DVD (2)

Reviews (1)

DVD Covers (2)

Videos (1)

Posters

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 VIY

 Autres titres

 LEGENDE DE VIY, LA
 VIY 3D

 Année

 2014

 Nationalité

 Russie /  République Tchèque

 Réalisation

 Oleg Stepchenko

 Scénario

 Aleksandr Karpov
 Oleg Stepchenko

 Musique

 Anton Garcia

 Acteurs

 Jason Flemyng
 Andrey Smolyakov
 Aleksey Chadov
 Agnia Ditkovskite
 Yuriy Tsurilo
 Olga Zaytseva
 Aleksandr Yakovlev
 Charles Dance

 Adapté d'une oeuvre originale de :

 Nikolai Gogol

 

 DVD INFOS

 

Editeur

Seven 7

Format Disque

Blu-Ray (Double Couche)

Durée

107 minutes

Format Image

Format Sonore

English

Francais

Sous-titrages

Francais

 

 SUPPLEMENTS

 •Making-of

 

 ON AIME

• Visuellement magnifique
• Le folklore russe

 ON N'AIME PAS

• Narrativement un peu chaotique
• Pas de VO sur la version 3D

 VIDEOS

 Trailer

 
 LA LEGENDE DE VIY

 VIY 3D

Au début du XVIIIème siècle, le cartographe Jonathan Green sillonne l’Europe de l’est afin de répertorier les territoires inconnus. Il finit par se perdre entre les Carpates et l’Oural avant de s’échouer dans un village isolé sur lequel planerait une malédiction.

Photo : LEGENDE DE VIY, LA (VIY 3D)

Après JACKED et VELVET REVOLUTION, Oleg Stepchenko signe avec LA LEGENDE DE VIY son troisième long-métrage, s’attaquant cette fois au genre fantastique. L’histoire du film est basée sur une nouvelle, Viy, de Nikolai Gogol, un écrivain russe du XIXème siècle, qui s’inspirait d’un conte du folklore ukrainien. Le cinéma russe s’était déjà emparé de cette histoire avec un classique peu connu en France, VIY OU LE DIABLE, datant des années 60. Quelques années auparavant, Mario Bava s’inspirait très librement de l’histoire pour LE MASQUE DU DEMON. Dans cette nouvelle version, on notera une fidélité à l’intrigue originale qui se télescope avec des intrigues complètement inventées pour l’occasion. Ainsi, le film de Oleg Stepchenko va ajouter des ingrédients mêlant superstitions, religion, folklore local et, bien entendu, de la romance ! Ce mélange donne un conte fantastique sur base de film d’aventures dont le fil conducteur est le récit du cartographe Jonathan Green campé ici par Jason Flemyng (L’ETRANGE HISTOIRE DE BENJAMIN BUTTON, ARNAQUES CRIMES ET BOTANIQUE). Le film rappelle, entre autres, le ton donné par VAN HELSING, mélangeant aventure, action, fantastique et un soupçon d’influence steampunk. Le thème du village maudit et de l’enquête se déroulant dans un autre siècle nous emmène également sur les traces du SLEEPY HOLLOW de Tim Burton, dans lequel les méthodes avant-gardistes d’Ichabod Crane se heurtaient aux superstitions locales. Malgré ces références cinématographiques, LA LEGENDE DE VIY garde son caractère propre.

Par ailleurs, les effets spéciaux assez bien réussis vont donner du corps à cette aventure fantastique qui prend des allures de super production hollywoodienne ! La scène des branches venant s’enrouler dans l’église ou encore celle des cosaques qui se transforment en diverses créatures maléfiques apportent une dose originale et dynamique au film. Le film nous livre ainsi d’infernales visions, aussi belles que monstrueuses mais aussi une créature mythique enfin représentée de manière fidèle, ou en tout cas à sa juste mesure, à l’écran ! Visuellement, il faut bien avouer que LA LEGENDE DE VIY est une merveille de tous les instants, nous offrant un spectacle qui se situe graphiquement entre le MUNCHAUSEN de Terry Gilliam et le SLEEPY HOLLOW de Tim Burton. Mais ce qui fait également le charme de LA LEGENDE DE VIY, c’est la mise en avant de son folklore russe. Le juste mélange de cette touche dépaysante et des effets spéciaux donne un certain charme à l’ensemble.

Photo : LEGENDE DE VIY, LA (VIY 3D)

Malheureusement, le film souffre d’incohérences narratives, ce qui empêche le spectateur de suivre le déroulement de l’histoire d’une manière fluide. Malgré l’adaptation de base fidèle à la nouvelle de Nikolai Gogol, Oleg Stepchenko va multiplier les sous-intrigues : celle du moine Khoma Brut et de Panoschka, les querelles internes des villageois, le prêtre qui veut maintenir ses ouailles dans la peur de la sorcellerie… Sans oublier des flash-back réguliers se déroulant en Angleterre de façon à suivre la propre histoire du héros. Evidemment, l’intrusion d’un ressortissant britannique dans ce conte russe est un moyen d’assurer une distribution internationale pour cette grosse production. Quoi qu’il en soit, cela finit par nuire au récit qui devient un fouillis de petits ruisseaux narratifs qui se diluent assez mal autour de l’histoire originale qui, par endroit, semble même être perdu de vue. D’ailleurs, le film de Oleg Stepchenko tente de donner une explication rationnelle à tous les évènements ce qui finit par atténuer le mythe de Viy, le roi des gnomes, qui n’apparaît plus comme une créature seulement maléfique mais plutôt comme un monstre vengeur. Toute la dimension magique et mystérieuse véhiculée par LA LEGENDE DE VIY s’estompe ainsi dans le dernier acte du film.

La représentation des personnages stéréotypés n’arrange pas non plus la crédibilité de l’ensemble : les villageois apparaissent un peu benêts, les femmes sont toutes considérées comme des sorcières potentielles, le cartographe anglais porte coûte que coûte sa perruque, quant aux cosaques (qui se ressemblent tous), ce sont des buveurs et bagarreurs. Comme pour bien appuyer sur les clichés, les acteurs semblent sur-jouer leur rôle, ce qui donne un côté artificiel. L’auteur du film a certainement voulu appuyer un peu trop fortement l’aspect «conte». Mais, malgré l’introduction d’une dose de comique qui fait même penser à de le Commedia dell’Arte, cela se montre un peu maladroit !

Photo : LEGENDE DE VIY, LA (VIY 3D)

Bien qu’ayant tous les ingrédients d’une super production américaine, tous les effets spéciaux présents dans LA LEGENDE DE VIY ne suffisent pas à gommer les imperfections du scénario. Mais il faut avouer que ce savoureux mélange d’aventure, de mysticisme et de folklore local nous a tout de même fait passer un bon moment pour peu qu’on se laisse emporter dans ce conte fantastique ! Si LA LEGENDE DE VIY sort directement en vidéo en France, le film a rencontré un joli succès dans son pays d’origine. Il a ainsi amassé plus de 34 millions de dollars de recettes seulement sur la Russie ! La fin du film laissait déjà présager une éventuelle suite dont la sortie est déjà prévue pour 2016 avec, cette fois, un voyage vers la Chine. Curieuse destination pour, rappelons-le, un conte folklorique popularisé par un auteur russe !

Photo : LEGENDE DE VIY, LA (VIY 3D)

A moins d’avoir fait partie des spectateurs de l’édition 2015 du Festival de Gérardmer, il ne sera pas possible de découvrir LA LEGENDE DE VIY autrement qu’en vidéo sur le territoire français. Seven7 propose donc de voir le film en Blu-ray ou DVD. Le Blu-ray a des avantages non négligeables. Evidemment, il propose de voir le film avec un transfert en haute définition que ce soit pour l’image ou le son. Cela permet ainsi d’apprécier l’un des gros atouts du film de la meilleure façon qui soit, son aspect visuel. Mais le Blu-ray permet aussi de choisir entre la version plate ou une version en 3D. En effet, le film a été diffusé ainsi dans les salles russes. Le relief donne du corps à certaines images surréalistes comme l’incroyable première apparition de Viy et de la faune qui l’entoure. Assurément l’une des plus impressionnantes et étranges séquences de LA LEGENDE DE VIY ! Hélas, si vous choisissez la 3D, il faudra vous passer de la version originale. En effet, le relief n’est proposé qu’en version française ! Un choix curieux que l’éditeur avait déjà fait pour le sympathique DRAGON GATE : LA LEGENDE DES SABRES VOLANTS ! Dans tous les cas, 2D ou 3D, l’image est présentée avec un transfert 1080p/24 particulièrement bluffant. La version originale anglaise et le doublage français, les deux en DTS HD Master Audio 5.1, ne sont pas en reste et finissent d’assurer l’aspect très clinquant de ce spectaculaire LA LEGENDE DE VIY. En complément, en plus de deux bandes-annonces qui n'ont rien à voir avec le film et visible à l'insertion du Blu-ray, on trouve sur le disque un petit making-of promotionnel d'une trentaine de minutes qui survolent la création du film.

Anne Barbier

MENUS

LEGENDE DE VIY, LA (VIY 3D) - Menu DVD LEGENDE DE VIY, LA (VIY 3D) - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Horreur
Drame

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com