DVD (4)

Reviews (2)

DVD Covers

Videos (1)

Posters

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 MINDHUNTERS

 Autres titres

 PROFESSION PROFILER
 

 Année

 2004

 Nationalité

 Etats-Unis /  Angleterre /  Pays-Bas /  Finlande

 Réalisation

 Renny Harlin

 Scénario

 Wayne Kramer
 Kevin Brodbin

 Musique

 Tuomas Kantelinen

 Acteurs

 Eion Bailey
 Clifton Collins Jr.
 Will Kemp
 Val Kilmer
 Jonny Lee Miller
 Kathryn Morris
 Christian Slater
 LL Cool J
 Patricia Velasquez
 Cassandra Bell
 Trevor White

 

 DVD INFOS

 

Editeur

Nontanund

Format Disque

Simple Couche

Durée

101 minutes

Format Image

Format Sonore

English

Thai

Sous-titrages

English
Thai

 

 SUPPLEMENTS

 •Bandes-annonces
  • Mindhunters
  • Tube
  • Farenheit 9/11
  • Arahan

 

 ON AIME

• Techniquement maîtrisé
• Le duel au revolver sous l’eau

 ON N'AIME PAS

• Pauvre en originalité
• Personnages conventionnels, certains manquant de charisme
• Petits problèmes de frappe dans les sous-titres anglais

 VIDEOS

 Bande-annonce

 
 MINDHUNTERS

 PROFESSION PROFILER

Une équipe de profilers en formation au FBI est envoyée sur une île déserte afin de mettre en application leurs connaissances. Ce qui n’était au départ qu’un simple exercice se transforme en un funeste traquenard. Un à un, les membres sont victimes d’accidents fatals suivant un même schéma. S’enchaîne alors une course contre la montre afin de démasquer le tueur en série qui se cache parmi eux.

Photo : MINDHUNTERS (PROFESSION PROFILER)

On doit MINDHUNTERS au finlandais Renny Harlin, réalisateur spécialisé dans les blockbusters d’action (58 MINUTES POUR VIVRE, CLIFFHANGER). L’échec de son ILE AUX PIRATES en 1995 a toutefois amorcé une descente en pente douce jalonnée des décevants DRIVEN, PEUR BLEUE ou la version remaniée de L’EXORCISTE : AU COMMENCEMENT. Ses derniers long métrages le ramènent finalement "aux sources" horrifiques de sa carrière aux Etats-Unis (PRISON, LE CAUCHEMAR DE FREDDY). En ce qui concerne MINDHUNTERS, il traîne sur une étagère depuis quelques temps déjà et a été réalisé avant L’EXORCISTE : AU COMMENCEMENT. Après des reports de date et un changement de studio, le film est finalement sorti au mois de mai 2005 dans les salles américaines alors qu'il est déjà disponible en DVD dans plusieurs pays tels que la Thaïlande où nous avons pêché ce disque. Reste que plusieurs fins ont été tournées à l’origine et que des versions alternatives risquent de faire surface ici ou là. Pour l’instant, toutes les éditions DVD sorties à travers le monde semblent se conformer au même montage. En France, MINDHUNTERS devrait sortir dans les salles durant l'été 2005.

Photo : MINDHUNTERS (PROFESSION PROFILER)

Le casting ne se constitue pas de pointures mais c’est une occasion de retrouver des acteurs dont la carrière tourne au ralenti. Val Kilmer tente de relancer la sienne depuis quelques années, on l’a vu dans WONDERLAND, tourné dans la foulée de MINDHUNTERS, ou plus récemment dans ALEXANDRE d’Oliver Stone. Christian Slater (PUMP UP THE VOLUME, WINDTALKERS, BROKEN ARROW) s’est lui aussi fait rare hors des sentiers des métrages diffusés directement en vidéo par ici. L’équipe est complétée par des interprètes de second rang tels que le rappeur-acteur LL Cool J, celui-ci avait déjà collaboré avec Renny Harlin dans PEUR BLEUE, et l’Anglais Jonny Lee Miller (HACKERS, TRAINSPOTTING). Wayne Kramer en signe le scénario original repris par différentes mains, dont celles de Kevin Brodbin qui occupait le même poste pour CONSTANTINE. Il est clair que certains ne se rassureront pas d’un tel regroupement de noms.

Photo : MINDHUNTERS (PROFESSION PROFILER)

L’intrigue de MINDHUNTERS est en fait une version modernisée des Dix petits nègres d’Agatha Christie. Un tueur se cache au sein d’un groupe entraînant une suspicion des uns envers les autres. L’histoire se base sur un whodunit assez conventionnel appuyé par la lourde machinerie d’Harlin, une réalisation qui se présente de suite cartes sur table.

Photo : MINDHUNTERS (PROFESSION PROFILER)

Le déroulement, comme il se doit, joue sur les faux sembants. Le film est introduit par une intervention policière simulée (nous rappelant au passage le début d’un TOMB RAIDER peu brillant). Quelques pseudo frayeurs sont disséminées comme le passage inquiétant d’une ombre qui n’est en fait qu'un coéquipier. Différents twists sont ainsi utilisés. Des passages visuellement marquants et légèrement gores, notamment sur les victimes, viennent relever l’intrigue. A ce titre, on mettra l’accent sur la découverte d’un cadavre transformé en marionnette ou la mise en scène du premier piège fatal en parcours de dominos qui par effet boule de neige déclenche l’arme tueuse. Cependant, ceci nous donne l’impression que Renny Harlin a appliqué les règles du genre de façon mécanique en reprenant çà et là des idées trouvées chez d’autres.

Photo : MINDHUNTERS (PROFESSION PROFILER)Photo : MINDHUNTERS (PROFESSION PROFILER)

Au départ, la mayonnaise arrive à prendre malgré tout et ce même si les ficelles utilisées, notamment pour nous faire sursauter, sont connues. La situation distille inquiétude, tension et doute parmi les protagonistes, ceci au fur et à mesure que le tueur laisse sa marque : une montre indiquant l’heure du décès de la prochaine victime. Seulement, passé la première moitié, le film perd de son intérêt ; c’est-à-dire à partir de l’instant où l’on met à jour le cheminement du meurtrier et comment il tue ses victimes (SEVEN est passé par-là). Au sein du groupe de profilers, on ne dégage aucun caractère particulier, les personnages sont relativement fades et leurs réactions prévisibles. Les deux acteurs les plus connus de la distribution disparaissent bien vite de l’écran, ce que Renny Harlin avait déjà fait dans PEUR BLEUE, mais on ne les regrettera toutefois pas pour leur jeu.

Photo : MINDHUNTERS (PROFESSION PROFILER)

On reconnaîtra pourtant que MINDHUNTERS est assez bien emballé. Sans toujours faire dans la subtilité, Renny Harlin maîtrise la technique. Les scènes de bagarre en deuxième partie du métrage sont bien orchestrées, même si l’on sent un peu de lourdeur notamment dans les mouvements des acteurs. Question action, on retiendra un duel armé aquatique, pâle copie à mi-chemin entre un MATRIX et LE BON, LA BRUTE ET LE TRUAND… Un morceau d’anthologie un brin burlesque mais très efficace.

Photo : MINDHUNTERS (PROFESSION PROFILER)

On regrette donc que le film soit trop formaté. En se reposant trop sur les recettes habituelles du genre, il n’y apporte pas de vraie touche d’inventivité. Ainsi, le visionnage laisse une impression mi-figue mi-raisin.

Photo : MINDHUNTERS (PROFESSION PROFILER) Photo : MINDHUNTERS (PROFESSION PROFILER)
DVD nordique
DVD Thaïlandais
Photo : MINDHUNTERS (PROFESSION PROFILER) Photo : MINDHUNTERS (PROFESSION PROFILER)

L’édition thaïlandaise Zone All de MINDHUNTERS est la première à être sortie dans le monde. Le disque possède une image au format 16/9 de bonne qualité malgré des noirs parfois peu profonds et des couleurs un peu ternes sur certaines scènes. Par contre, s'il y a bien un transfert anamorphique, l'image ne respecte pas le format cinéma et révèle plus d'image en haut et en bas par rapport à ce qui était prévu à l'origine. Une piste sonore thaïlandaise et anglaise nous est proposée en Dolby Digital 5.1, ce qui nous permet de mieux apprécier le climat d’ambiance. Les sous-titres dans ces deux langues sont disponibles en notant des petits problèmes de frappe dans les traductions anglaises, particulièrement sur les apostrophes. Le DVD ne propose aucun réel bonus excepté la bande-annonce du film taillée à la hache et avec une définition d’image médiocre. La section est complétée par trois autres bandes-annonces, pas toutes sous-titrées, de TUBE et ARAHAN, deux films asiatiques, ainsi que du documentaire FAHRENHEIT 9/11.

Photo : MINDHUNTERS (PROFESSION PROFILER)

En résumé, MINDHUNTERS est une série B qui applique les règles du genre ni plus ni moins. A partir du moment où l’on sait à quoi s’attendre, le film est à réserver pour les fans du genre ou pour des soirées détente sans prise de tête, certains ressentiront toutefois une perte d'intérêt lors de certains passages. L’édition DVD thaïlandaise ici passée en revue n’ajoute rien de plus à se mettre sous la dent en ne nous proposant que le strict minimum mais à un prix de vente imbattable (dans les 6 euros sans compter les frais de port). Pour obtenir mieux avec ne serait-ce que le format cinéma respecté, il faudra se tourner vers les éditions nordiques qui incluent une piste DTS ou, à la place, le DVD allemand qui contient quelques bouts de suppléments.

PS : Merci à Tanguy Zert pour les captures du DVD nordique.

Sandrine Ahson

MENUS

MINDHUNTERS (PROFESSION PROFILER) - Menu DVD MINDHUNTERS (PROFESSION PROFILER) - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS


 Il y a 4 DVD/HD en DB...

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Horreur
Thriller

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com