DVD (4)

Reviews (2)

DVD Covers (1)

Videos

Posters

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 SADOMANIA : HOLLE DER LUST

 Autres titres

 HELLHOLE WOMEN

 Année

 1981

 Nationalité

 Espagne /  Allemagne

 Réalisation

 Jesus Franco

 Scénario

 Gnter Ebert
 Jesus Franco

 Musique

 Jesus Franco

 Acteurs

 Ajita Wilson
 Antonio Mayans
 Ursula Buchfellner
 Gina Janssen
 Andrea Guzon
 Uta Koepke
 Marie Luise Lusewitz
 Otto Retzer
 ngel Caballero
 Tania Sandoval
 Patricia Quow
 Diana Capdevila
 Consuelo Tejera
 Nadine Pascal
 Jesus Franco

 

 DVD INFOS

 

Editeur

Seven 7

Format Disque

Double Couche

Durée

88 minutes

Format Image

Format Sonore

Francais

Sous-titrages

Aucun

 

 SUPPLEMENTS

 •Scène coupée
 • Bandes-annonces£
 • Espagnole
 • Anglaise§
 • Galerie de photos

 

 ON AIME

• Un film de prison à l'ambiance légère
• Le doublage français qui en rajoute dans la dérision

 ON N'AIME PAS

• Version coupée
• Un bout de séquence mal transféré
• Pas de version originale

 SADOMANIA

 

A peine marié, un jeune couple part en voyage dans leur petite auto. Ils décident de prendre un chemin de traverse, malgré les panneaux de mise en garde, et se retrouvent sur le territoire d'une prison de femmes. Immédiatement arrêtée, la jeune mariée est mise en détention avec les autres prisonnières et le mari simplement relâché…

Photo : SADOMANIA

Pour son retour sur le sol espagnol, Jesus Franco tourne plusieurs films en coproduction avec l'Allemagne comme LA LUNE DE SANG, LINDA et donc SADOMANIA. Jesus Franco n'en est pas à son premier film de prison quand le producteur Dieter Menz lui demande de mettre en boîte une sorte d'ILSA. Il a ainsi mis en boîte auparavant 99 WOMEN pour le compte d'Harry Alan Towers, BARBED WIRE DOLLS ou encore QUARTIER DE FEMMES. Et puis, Jesus Franco a déjà fait dans le registre ILSA puisqu'il a filmé quelques années auparavant Dyanne Thorne dans GRETA LA TORTIONNAIRE DE WREDE. Le film fut d'ailleurs re-titré dans plusieurs pays, en raison de l'actrice principale et de son sujet, de manière à le rattacher à la série des trois Ilsa (ILSA LA LOUVE DES SS, ILSA GARDIENNE DU HAREM et ILSA LA TIGRESSE DU GOULAG). Mais cette fois, pas de Dyanne Thorne, les relations entre l'actrice et le réalisateur ne sont de toutes façons pas extraordinaires suite à leur collaboration précédente. A la place, le producteur allemand a l'idée d'engager Ajita Wilson. SADOMANIA aurait d'ailleurs été écrit d'après un scénario non utilisé pour une éventuelle suite à GRETA LA TORTIONNAIRE DE WREDE.

Photo : SADOMANIA

Petite particularité de l'actrice, Ajita Wilson est un transsexuel. Ses origines restent assez nébuleuses puisque si la plupart des sources indiquent une nationalité américaine d'autres émettent des doutes comme Jesus Franco, lui-même, n'ayant jamais travaillé en anglais avec l'actrice mais toujours en italien et en espagnol. Pour la petite histoire, George Wilson commence par se travestir pour des spectacles avant de s'acoquiner avec un richissime Danois qui l'emmènera en Europe avant d'y être opéré. Devenu Ajita Wilson, l'actrice tournera dans des films pornos et s'orientera petit à petit vers des productions plus érotiques qui lui donneront une certaine renommée en Italie et en Grèce. Tout comme Jesus Franco, elle n'en est pas à son premier film de prison quand on lui propose SADOMANIA puisqu'elle est déjà apparue dans ESCAPE FROM HELL et LES EVADES DU CAMP D'AMOUR. Par la suite, elle sera de nouveau incarcérée dans diverses productions dont HELL BEHIND BARS et HELL PENITENTIARY de Sergio Garrone. Point surprenant, le nom de son personnage dans SADOMANIA, Magda Urtado, est celui de sa mère. Après SADOMANIA, Ajita Wilson retrouvera Jesus Franco pour un titre plus orienté vers le fantastique, mais toujours érotique, avec MACUMBA SEXUAL. Le décès d'Ajita Wilson, à la fin des années 80, est lui aussi emprunt d'un certain mystère puisque l'on parle, en fonction des sources, d'un accident de voiture ou bien du Sida.

Photo : SADOMANIA

Aux côtés d'Ajita Wilson, on reconnaîtra Antonio Mayans derrière sa moustache et sous le pseudonyme de Robert Foster. Un habitué du cinéma de Franco et des petites productions plus ou moins érotiques produites en Europe. Autre habitué des films de Franco durant les années 80, la playmate allemande Ursula Buchfellner jouera aussi dans LINDA ou bien encore CHASSEURS D'HOMMES. D'autres habitués ne sont pas de la partie comme Howard Vernon qui aurait dû jouer le patron de bordel mais, occupé ailleurs, ce sera Jesus Franco qui interprétera le rôle.

Photo : SADOMANIA

SADOMANIA démarre de façon assez surréaliste avec l'incarcération sans préavis d'une jeune femme qui n'a même pas le loisir de passer devant les tribunaux pour se défendre alors que son époux est tout simplement remis en liberté. Mais il faut savoir que, pendant de nombreuses années, Jesus Franco fut obligé de vivre loin de l'Espagne pour continuer à travailler en raison du régime politique dans son pays d'origine. Quelques années après la mort du Général Franco, le cinéaste peut enfin retourner en Espagne et tourner comme il le désire. SADOMANIA, dont l'action prend place dans un lieu indéterminé, est une sorte de peinture des dictatures et régimes totalitaires où le pouvoir en place a tous les droits : emprisonnement arbitraire ou pour des raisons futiles à l'image de l'une des détenues qui est là pour avoir fumer un simple joint… Le pouvoir se retrouve dans les mains de personnages corrompus qui répriment les libertés pour mieux satisfaire les leurs. Le personnage du gouverneur, au look de dictateur militaire, achète des prisonnières pour sa consommation personnelle avant de les revendre à un bordel sordide. Il prend aussi part à des chasses à la femme, sujet déjà usité par Jesus Franco dans LA COMTESSE PERVERSE bien évidemment inspiré par LES CHASSES DU COMTE ZAROFF.

Photo : SADOMANIA

S'il est évident que Jesus Franco essaye de faire passer certaines de ses idées, SADOMANIA reste un film d'exploitation qui cumule sexe et violence. Les prisonnières travaillent seins nues surveillées par des matonnes dans la même tenue. La directrice de la prison torture et abuse de ses détenues pendant que ses dernières passent le temps dans leurs cellules en se caressant lascivement. Mais, pour un bon film de prison, il faut un minimum de séquence choc. Dans le genre, SADOMANIA ose l'outrage ultime d'une prisonnière sous les assauts d'un berger allemand (pas de confusion, on parle bien d'un chien !). Pourtant, SADOMANIA garde une ambiance bon enfant, difficile de prendre le film au sérieux, qui lui évite de sombrer dans le glauque. Jesus Franco s'amuse même à se mettre en scène, non sans ironie, dans une séquence où Ajita Wilson, cette fois sous l'apparence d'un homme, fait semblant de le sodomiser !

Photo : SADOMANIAPhoto : SADOMANIA

SADOMANIA était déjà sorti sur le label European Shock mais avec une copie écourtée et un transfert 4/3 vaguement au format. Par la suite, les Américains de Blue Underground avait sorti leur DVD qui offrait le film dans sa version intégrale et avec un transfert 16/9. Seul problème, le premier pressage comporte un gros défaut. En effet, certaines scènes de nuit avaient été transférées sans ajustement et affichaient des prises de vues réalisées en pleine journée ce qui était assez étrange ! Un deuxième pressage fut réalisé par la suite pour corriger ce problème et un système d'échange donna la possibilité aux acheteurs nord-américains d'obtenir la bonne version. A présent, le disque français s'annonce avec une version remasterisée. Bon plan ? En fait, oui et non !

Photo : SADOMANIA
<- DVD Shock
Photo : SADOMANIA Photo : SADOMANIA
DVD Seven 7
DVD Blue Underground
Photo : SADOMANIA Photo : SADOMANIA
Photo : SADOMANIA
<- DVD Shock

Non car si le transfert 16/9 ressemble assez à l'édition de Blue Underground, Seven 7 a laissé un plan qui passe de la nuit au jour sans le filtre bleu. Très surprenant puisque chez les Américains, la séquence entière, et non pas un seul plan, était proposé en version diurne ! Gênant mais le pire reste à venir puisque le DVD français n'offre pas la version intégrale du film. Il s'agit d'une version hybride contenant quelques petites choses en plus par rapport au DVD Shock mais auquel il manque plusieurs scènes.

Photo : SADOMANIA

Ainsi, tout le passage avec les clients du bordel qui arrivent par bateau et payent pour les prostituées a totalement disparu. La séquence s'intercalait entre le moment où l'on demandait aux filles d'aller bosser et celle où l'une d'elle succombe à ses blessures. De fait, si on l'oblige à aller se prostituer, elle meurt tout de suite ce qui lui évite quelques outrages supplémentaires. Dans le montage original, elle allait donc, comme les autres filles, à la rencontre des clients… D'autres passages manquent mais d'une manière générale, il s'agit d'allongements de scènes présentes dans le film comme le retour des détenues vers la prison après une journée de labeur…

Photo : SADOMANIA

Le DVD n'est pas du tout la version intégrale mais bénéficie au moins d'une image très correcte même si elle ne tient pas la comparaison avec le disque américain en terme de définition. Certains passages sont d'ailleurs beaucoup plus sombre comme lors du combat mais il se peut que ces plans soient corrects puisque nous avons seulement vérifié sur la version non corrigée du DVD américain. Par contre, si vous décelez quelques plans flous, de drôles de reflets ou des sous-expositions, sachez qu'il ne s'agit pas d'un défaut de l'image du DVD mais plutôt de choix «artistiques» de la part de Jesus Franco.

Photo : SADOMANIA

Du côté du son, encore une déception. On retrouve un doublage français en mono d'origine et rien d'autre. Pas de version anglaise et, encore moins, la version espagnole qui peut être considéré comme la version originale. Cette piste espagnole n'est de toutes façons pas disponibles sur les autres DVD existants à ce jour si l'on omet une scène, jamais doublée en anglais, sur le DVD américain. Alors, on peut se demander pourquoi Seven 7 n'a pas choisi d'offrir une autre piste sonore ou, comme l'éditeur le fait pour des Westerns italiens, de proposer le film en version intégrale avec éventuellement des scènes espagnoles sous-titrées dans notre langue.

Photo : SADOMANIA

Pour l'interactivité, le disque permet de visionner une petite galerie de photos, largement plus fournie sur le disque américain, et deux bandes-annonces : une anglaise et l'autre espagnole. En plus de cela, on trouve aussi une scène coupée qui est en fait une version allongée de quelques plans de la scène avec le berger allemand et qui n'apport rien de nouveau. Une scène qui aurait pu tout aussi bien être remise dans le film comme les Américains l'ont fait avec leur DVD de SADOMANIA.

Photo : SADOMANIA

Alors bien sûr, SADOMANIA n'est pas un chef d'oeuvre impérissable de l'histoire du cinéma. Il est même loin d'être un classique et, encore moins, l'un des meilleurs films de Jesus Franco. Mais, il est quand même dommage d'avoir à l'arrivée un DVD qui tire d'un côté vers la qualité (l'image…) et de l'autre apporte son lot de défauts plutôts gênants !

Christophe "Arioch" Lemonnier

MENUS

SADOMANIA - Menu DVD SADOMANIA - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS


 Il y a 4 DVD/HD en DB...

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Erotique

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com