Il était une fois... Almeria

  Introduction

Rejoindre la province d’Almeria par la route en partant de Grenade est un périple étonnant. Alors que la Sierra Nevada se détache sur la droite, le paysage que l’on a devant soi se transforme peu à peu. L’autovia traverse par endroits des bancs de roches que l’on a dû faire sauter à la dynamite. Après 130 kilomètres, ce que l’on a devant les yeux est unique : aux pieds de la Sierra de Los Filabres, le désert de Tabernas (du nom du village situé à proximité) offre un spectacle lunaire composé de canyons, de plateaux et de collines desséchées.

Au début des années soixante, ces plaines arides (et, plus au sud, le petit désert de sable de Cabo de Gata) ont été utilisées pour LAWRENCE D’ARABIE, CLEOPATRE, LE ROI DES ROIS ou UN TAXI POUR TOBROUK. À partir de 1964, sous l’impulsion de Sergio Leone, les Italiens sont venus y tourner des dizaines de westerns. "Je crois que Almeria est le seul lieu en Europe qui possède les mêmes caractéristiques d’horizon que la grande plaine américaine, expliquait Lucio Fulci en 1975. Ces grandes étendues, ces montagnes pelées… la région ressemble énormément aux paysages de l’Arizona."

Quarante ans plus tard, des vestiges de cette période bénie du cinéma européen sont encore visibles, qu’ils soient exploités commercialement ou laissés à l’abandon en pleine nature.

Une vraie région de cinéma.

SUITE

 Dossier réalisé par Philippe Lombard.

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com