DVD (3)

Reviews (2)

DVD Covers (3)

Videos (1)

Posters (2)

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 REZORT, THE

 Année

 2015

 Nationalité

 Angleterre /  Espagne /  Belgique

 Réalisation

 Steve Barker

 Scénario

 Paul Gerstenberger

 Musique

 Zacarías M. de la Riva

 Acteurs

 Dougray Scott
 Jessica De Gouw
 Martin McCann
 Richard Laing
 Jassa Ahluwalia
 Claire Goose
 Robert Firth
 Jamie Ward
 Elen Rhys
 Shane Zaza
 Sam Douglas
 Lawrence Walker
 Bentley Kalu
 Catarina Mira
 Manuela Maletta
 Sean Power
 François Pandolfo
 Kevin Shen
 Rebecca James
 Derek Siow

 

 DVD INFOS

 

Editeur

Rimini

Format Disque

Double Couche

Durée

87 minutes

Format Image

Format Sonore

English

Francais

Sous-titrages

Francais

 

 SUPPLEMENTS

 •Effets spéciaux (1mn28)
 • Bande-annonce

 

 ON AIME

• Un film de zombie malin

 ON N'AIME PAS

• Mais un poil inégal

 VIDEOS

 Trailer

 

 POSTERS

 
 THE REZORT

 

Une maladie dévastatrice a failli détruire l’humanité en transformant les hommes en morts-vivants. Mais suite à une guerre douloureuse, les êtres humains ont repris le contrôle. Une entreprise a même l’idée de commercialiser des voyages organisés dans une île contenant encore des morts-vivants. Les personnes ayant des moyens confortables ont ainsi le loisir de participer à de sanglants safaris en toute sécurité...

Photo : REZORT, THE

Après OUTPOST et OUTPOST : BLACK SUN, Steve Barker n’a pas forcément une grande envie de réaliser encore un film d’horreur avec des morts-vivants. Pourtant, il accepte de mettre en scène THE REZORT, projet dont il n’est pas l’instigateur à l’origine. Ce qui le séduit, ce ne sont pas les morts-vivants et l’horreur mais l’idée du scénariste Paul Gerstenberger qui lorgne plus que largement sur le concept mis en place par Michael Crichton dans MONDWEST puis réutilisé dans JURASSIC PARK. Il est vrai que l’idée est plutôt ingénieuse puisqu’elle permet de proposer une nouvelle approche du film de morts-vivants qui est déjà usé jusqu’à la corde ! Le pari est audacieux car les producteurs n’ont pas la centaine de millions de dollars d’un JURASSIC WORLD pour donner vie à leurs morts-vivants. Soyons honnête, THE REZORT ne se montre donc pas toujours d’une grande générosité et fait preuve parfois d’un certain minimalisme. Mais le véritable souci, c’est le ton du film. Le point de départ d’un parc d’attraction peuplé de zombies aurait pu donner un film ouvertement «fun». Ce n’est pas vraiment le cas !

Photo : REZORT, THE

Si le ton est probablement bien trop sérieux, l’intrigue propose toutefois des rebondissements inattendus et de surprenantes réflexions sur le monde d’aujourd’hui. Steve Barker n’est pas à l’origine de THE REZORT mais le réalisateur anglais a tout de même insufflé dans l’histoire le thème des réfugiés et migrants déplacés en raison des conflits armés. Forcément, cela fait écho aux affrontements en Syrie qui ont démarré peu avant la mise en chantier du film. Mais aussi aux camps de migrants de Sangatte ou Calais, Steve Barker étant Anglais, il ne peut ignorer la condition des migrants qui tentent de rejoindre l’Angleterre. Cette idée n’est pas pour autant un élément présent tout au long du film mais cela apporte de la profondeur à un film qui aurait pu se contenter de suivre la recette habituelle du film de morts-vivants. THE REZORT évoque aussi, de manière assez détournée, la cause animale et ses activistes. Et comme dans tout bon film catastrophe, on n’échappe pas à une critique du capitalisme, toujours prêt à engranger de l’argent sans s’encombrer de la morale.

Photo : REZORT, THE

Sur le fond, THE REZORT est donc plutôt très sympathique et exploite pleinement son concept. Sur la forme, le film est par instants très inégal. Malgré une durée assez courte, environ 83 minutes sans le générique de fin, le film souffre d’une ou deux longueurs. Et les affrontements avec les morts-vivants ne sont pas toujours pleinement satisfaisants. Il en va de même des comédiens. Heureusement, les deux acteurs principaux donnent un regain de prestance à l’ensemble. Jessica De Gouw est parfaite en jeune femme torturée par le passé. Mais c’est surtout Dougray Scott qui en impose en dur à cuire taciturne. Même si THE REZORT aurait sûrement gagné à forcer bien plus sur l’ironie et la satire, ce troisième long-métrage de Steve Barker est, au final, plutôt une bonne surprise !

Photo : REZORT, THE

Rimini Editions ne fait pas le choix de la haute définition. Et il est vrai qu’à force de voir des Blu-ray et des images HD, le retour vers le DVD est parfois un peu déstabilisant. Pour autant, le transfert 16/9 n’est pas déshonorant et restitue agréablement l’image cadrée en format large (environ 2.35). Pour un DVD, c’est de la belle ouvrage. La partie sonore se borne à présenter deux pistes audio. On peut ainsi choisir entre la version originale sous-titrée ou bien un doublage français. Les deux pistes sont en simple stéréo. Le rendu sonore est satisfaisant mais manque un peu de punch. Comme pour l’image HD, c’est peut-être dû au fait que l’on s’habitue de plus en plus à entendre des pistes multicanaux 5.1 sur les films récents. En tout cas, il n’y a pas de défaut à l’horizon !

Photo : REZORT, THE

En complément, on trouve la bande-annonce du film ainsi qu’une petite Featurette sur les effets spéciaux. Pas d’explication ni de commentaire sur cette courte vidéo qui se borne à nous montrer des plans de THE REZORT avant et après l’ajout des différents effets numériques. Mais il faut bien l’avouer, cela s’avère plutôt bluffant par endroits puisque certains plans passent totalement inaperçus lors du visionnage du film. On n’apprend donc pas grand-chose mais cette petite vidéo montre assez bien comment les images de synthèses peuvent donner plus d’ampleur à une petite production au budget limité.

Antoine Rigaud

MENUS

REZORT, THE - Menu DVD REZORT, THE - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Horreur
Zombie

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com