateurs (soit de maigre 230.000? de recettes) lors de sa sortie nationale - ce qui a eu aussi pour effet de couper sa carrire internationale. A titre de comparaison, SAINT avait rassembl 100.000 entres ds sa premire semaine. Ceci expliquant l'arrive tardive, soit deux ans aprs, sur le territoire franais. D'abord via au festival de Grardmer sous le titre PREY, puis chez Rimini qui sort le film en Blu Ray sous le titre opportuniste (et juste, malgr tout) de PREDATEUR - ne mentionnant mme pas son passage au festival prcit dans son accroche publicitaire.

Soit le point de dpart des OISEAUX d'Hitchock, savoir des animaux se retournant contre l'homme apparemment sans motivation, puis le principe des DENTS DE LA MER qui reprenait (recopiait ?) l'argument du film de Hitch, Dick Maas prend sa plume et en reprend le canevas. En effet, le lion lch en pleine jungle urbaine de la capitale des Pays Bas attaque l'homme l'aveugle. D'o vient-il, on ne le saura pas - d'ailleurs, peu importe. Le compositeur/producteur/scnariste/ralisateur ne s'embarrasse pas non plus de crativit en s'auto-pillant. PREDATEUR adhrant peu ou prou la structure pr-existante d'AMSTERDAMNED ou de SAINT avec dans chaque cas un lment perturbateur qui tue travers Amsterdam, avec la police ses trousses' et ses dbordement sanguinolents mtins d'humour pais. Il se s'arrte d'ailleurs pas en repiquant au passage des lments WOLFEN (milieu urbain vs animaux sauvages en vadrouille) jusqu' copier le point de vue du lion qui chasse avec des couleurs diffrentes pour les plans en camra subjective de la vision lonine. Hommage ? Emprunt ? Plagiat ? Un peu des trois la fois, probablement.

Photo : PREDATEUR (PROOI)

Maas rigole cependant gore dploy. On y dcompte une belle orgie de cadavres, dcapitations et membres arrachs gogo avec mme un dcoupage de tibia la scie en gros plan. Et l'ancienne, sans affreux effets numriques. Bref, on adore ces moments l. Par contre ct lion, des effets numriques 95% et pas toujours des plus russis - hlas. Le film passera difficilement le test des annes, ne recourant des effets mcaniques que lors de trs rares plans, mais idalement fugitifs et adroitement monts. Il n'y a pas pril en la demeure, certains moments restant efficaces comme l'attaque dans le tramway. D'autres font un peu piti, comme la scne d'action finale avec le train qui tient plus de l'actionner amricain avec un budget bien rduit. Et le zigouigoui lectronique trs 80s n'aide pas la crdibilit de l'ensemble. Dick Maas doit savoir dlguer !

La satire politico-policire a la main lourde, Maas tant incapable de filmer autre chose que des caricatures : des premiers victimes au chasseur assez grotesque, difficile d'avoir une quelconque peur. Qu'il s'agisse de racistes crtins nationalistes (bon, certes les trois mots s'accordent bien), du livreur maghrbin de ration (videmment) de mouton... Maas de grossir le trait chaque fois. Avec le sang qui tache coupl l'humour gras, il y a comme un trait de famille - on dirait presque que sa marque de fabrique d'humour de sa saga FLODDERS (LES GRAVOS chez nous) lui a laiss des traces (in)d(l)biles.

Photo : PREDATEUR (PROOI)

Quelques lments intressants (et surprenants) le chasseur est handicap moteur, avec un fauteuil roulant aux roues chenilles tous-terrains - tout comme le fait de possder une hrone indpendant, forte en caractre. Sophie Van Winden apparait trs largement crdible et porte le film sur ses paules avec conviction.

Le lion ne possde en outre pas de prjugs : il dvore tout le monde, d'enfants croqus pleines dents devant la camra jusqu'aux personnes ges. Avec grosso modo une bonne raison : des enfants qui n'auraient pas du sortir, des hommes d'affaire qui ne s'entendent pas, un voyou qui sort avec une jeune fille dont le pre se mfie, des chasseurs de safari de pacotille... heureusement qu'il y a la scne du tramway et des victimes innocentes, on aurait cru un moment que le lion tait un tueur vise morale!

PREDATEUR possde en outre une belle facture technique. Format Scope utilis de manire ingnieuse, une superbe photo nocturne avec des cadavres parfois fantomatiques et un sentiment d'touffement dans les moments du parc. Maas pousse le bouchon toujours plus loin, dommage que a ne se fasse pas plus dans la finesse. Sa camra-bulldozer, de pipes simules en membres dchiquets, ne rencontre que peu de rsistance. au gr d'un scnario partant en lambeaux de logique.

Photo : PREDATEUR (PROOI)

Des moment surralistes avec le lion dans un tramway (comment est il entre sans que personne ne le voie ? Mystre total) qui dvore les passagers jusqu' faire drailler le tramway qui fonce dans un immeuble. Belle scne, inattendue, mais qui manque cruellement de construction. Le climax passe ct d'un grand moment spectaculaire. Un peu l'image du film qui dcolle rarement de ses fondements de srie B gonfle aux strodes.

PREDATEUR reste malgr tout trs sympa suivre, dans le genre actionner horrifique, si l'on est pas trs exigeant. Il faudrait franchement faire la fine bouche pour ne pas apprcier le carnage animalier - la fin ouverte semblant laisser l'espoir d'une suite qui ne verra jamais le jour. On reste quelques coudes en dessous de SAINT, pour donner une ide. Mais mme avec un canevas griff jusqu' l'os et us jusqu'au tendon bien vif, Maas possde un savoir faire qui aide faire passer les strotypes les plus culs qui parsment le long mtrage. Il faudrait par contre songer changer de formule, qui devient par trop visible.

Photo : PREDATEUR (PROOI)

Rimini Editions propose au march franais un Blu Ray 50 pour un film au format 2.35:1 et d'une dure complte de 103mn22 en enlevant les quelques secondes post gnrique indiquant les doubleurs pour la version franaise - particulirement affreuse et ressemblant une quelconque srie TV. Un menu anim de facture plutt sympa offre les accs aux choix de langues, des chapitres (toujours un bon point) et le film annonce. Par contre, pas de pop up menu attendre, une interactivit minima. L'image apparait gnralement soigne, avec de jolis dtails et des couleurs bien senties. A noter toutefois que la dure du Blu Ray nerlandais tant de 107mn40.

Il demeure incomprhensible qu'en 2018 un diteur puisse sortir un Blu Ray et proposer des pistes sonores compresses' et qui plus est dans un mixage 2.0! C'est bien le cas ici avec les deux versions nerlandaise et franaise en Dolby Digital 2.0, avec sous-titres franais optionnels. D'autant plus frustrant que le film a t mix l'origine en Dolby Atmos. Un exprience sonore pauvre, peine servicielle. Inacceptable d'offrir du son peine digne d'un DVD sur un tel format. A noter que l'dition de chez Dutch FilmWorks contenait une piste en VO DTS HD MA 5.1 avec ses sous-titres anglais.

Aprs la jungle urbaine du film, le dsert numrique. Un pauvre film annonce cinma doubl en franais. Alors que l'dition batave sortie le 24 fvrier 2017 contenait pas moins de trois supplments sur les effets spciaux et les cascades du film. Notamment sur le making of, avec Dick Maas expliquant comment le lion a t labor, qu'il s'agisse d'effets numriques, d'effets mcaniques et' d'un homme dans un costume de lion. Trs dcevant, d'autant que le matriel existe.

Francis Barbier

MENUS

PREDATEUR (PROOI) - Menu DVD PREDATEUR (PROOI) - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Thriller

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com