DVD (3)

Reviews (2)

DVD Covers (1)

Videos

Posters

Lobby Cards

 FILM INFOS

 Titre original

 REVANCHE DES MORTES VIVANTES, LA

 Autres titres

 REVENGE OF THE LIVING DEAD GIRLS, THE

 Année

 1987

 Nationalité

 France

 Réalisation

 Pierre B. Reinhardt

 Scénario

 Jean-Claude Roy

 Musique

 Christopher Reid

 Acteurs

 Veronique Catanzaro
 Kathryn Charly
 Sylvie Novak
 Anthea Wyler
 Laurence Mercier
 Patrick Guillemin
 Gabor Rassov
 Christina Schmidt
 Cornelia Wilms

 

 DVD INFOS

 

Editeur

Neo

Format Disque

Double Couche

Durée

74 minutes

Format Image

Format Sonore

Francais

English

Sous-titrages

Aucun

 

 SUPPLEMENTS

 •ù2Retour sur la revanche (17mn21)
 • La révélation (3mn17)
 • Musique du film
 • Filmographies£
 • Pierre B. Reinhard
 • Véronique Catanzaro
 • Kathryn Charly
 • Sylvie Novak
 • Anthea Wyler
 • Laurence Mercier
 • Patrick Guillemin§
 • Fiche technique
 • Bande annonce
 • Galerie photographique

 

 ON AIME

• Un super nanard
• Une édition soignée et bourrée de bonus !

 ON N'AIME PAS

• ...

 LA REVANCHE DES MORTES-VIVANTES

 

Dans une petite bourgade campagnarde, du lait contaminé par un produit toxique empoisonne trois jeunes filles. Fraîchement enterrées, les bougresses sont ramenées à la vie par ce même produit, de nouveau nonchalament déversé par une entreprise sans scrupule. Une terrible vengeance sur fond d'intrigue industrialo-agricole s'engage alors. Mais que fait la police !

Photo : REVANCHE DES MORTES-VIVANTES, LA

La série Z horrifique des années 80, élevée dans la Sartre au pâté de campagne et au Père Julien, a certes ses auteurs (Jean Rollin pour ne pas le citer) mais aussi ses perles cachées. LA REVANCHE DES MORTES-VIVANTES est l'une de ces exceptions culturelles. Une sorte d'expérience cinématographique si culminante que personne n'ose véritablement endosser la responsabilité de la chose. Le titre est signé par Peter Harsone, un pseudonyme cachant Pierre B. Reinhard, un réalisateur cantonné jusqu'alors dans le porno. Sachant que la mise en scène est également attribuée à son complice Jean-Claude Roy, producteur et scénariste (sous le nom de John King, on appréciera l'inspiration des noms d'emprunts), on ne sait plus qui assume quoi.

Photo : REVANCHE DES MORTES-VIVANTES, LA

Brisons d'emblée la loi du silence, LA REVANCHE DES MORTES-VIVANTES est un très mauvais film. Une bousasse sans nom qui, de sa première à sa dernière minute, provoque chez le spectateur un riche éventail d'émotions allant de l'incrédulité la plus totale à l'hilarité la plus nourrie. Notre chronique pourrait s'arrêter là, et pourtant, LA REVANCHE DES MORTES-VIVANTES est un film tellement peu raisonnable qu'il mérite l'encouragement de sa découverte, comme une sorte d'über-nanard ou de maître étalon du «So bad it's good» si chère aux cinéphiles dotés d'un joyeux sens de l'humour.

Photo : REVANCHE DES MORTES-VIVANTES, LA

Pour faire court, LA REVANCHE DES MORTES-VIVANTES est du niveau d'un énième porno des années 80. Et pour cause, non seulement ses auteurs en sont spécialistes, mais le film a été lui-même conçu pour intégrer de nombreuses scènes canailloux destinées à gonfler son exploitation. Mais vous pouvez d'emblée ranger la boîte de kleenex, la version DVD dont nous vous parlons est expurgée de tous ses plans hards et coupe net toutes les séquences s'aventurant un peu trop loin dans les papouillettes. Un sacrilège artistique ?… En fait non. Les intermèdes pornos ayant été rajoutés contre l'idée originelle de fournir un vrai film d'horreur, la version DVD fait figure de «Director's cut», si tant et si bien qu'il y ait un «Director» sur ce film.

Photo : REVANCHE DES MORTES-VIVANTES, LA

LA REVANCHE DES MORTES-VIVANTES n'est donc plus un film porno après ces coupes et pourtant, il en garde toute la saveur et la narration. Le film enchaîne les longues séquences «d'attente» entre deux scènes «intéressantes» où des comédiens «spécialisés» s'empêtrent dans des dialogues chevaleresques délicieusement post-synchronisés ou dans des situations ultra caricaturales. Comme la femme qui se foule le pied et demande à un brave routier de lui masser la jambe «toujours plus haut» tandis que l'homme montre subtilement son désir en se mordant la lèvre avec le regard du sanglier prêt à saillir sa femelle. Ou comme ces lignes dont on ne sait plus si elles ont été écrites par un grand talent comique ou par le poids d'une grasse bêtise : «Il faut que je fasse la brouette de Zanzibar ?» dit une prostituée, «Tu fais des heures supp' chez Playtex.» dit un homme à sa maîtresse constamment en soutien-gorge, «J'ai pas vu sous leurs robes, mais elles ont pas l'air contaminées.» dit un brave gendarme…

Photo : REVANCHE DES MORTES-VIVANTES, LA

On l'oublie bien souvent à la vision de la chose, mais LA REVANCHE DES MORTES-VIVANTES est un film d'horreur, le premier film gore français dixit l'accroche publicitaire. Son utilisation de la figure du zombie est bien entendu très basique. Le film ne se montre pas capable de faire monter la moindre tension, et se borne à filmer ses trois pauvres revenantes dans un maigre nuage de fumée pour tenter d'instaurer une ambiance. Pas très finaud, le métrage compte sur ses dérapages gores pour justifier son genre, effets signés par le débutant Benoît Lestang devenu depuis un artiste confirmé avec entre autres BABY BLOOD, LE PACTE DES LOUPS ou SAINT-ANGE. Nous serons ainsi gratifié de séquences saignantes de très mauvais goût (des mutilations d'organes génitaux avec notamment un sabre enfoncé dans un vagin, une femme enceinte voit son ventre fondre pour laisser apparaître son foetus). Heureusement, l'amateurisme de la mise en scène et le n'importe quoi ambiant détache d'emblée ces scènes du malsain qu'elles peinent tant à atteindre, et se montrent au final bien inoffensives.

Photo : REVANCHE DES MORTES-VIVANTES, LA

Il est donc inutile de chercher quoique se soit d'autre que de la rigolade dans LA REVANCHE DES MORTES-VIVANTES. Avec sa narration de film de cuisse, son immanquable beauferie dès qu'il s'agit de choquer, le film se déguste pour son délire involontaire qu'il assène à un rythme effréné. Que se passe-t-il dans la tête des auteurs du film lorsqu'ils décident de faire subitement traverser une longueur de piscine à la brasse à nos trois mortes ? Ou encore de les déshabiller pour une incongrue scène érotique lesbienne avec l'une de leur victime féminine (et ce, sans avoir peur de montrer une absence de maquillage sur le corps des revenantes, déchaînant ainsi de nouveau les zygomatiques). Mais à quoi bon tenter de rationaliser, puisque le film lui-même s'achève dans un twist effarant dans la mesure où le montage expurge volontairement les plans signifiant le retournement de situation ! Bref, on n'y comprend plus rien, et l'on s'abandonne dans un ultime éclat de rire sur le carton de fin, clin d'oeil aux DIABOLIQUES, nous priant : «de ne rien dire sur le film à (nos) amis afin de ne leur gâcher aucune surprise, merci pour eux». Non monsieur Roy, monsieur Reinhard, merci à vous !

Photo : REVANCHE DES MORTES-VIVANTES, LA

Aussi curieux que cela puisse paraître, LA REVANCHE DES MORTES-VIVANTES se pare d'une édition DVD extrêmement soignée et complète, qui plus est disponible à prix réduit. L'image reste toujours un peu abîmée par moments, mais cela rajoute encore au charme vintage du titre. Redoublé en post-synchronisation, le disque propose deux versions sonores en stéréo, un doublage anglais et français, tous les deux hilarants mais avec une préférence tout de même pour la gouaille bucolique de notre langue.

Photo : REVANCHE DES MORTES-VIVANTES, LA

C'est dans sa liste de bonus que l'édition surprend vraiment. Le disque se fend de filmographies, bande-annonce, galerie photos, mais surtout de quelques surprises bienvenues. Tout d'abord, la possibilité d'écouter plage par plage la musique du film. Ensuite, le fameux twist final incompréhensible nous est proposé dans son montage intégral révélant enfin clairement le pourquoi du comment. Mais on ne vous en dira pas plus pour respecter le souhait de ce merveilleux carton de fin. Enfin, un reportage confronte le producteur Jean-Claude Roy et le maquilleur Benoît Lestang sur près d'une vingtaine de minutes de discussions autour du film. Au bout de deux minutes trente, Lestang craque de rire et place l'entrevue sur les rails irrésistibles du second degré. La rencontre tourne alors à la franche gaudriole, dont une immanquable incartade sur les mocassins en daim de Roy. Un excellent bonus, techniquement soignée si l'on excepte une caméra secondaire épileptique et montée au hachoir sur le plan principal.

Photo : REVANCHE DES MORTES-VIVANTES, LA

LA REVANCHE DES MORTES-VIVANTES, c'est comme de la veille piquette. Ca râpe la gorge, ça tache la langue, mais c'est pas cher et convivial. De là à conseiller le titre et sa très bonne édition à tous les amoureux du nawak, il n'y a qu'un pas que nous franchissons allègrement. En espérant que ce texte ne vous ait pas gâché trop de surprises…

Eric Dinkian

MENUS

REVANCHE DES MORTES-VIVANTES, LA - Menu DVD REVANCHE DES MORTES-VIVANTES, LA - Menu DVD

 

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 LES DVD EXISTANTS

 

 DANS LE MEME GENRE

Genre (Beta)

Horreur
Zombie

 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com